Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep Twitch
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce '71
Yann Demange  novembre 2014

Réalisé par Yann Demange. Grande Bretagne. Guerre. 1h39 (Sortie le 5 novembre 2014). Avec Jack O'Connell (II), Lewis Paul Anderson, Richard Dormer, Sean Harris, Martin McCann, Charlie Murphy, Sam Reid et David Wilmot.

Si le cinéma anglais aime l'Histoire, il a souvent pour tropisme les Tudor et ne fait escale au 20ème siècle que pour évoquer les guerres et leurs conséquences.

"'71" est donc un des premiers films a prendre pour cadre le recrudescence de violence qui saisit l'Irlande du Nord en 1971, au point qu'on a pu y voir un nouvel épisode de l'éternelle guerre civile en Ulster entre protestants et catholiques.

Yann Demange, venu de la télévision, signe ici un premier film qui prend le parti-pris d'être au cœur de la mêlée, en suivant Gary, une jeune recrue anglaise, dont c'est le baptême du feu à Belfast et qui va subir dans sa chair une guerre sale où les ennemis jouent un jeu trouble derrière un manichéisme de façade. Gary, trimballé d'un camp à l'autre, découvre les faux-semblants d'un conflit qui tient autant de la vendetta que du jeu de rôles sanglant.

Traîtrise, collaboration, goût sadique de la violence pour la violence viennent contaminer dans cette ville-décor une lutte que les idéalistes voyaient comme une autre forme de guerre de libération nationale.

Petit à petit, soldat lambda perdu dans la noirceur de cette situation inextricable, Gary comprend trop ce qui se passe et risque alors encore plus sa peau.

Aimant dessiner à gros traits nets ces personnages, Yann Demange conçoit le parcours du combattant Gary comme une palpitante course dans un labyrinthe qui paraît ne pas avoir d'issue. D'explosions en fusillades, toujours plus meurtri et endolori, Gary tente avant tout de survivre comme un ludion dans un jeu vidéo cauchemardesque.

Film sombre, tourné principalement de nuit, "'71" de Yanne Demange n'explique rien mais montre tout en suivant les désarrois du jeune soldat. Y aura-t-il alors encore quelqu'un pour sauver le soldat Gary ?

Jack O'Connell, qui l'incarne, fait passer toute la gamme des sentiments qui traverse ce garçon sans qualités, orphelin pour charger encore la barque, devenant, au gré des circonstances, un vrai témoin lucide et un homme accompli, un adulte prêt à s'occuper et à protéger son petit frère.

Avec une intrigue de vrai film d'action, Yann Demange raconte finalement un récit d'apprentissage cabossé. Son héros dépassera le désarroi et le désespoir qui l'habitaient avant de partir à la guerre et profitera de cette épreuve indicible pour reprendre courage et espoir.

Ce n'est là qu'un des paradoxes de "'71" de Yann Demange, beau film d'un cinéaste dont on reparlera.

 

Philippe Person         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 25 septembre 2022 : La culture n'est pas un luxe

8ème vague, confinement énergétique... rien de bien brillant pour le futur, heureusement il reste la curiosité et la culture. Gardons le cap et restons groupés. Voici le programme de la semaine.

Du côté de la musique :

"Bobo playground" de Alexis HK
"Ca pixellise" de Dimoné
"The portable Herman Dune Vol 1" de Herman Dune
"La mélodie, le fleuve et la nuit" de Jérôme Minière
"Kramies" de Kramies
"Mémoires d'une femme" de Myriam Barbaux-Cohen
"The hardest part" de Noah Cyrus
"Dvorak : Quatuor américain, valses" de Quatuor Talich
"Fauré le dramaturge" de Takénori Némoto, Cécile Achille, Cyrille Dubois et Ensemble Musica Nigella
et toujours :
"J'ai vécu les étoiles" de Andoni Iturrioz
"Ornette Under the Repetitive Skies 3" de Clément Janinet
"Alan Hovhaness : oeuvres pour piano" de François Mardirossian
"Live in Paris" de Fred Nardin Trio
"Show AC/DC" de Ladies Ballbreakers
"Luigi Concone" de Mavroudes Troullos & Rachel Talitman
quelques clips avec Moundrag, Ottis Coeur et Madam
"Souvenirs" de Pale Blue Eyes
"Life and life only" de The Heavy Heavy

Au théâtre :

les nouveautés de la semaine :
"Harvey" au Théâtre du Rond-Point
"Les Producteurs" au Théâtre de Paris
"Bérénice" à La Scala
"Les Filles aux mains jaunes" au Théâtre Rive Gauche
"Il n'y a pas d'Ajar" aux Plateaux Sauvages
"Echo" aux Plateaux Sauvages
"Le syndrome d'Hercule" au Théâtre Essaion
les reprises :
"Cahier d'un retour au pays natal" au Théâtre de l'Epée de Bois
"Le dépôt amoureux" au Théâtre Les Déchargeurs
"Darius" au Théâtre Essaion
"A la recherche du temps perdu" au Théâtre de la Contrescarpe
"L'Autre fille" au Théâtre des Mathurins
"Les Divalala - C'est LaLamour !" au Grand Point Virgule
et les spectacles à l'affiche

Expositions :

"Frida Khalo, au-delà des apparences" au Palais Galliera
"Hyperréalisme - Ceci n'est mon corps" au Musée Maillol
'Miroir du monde - Chefs d'oeuvre du Cabinet d'art de Dresde" au Musée du Luxembourg
et les expositions à l'affiche

Cinéma :
en salle : "L'Ombre de Goya" de José Luis Lopez-Linares
en streaming gratuit :
"Qui vive" de Marianne TArdieu
"Big Fish" de Tim Burton
"Marguerite" de Xavier Giannoli
"Chained" de Yaron Shani

Lecture avec :

"Les masques éphémères" de Donna Leon
"La guerre de cent ans" de Amable Sablon du Corail
"D'où vient l'amour" de Yann Queffélec
et toujours :
"Combattre en dictacture" de Jean Luc Leleu
"Hideo Kojima, aux frontières du jeu" de Erwan Desbois
"Le cartographe des absences" de Mia Couto
"Le coeur ne cède pas" de Grégoire Bouillier
"Le tumulte" de Sélim Nassib
"Un profond sommeil" de Tiffany Quay Tyson

Et toute la semaine des émissions en direct et en replay sur notre chaine TWITCH

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
twitch.com/froggysdelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=