Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Micmac Masters
Nalan Kumarasamy  novembre 2014

Réalisé par Nalan Kumarasamy. Inde. Comédie. 2h05 (Sortie le 5 novembre 2014). Avec Vijay Sethupathi, Sanchita Shetty, Radha Ravi, Ashok Selvan, M.S. Bhaskar, Meera Simhan, RJ Ramesh Thilak et Yog Japee.

Ce "Micmac Masters" constitue à la fois une curiosité et une pépite à découvrir d'urgence d'autant qu'à ce jour il fait l'objet d'une diffusion confidentielle avec une unique séance par jour dans une seule salle.

Nalan Kumarasamy a réalisé un premier film singulier, ébouriffant et inclassable dont le premier intérêt est de faire connaître au néophyte, certes par la bande de la production indépendante, le cinéma kollywoodien.

Et le "k" ne résulte pas d'une faute de frappe. Car Kollywood est au cinéma en langue tamoule produit à Chennai, ancienne comptoir de Madras, située dans le sud de l'Inde, ce que Bollywood est au cinéma hindi du Nord. Voilà qui est fait pour la minute culturelle façon confiture.

En l'occurrence aux antipodes des superproductions et dépourvu du kitsch du cinéma musical à grand spectacle, auquel toutefois une scène adresse un clin d'oeil malicieux, le film de Nalan Kumarasamy s'inscrit dans le registre du cinéma de divertissement populaire, genre comédie parodique à la Lautner façon locale avec sauce curry.

Un looser illuminé (Vijay Sethupathi), inspiré par une déclinaison de "dame du lac" faisant office de mauvais génie, une femme imaginaire (Sanchita Shetty) de lui seul visible, qui végète avec ses coups foireux nonobstant l'édiction des cinq commandements, au demeurant judicieux, du parfait kidnapping. .

Il parvient enfin à ses fins quand il s'acoquine avec trois bras cassés : un jeune groupie sacrilège (Bobby Simha) qui a édifié un temple dédié à son actrice préférée, un employé de bureau (Ashok Selvan) licencié pour harcèlement sexuel injustement accusé par une jeune femme à qui il s'est refusé et un groom-voiturier (Ramesh Thilak) qui a voulu faire une ballade avec une Jaguar.

Toute roule, c'est le cas de le dire, pour cette bande de pieds nickelés qu ifont modestement leur petite pelote jusqu'au jour où deux grains de sable vont gâter leur joie et compromettre leur petite entreprise : d'une part, en contrevenant, par inadvertance, au premier principe en kidnappant le fils (Karunakaran) d'un ministre qui refuse de payer et, d'autre part, un fils qui lui-même avait prévu son propre enlèvement pour obliger son père à cracher au bassinet.

Et, l'aventure prend même un tour dangereux quand entre en lice un Dirty Harry à l'indienne doublé d'un tortionnaire psuchopathe, un policier mutique (Yog Japee) qui ne connait que les méthodes extrêmes et les solutions expéditives.

Et ce scénario qui ne s'encombre pas de la vraisemblance s'avère cependant la trame comique et le médium approprié pour une incursion dans la société indienne avec ses dérives sociétales, le fléau de la corruption tant des hommes que des institutions et l'incompétence des élites politiques.

En effet, cette comédie loufoque et jubilatoire caractérisée par le jeu appuyé des acteurs qui ne lésinent pas sur la gestuelle nationale, des roulements d'yeux au dodelinement de la tête, hybride de manière jubilatoire la farce, la dérision et la satire.

Par ailleurs, au plan filmique, le réalisateur ne s'interdit rien, puisant dans tous les genres notamment du film d'action, pour scander les tribulations de ses branquignols.

Ainsi, il gratifie le spectateur de belles scènes de bravoure telle l'incontournable course-poursuite en voiture, et oppose les pittoresque bagarres de bar entre clients éméchés à la violente scène de bastonnade dans le noir à laquelle se livre le policier.

Pour son premier long métrage, et excusez ce méchant jeu de mot, Nalan Kumarasamy frappe fort.

 

MM         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 25 octobre 2020 : Tous aux abris

Couvre feu encore plus contraint, nouveau confinement, tout est possible et tout est à craindre pour la culture. Restons groupés comme dirait Bernard Lenoir. Nous continuons évidemment de vous proposer chaque semaine notre sélection culturelle. Et bien entendu, découvrez le replay de La Mare Aux Grenouilles #13 de ce samedi 24 octobre

Du côté de la musique :

"Labyrinth" de Khatia Buniatishvili
"Contrasts", la 3eme émission de la saison 2 de Listen In Bed
"Dreamer" de Rosaway
"No future" de Samarabalouf
"Verdure" de The Hyènes
"Got the manchu" de We Hate You Please Die
et toujours :
"Armand-Louis Couperin : pièces de clavecin" de Christophe Rousset
"Ce qui suit" de Mondo Cane
"Awaiting ship" de Dominique Fillon Augmented Trio
"Soné ka-la 2 odyssey" de Jacques Schwarz Bart
"Killing Eve + Australie" nouveau mix de Listen in Bed
"LP2" de Pointe Du Lac
"Jorn" de Box Bigerri

Au théâtre :

une nouveauté :
"Tout Dostoievski" au Théâtre Le Lucernaire
des comédies pour rire et sourire :
"On purge bébé" au Théâtre de l'Atelier
"Les Faux British" au Théâtre Saint-Georges
"Dernier coup de ciseaux" au Théâtre des Mathurins
"Crise de nerfs" au Théâtre de l'Atelier
"De quoi j'me mêle" au Théâtre d'Edgar
"Mon meilleur copain" au Palais des Glaces
les reprises :
"Françoise par Sagan" au Théâtre L'Archipel
"Caroline Loeb - Chiche !" au Théâtre L'Archipel
"Play Loud" au Théâtre La Flèche
"Vous pouvez ne pas embrasser la mariée" à la Comédie des 3 Bornes
"Des Femmes" au Lavoir Moderne Parisien
"Comment épouser un milliardaire" à la Nouvelle Seine
et les spectacles déjà à l'affiche

Expositions :

la nouvelle saison muséale avec :
"Voyage sur la route du Kikosaido - De Hiroshige à Kuniyoshi" au Musée Cernushi
"Pierre Dac - Du côté d'ailleurs" au Musée d'Art et d'Histoire du Judaïsme
"Gabrielle Chanel - Manifeste de mode" au Palais Galliera
"L’Age d’or de la peinture danoise (1801-1864)" au Petit Palais
"Man Ray et la mode" au Musée du Luxembourg
"Victor Brauner - Je suis le rêve. Je suis l'inspiration" au Musée d'Art Moderne de Paris
"Sarah Moon - PasséPrésent" au Musée d'Art Moderne de Paris

"Alaïa et Balenciaga - Sculpteurs de la forme" à la Fondation Azzedine Alaïa

Cinéma :

en salle :
"Une vie secrète" de Aitor Arregi, Jon Garano et José Mari Goenaga
"L'Avventura" de Michelangelo Antonioni
at home :
"India Song" de Marguerite Duras
"Au bout du conte" de Agnès Jaoui
"L'effet aquatique" de Solveig Anspach
"Pourquoi tu pleures ?" de Katia Lewkowicz
"Henri" de Yolande Moreau
"La Famille Wolberg" de Axelle Ropert

Lecture avec :

"Le dérèglement joyeux de la métrique amoureuse" de Mathias Malzieu & Daria Nelson
"Le proche orient" de Catherine Saliou
"Mondes en guerre - tome 3 : Guerres mondiales et impériales, 1870-1945" de André Loez
et toujours :
"L'ange rouge" de François Médéline
"Le prix de la vengeance" de Don Wislow
"De Gaulle, stratège au long cours" de François Kersaudy
"Georges Clemenceau, lettres d'amérique" de Patrick Weil et Thomas Macé
"Justice de rue" de Kris Nelscott
"Plus fort qu'elle" de Jacques Expert

Froggeek's Delight :

"Hades" sur Windows, Mac OS et Switch
Toute la semaine des directs jeux vidéo, talk show culturel, concerts en direct sur la FROGGY'S TV

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=