Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce DolcEVITA
Théâtre des Feux de la Rampe  (Paris)  novembre 2014

Monologue dramatique écrit et mis en scène par Stéphan Druet, interprété par Sebastiàn Galeota.

"DolcEVITA". Peut-être le seul reproche à adresser à la pièce est-il ce jeu de mot érigé en titre. En effet, Eva Perón n'est nullement présentée comme une personne douce mais bien au contraire riche en paradoxes.

Et il y eut certes bien un lien entre Evita et l'Italie des années 60, mais cet épisode n'est pas évoqué dans cette pièce qui retrace la vie d'une des grandes figures emblématiques de l'histoire argentine récente.

Eva Duarte, jeune fille issue de la classe populaire pauvre, monte à Buenos Aires à l'âge de 15 ans pour tenter sa chance dans les milieux du spectacle. Sa beauté lui permet de passer de bras en bras, de rencontrer des personnalités influentes, et ainsi commencer au théâtre. Ce sera à la radio qu'elle percera.

A l'occasion d'un gala en faveur des rescapés d'un tremblement de terre, elle rencontre le colonel Juan Perón un an avant que celui-ci n'accède au pouvoir.

Dans le rôle d'Evita, on retrouve l'acteur argentin Sebastiàn Galeota, inoubliable dans le rôle d'Ottavia de La Blanca dans "Amor Amor à Buenos Aires", déjà écrit et mis en scène par Stéphan Druet.

Danseur ou jongleur, il réalise ici un tour de force en tant qu'acteur puisque tout le bas de son corps est immobilisé dans une robe immense, sculpture de tissu, qui est aussi l'unique décor du plateau. Evita est en effet un personnage historique, mais en Argentine elle demeure encore à ce jour une icône qui cristallise toutes les passions politiques.

Sebastiàn Galeota vit son personnage autant qu'il ne l'interprète. C'est uniquement par la modulation de sa voix, les traits de son visage, les mouvements de ses épaules, de ses bras et de ses mains que toute la passion du personnage va, une heure durant, transparaître. Cette immobilité, jointe aux mouvements parfois outranciers de la passionista politique, fascine.

Le texte écrit par Stéphan Druet est vif, précis et néanmoins empreint d'humour. Stéphan Druet a travaillé trois mois à Buenos Aires sur la mise en scène de "Une visite inopportune" de Copi, son texte peut donc se targuer du sérieux de l'approche historique, de la distance du point de vue d'un européen sur une figure politique d'un autre pays, mais aussi d'un point de vue plus subjectif amené par les témoignages de ses interlocuteurs argentins.

Découpé en courtes scènes, on suit donc un parcours de vie comme à travers les confidences qu'Evita livrerait à son coiffeur.

Il convient aussi de saluer tout le travail effectué en amont par l'équipe qui a travaillé sur la pièce : la perruque monumentale, réalisée par Micki Chomicki, qui complète le costume réalisé par Franck Sorbier, le masque dessiné par Julie Poulain et les maquillage de Jordy Make up qui établissent la distance entre personnage public et la personne privée, enfin les lumières de Christelle Toussine et les images de Gaston Marcoti et de Dan Rapaport qui, projetées sur la robe, replacent le personnage intime au coeur de la grande Histoire.

"DolcEVITA" fait le pari de l'économie dans les déplacements et les décors, pour se concentrer sur le texte et l'interprétation sans faille de Sebastiàn Galeota qui hypnotise les spectateurs. Fascinant!

 

Laurent Coudol         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 1er décembre 2019 : On prépare les cadeaux

On n'a jamais été aussi proche de Noël !! une raison comme une autre pour se faire plaisir et faire plaisir aux autres en (s')offrant quelques belles choses à découvrir dans notre sélection culturelle de la semaine. Des disques, des livres, des jeux, des expos, des films, des spectacles... à découvrir ci-dessous.

Du côté de la musique :

"D'où vient le nord" de Francoeur
"Other side effects" de Lion Says
"Black Cofvefe" 5eme volume des mixes en podcast de Listen in Bed
"Santa Maria Remix" de Carmen Maria Vega
"Paganini, Schubert" de Vilde Frang & Michail Lifits
"I don't want to play the victim, But i'm really good at it" de Love Fame Tragedy
"Little ghost" de Moonchild
"Los Angeles" de Octave Noire
"A blemish in the great light" de Half Moon Run
"Older" de Quintana Dead Blues eXperience
"C'est pas des manières" de The Glossy Sisters
"Zimmer" de Zimmer
et toujours:
"Ravel : Miroirs, la valse" et "Stravinsky : Petrushka, The firebird" de Beatrice Rana
"Les mauvais tempéraments" de Christophe Panzani
Rencontre avec Lau Ngama, autour d'une session acoustique de 3 titres
Listen In Bed consacre sa 5ème émission au fabuleux groupe Broadcast
Rencontre avec Ultra Vomit
"Pulsions" de Duo Ypsilon
"The deepest space of now" de Enik
"Malsamaj" de Geysir
"Poussière" de Grèn Sémé
"Love and chaos" de Igor and the Hippie Land
"Dark shade" de Match

Au théâtre :

les nouveautés avec :
"Des territoires (...et tout sera pardonné ?)" au Théâtre de la Bastille
"Trois femmes (L'Echappée)" au Théâtre Le Lucernaire
"Le paradoxe amoureux" au Théâtre Le Lucernaire
"Evita - Le destin fou d'Eva Peron" au Théâtre de Poche-Montparnasse
"L'Analphabète" à l'Artistic Théâtre
"War Horse" à la Seine Musicale
dans le cadre du Focus au Théâtre Ouvert :
"La plus précieuse des marchandises"
"Une Pierre"
des reprises :
"L"Atlas de l'Anthropocène" à la Maison des Métallos
"Vestiges - Fureur" au Lavoir Moderne Parisien
"Britney's Dream" au Théâtre La Flèche
"Roméo et Julierre" à la Scène parisienne
"Ma grammaire fait du vélo" au Théâtre Essaion
"Gauthier Fourcade - Le bonheur est à l'intérieur de l'extérieur" à la Manufacture des Abbesses
et la chronique des spectacles déjà à l'affiche en décembre

Expositions avec :

"Luca Giordano - Le triomphe de la peinture napolitaine" au Petit Palais

Cinéma avec :

Oldies but Goodies avec "Institut Benjamenta" de Timothy et Stephen Quay
et la chronique des films sortis en novembre

Lecture avec :

"Le chant du bouc" de Carmen Maria Vega
"La tempête qui vient" de James Ellroy
"Le crime de Blacourt" de Daphné Guillemette
"Pas de répit pour la reine" de Frédéric Lenormand
"Stalingrad" de Antony Beevor
"Un peu, beaucoup, passionnément, à la folie, pas du tout" de Alice Munro
et toujours :
"Cauchemar" de Paul Cleave
"La grande aventure de l'égyptologie" de Robert Solé
"La ligne de sang" de DOA & Stéphane Douay
"Matière noire" de Ivan Zinberg
"Que les ombres passent aux aveux" de Cédric Lalaury

Froggeek's Delight :

"Oculus Quest" Le casque de réalité virtuel autonome

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=