Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Lilting ou la délicatesse
Hong Khaou  octobre 2014

Réalisé par Hong Khaou. Grande Bretagne. Drame. 1h26 (Sortie le 15 octobre 2014). Avec Ben Whishaw, Pei-Pei Cheng, Andrew Leung , Morven Christie, Naomi Christie, Peter Bowles, Leila Wong et Shane Salter.

Entre des comédies "très anglaises" et des drames "très sociaux", le cinéma britannique n'a guère habitué ses spectateurs à des récits subtils où le mot "délicatesse" puisse venir naturellement aux lèvres.

Hong Khaou, profitant de ses origines, a déjoué cette impossibilité avec un film original qui aborde avec bienveillance des questions graves pour les résoudre sans tapage dans un climat proche de l'harmonie.

Et pourtant, rien n'était gagné dans ce récit qui débute dans une maison de retraite où l'on s'attarde sur le "flirt" incongru entre une veuve chinoise mutique et repliée dans une évidente douleur, ne parlant pas un mot d'anglais, et un retraité entreprenant très british.

Seul le cinéphile avide d'arts martiaux comprend immédiatement que Hong Khaou ne va pas se contenter de l'intimité d'une maison de retraite assez cossu. Car Junn, la "jeune vieille" Chinoise effacée et délicate, n'est autre que Cheng Pei-pei, la grande star des Studios Shaw Brothers de Hong-Kong, l'héroïne du sublime "L'Hirondelle d'Or" de l'indépassable King Hu.

Bien entendu, pas question pour elle de reprendre son sabre d'antan. Mais elle va devoir combattre à fleuret moucheté un jeune homme qui l'intrigue et l'irrite et dont l'irruption perturbe le profond chagrin qu'elle dissimulait à tous en mimant sa romance avec son vieux benêt anglais.

Se présentant comme un ami de Kai, son fils mort, et ayant l'idée presque absurde de venir avec une jeune traductrice pour se faire comprendre d'elle, il lui rend de longues visites pour lui parler de ce fils à qui elle a honte de survivre. S'en suivent de longues conversations à deux et à trois en même temps, des moments simples et beaux dans leur évidence cinématographique.

Hong Khartoum ne laisse pas de doute au spectateur, et lui donne quelques dizaines de minutes d'avance sur Junn : Richard, le jeune homme fragile qui cherche à la conquérir, était l'amant de Kai.

Toute la problématique du film, son suspense douloureux, est de savoir si elle savait que son fils était homosexuel, si Richard va lui apprendre ou s'il n'y arrivera pas ou ne s'y résoudra pas.

Avec aussi peu d'éléments, mais des éléments à qui Hong Khaou sait insuffler une force émotionnelle d'une rare intensité, ce film qui paraissait au départ fragile, voire anecdotique, gagne en densité, parvient à toucher les cœurs sans avoir besoin de passer par la case mélo.

Pour son premier film, Hong Khaou séduit. La confrontation Ben Whishaw-Cheng Pei-pei est inoubliable et le jeune réalisateur sait diriger tous les acteurs secondaires avec un égal bonheur.

On reste saisi par la subtilité du dispositif scénarique, même si Hong Khaou aurait pu se dispenser des scènes où se matérialise auprès de Richard son jeune amant chinois mort.

"Lilting ou la délicatesse" de Hong Khaou n'aura pas la destinée des films survendus sortant dans la même période. Qu'importe, ceux qui se laisseront tenter par ce film, qu'on rêverait parfois de voir adapter au théâtre, seront heureux de partager cette belle et grande surprise cinématographique.

 

Philippe Person         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 21 février 2021 : et le chiffre du jour est 21

21 février pour cette édition et 21ème Mare Aux Grenouilles, déjà, à voir en replay dès maintenant. Pour le reste voici le beau programme de la semaine avec une sélection tous azimuts malgré le sale temps pour la culture.

Du côté de la musique :

"Freeze where U R" de Brisa Roché et Fred Fortuny
"Richard Strauss : An Eisamer Quelle - A une source solitaire" de Christophe Sturzenegger
"Encounter" de Beyries
"I, the bastard" de Wassailer
"Debbie et moi" de Thomas Cousin
"Only Smith and Burrows is good enough" de Smith & Burrows
"Tango" de Pascal Contet
"If you know, you know" le mix #13 de Listen in Bed à écouter
"Paysages" de Raphaële Lannadère
"Les molécules fidèles" de Emmanuel Tugny & John Greaves
"Dynah" de Dynah
et toujours :
"Qui naît dort plus" de Armande Ferry-Wilczek
"La beauté du jour" de Ben Lupus
"For the first time" de Black Country, New Road
"Spare ribs" de Sleaford Mods
"Vertigo days" de The Notwist
"Lumen" de Dalva
"Michel de la Barre : Suites et sonates" de Ensemble Tic Toc Choc
"Muses" de Karen Lano
"Road of the lonely ones" le Mix #12, saison 2 de Listen In Bed
Interview de Med dont nous vous présenterons le disque très bientôt
"Blue" de Rosie Balland
RosaWay et Belfour dans un petit ni vus ni connus pour parler de leurs clips

Au théâtre au salon :

avec les captations vidéo de :
"Un grand cri d'amour" de Josiane Balasko
"Si c'était à refaire" de Laurent Ruquier
"Dix ans de mariage" d'Alil Vardar
"Longwy-Texas" de Carole Thibaut
"J'ai des doutes" de François Morel
et de l'opéra revisité "La Dame Blanche" de François-Adrien Boieldieu
"La Flûte Enchantée" de Mozart
ou pas "Le Barbier de Séville" de Rossini

Expositions :

en virtuel :
"Botero, dialogue avec Picasso" à l'Hôtel de Caumont
“Calder Stories” au Centro Botín à Santander
"Le Voyage à l?époque d?Edo (1603-1868)" au Musée Cernuschi
"Ulla von Brandenburg - "Le milieu est bleu" au Palais de Tokyo
"L'Age d'or de la peinture danoise" au Petit Palais
"Claude Viallat - Sutures et Vari" à la Galerie Templon
"Sabine Weiss - Sous le soleil de la vie" à la Galerie Les Douches

Cinéma :

at home :
"L'Ombre des femmes" de Philippe Garrel
"Un amour de jeunesse" de Mia Hansen-Love
"Seule" de Mélanie Charbonneau
"Crème de menthe" de Philippe David Gagné et Jean-Marc E. Roy
"Pool" de Francis Magnin

Lecture avec :

"Aucune terre n'est promise" de Lavie Tidhar
"Histoire de l'armée italienne" de Hubert Heyriès
"L'inconnu de la poste" de Florence Aubenas
"La bombe atomique" de Jean-Marc le Page
"La fille du chasse-neige" de Fabrice Capizzano
et toujours :
"Yahya Hassan" de Yahya Hassan
"Cela aussi sera réinventé" de Christophe Carpentier
"De l'autre côté des croisades" de Gabriel Martinez-Gros
"L'instruction" de Antoine Brea
"La pierre du remords" de Arnaldur Indridason
"La sountenance" de de Anne Urbain
"Le premier homme du monde" de Raphaël Alix

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=