Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Gone Girl
David Fincher  octobre 2014

Réalisé par David Fincher. Etats Unis. Thriller. 1h40 (2h29). Sortie le 8 octobre 2014). Avec Ben Affleck, Rosamund Pike, Neil Patrick Harris, Tyler Perry, Carrie Coon, Kim Dickens, Patrick Fugit et Emily Ratajkowski.

N'écoutez pas ceux, que Molière épinglait comme les fâcheux, les importuns et les sots officieux, qui, arguant de leur infaillible perspicacité, gâchent le plaisir en dénigrant l'intrigue de "Gone Girl" affirmant l'avoir résolue dès les premières images.

D'autant qu'il ne s'agit pas d'un banal film policier d'enquête. En effet, d'une part, par la singularité de la mécanique de l'intrigue, celle du roman éponyme de Gillian Flynn, également auteur du scénario, qui s'avère une intrigue à tiroirs et à engrenage qui procède au dynamitage de l'illusion matrimoniale, par voie de dissection d'un couple en apparence parfait, assortie d'une satire sociale de l'Amérique.

D'autre part, la transposition filmique, menée de main de maître par David Fincher et bénéficiant de l'efficace montage de Kirk Baxter, est quasiment interactive en ce qu'elle commence comme une partie de poker avec quelques cartes sur la table - indices ou leurres ? - voire plutôt pièces de coin et bords d'un puzzle sans image ni autres pièces, qu'elle propose au spectateur de compléter en lui distillant des pièces éparses.

De plus, elle réussit le passage d'obstacle que constitue le procédé du grain de sable, qui fait office de cliffhanger, entraînant une sorte d'invagination de l'intrigue qui connaît une novation par greffe d'une seconde intrigue négociée comme un thriller pour aboutir au dénouement initialement prévu.

Et si la première se déroule selon certains codes de l'enquête policière factuelle, la seconde, plus violente, joue le rôle d'accélérateur qui fait emballer la machine-machination.

Et cerise sur le gâteau, le casting est judicieux et l'interprétation à l'avenant. Le duo composé de Ben Affleck - dont le physique de vieil adolescent un peu empâté et le jeu monolithique de convient au personnage dont il est difficile de savoir s'il est un manipulateur machiavélique ou un fieffé imbécile - et Rosamund Pike - excellente dans le rôle d'une héroïne hitchcockienne, élégante et distinguée, au visage aussi lumineux que l'âme est trouble - fonctionne bien.

Ils forment donc le couple Dunne, figure idéale du couple middle-class vivant au Missouri dans une zone pavillonnaire. Pourtant il est la caricature de l'attrait des contraires : lui, un mou un peu veule, sans qualité ni talent, d'origine modeste, elle, un pur produit de l'intelligentsia newyorkaise, cultivée et mondaine.

Leur seul point commun, être resté des enfants perdus : mère défunte, père alzheimérisé, pour l'un qui se raccroche au radeau de sa soeur jumelle, pour l'autre, fillette vampirisée par l'héroïne de papier créée par ses parents, l'"Amazing Amy", personnage récurrent d'une série de bandes dessinées enfantines.

Le jour de leur cinquième anniversaire de mariage, Nick Dunne signale la disparition de son épouse. Meubles renversés dans le salon, traces de sang dans la cuisine, journal intime de l'épouse faisant état de violences conjugales, liaison extra-conjugale, mais point de cadavre, ce qui n'empêche pas le sort du mari, nonobstant l'absence d'aveux, semble scellé notamment pour une opinion publique instrumentalisée par les médias.

Difficile de pousuivre sans déflorer l'intrigue. Donc, la suite, en salle.

 

MM         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 18 octobre 2020 : Le grand incendie

Plutôt que de subir ce nouveau couvre feu, faisons feu de tout bois et sortons, chacun avec nos moyens, la culture de ce marasme actuel. Voici donc le programme de la semaine sans plus attendre.

Du côté de la musique :

"Armand-Louis Couperin : pièces de clavecin" de Christophe Rousset
"Ce qui suit" de Mondo Cane
"Awaiting ship" de Dominique Fillon Augmented Trio
"Soné ka-la 2 odyssey" de Jacques Schwarz Bart
"Killing Eve + Australie" nouveau mix de Listen in Bed
"LP2" de Pointe Du Lac
"Jorn" de Box Bigerri
et toujours :
"Glover's mistake" de Mickaël Mottet
"Chanson d'amour" de Alexandre Tharaud et Sabine Devieilhe
"Deux mezzos sinon rien" de Karine Deshayes
"Visible(s)" de La Phaze
"Seven Inch" 2eme émission de la 2eme saison de LISTEN IN BED
"Introsessions EP" de Minshai
"Faune" de Raphaël Pannier Quartet
"Shaken soda" de Shaken Soda
"Y" de The Yokel
"L'ancien soleil" de Yvan Marc

Au théâtre :

les nouveautés :
"L'Art de conserver la santé" au Théâtre de la Bastille
"Don Juan" au Théâtre national de Chaillot
"On purge bébé" au Théâtre de l'Atelier
"Saccage" à la Manufacture des Abbesses
"Le Dernier jour d'un condamné" au Théâtre Essaion
"Jeanne d'Arc" au Théâtr de la Contrescarpe
"Here & Now" au Centre Culturel Suisse
"Virginie Hocq ou presque" au Théâtre Tristan Bernard
"Le destin moyen d'un mec fabuleux" au Studio Hébertot
les reprises :
"La promesse de l'aube" au Théâtre de Poche-Montparnasse
"Les Swinging Poules - Chansons synchronisées" au Théâtre L'Archipel
et les spectacles déjà à l'affiche

Expositions :

la nouvelle saison muséale avec :
"Pierre Dac - Du côté d'ailleurs" au Musée d'art etd'Histoire du Judaïsme
"Gabrielle Chanel - Manifeste de mode" au Palais Galliera
"L’Age d’or de la peinture danoise (1801-1864)" au Petit Palais
"Man Ray et la mode" au Musée du Luxembourg
"Victor Brauner - Je suis le rêve. Je suis l'inspiration" au Musée d'Art Moderne de Paris
"Sarah Moon - PasséPrésent" au Musée d'Art Moderne de Paris

"Alaïa et Balenciaga - Sculpteurs de la forme" à la Fondation Azzedine Alaïa
"Pierre et Gilles - Errances immobiles" à la Galerie Templon

Cinéma :

at home avec :
"India Song" de Marguerite Duras
"De beaux lendemains" de Atom Egoyan
"La légende du piano sur l"océan" de Giuseppe Tornatore
"Une femme mélancolique" de Susanne Heinrich
"Atanarjuat, la légende de l'homme rapide" de Zacharias Kunuk

Lecture avec :

"L'ange rouge" de François Médéline
"Le prix de la vengeance" de Don Wislow
"De Gaulle, stratège au long cours" de François Kersaudy
"Georges Clemenceau, lettres d'amérique" de Patrick Weil et Thomas Macé
"Justice de rue" de Kris Nelscott
"Plus fort qu'elle" de Jacques Expert

et toujours :
"Etouffer la révolte" de Jonathan M. Metzl
"Infographie de la Rome antique" de John Scheid, Nicolas Guillerat & Milan Melocco
"L'accident de chasse" de David L. Carlson & Landis Blair
"Le voleur de plumes" de Kirk Wallace Johnson
"Mon père et ma mère" de Aharon Appelfeld
"Réparer les femmes : un combat contre la barbarie" de Denis Mukwege & Guy-Bernard Cadière
"Un coeur en sourdine" de Alexandra Pasquer

Froggeek's Delight :

"Hades" sur Windows, Mac OS et Switch
Toute la semaine des directs jeux vidéo, talk show culturel, concerts en direct sur la FROGGY'S TV

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=