Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Les Opportunistes
Paolo Virzi  novembre 2014

Réalisé par Paolo Virzi. Italie/France. Drame. 1h49 (Sortie le 19 novembre 2014). Avec Valeria Bruni, Fabrizio Bentivoglio, Valeria Golino, Fabrizio Gifuni, Matilde Gioli, Guglielmo Pinelli, Giovanni Anzaldo et Luigi Lo Cascio.

Voilà un film qui avance masqué... Comédie de mœurs transalpines ? Thriller ? Suspense ?

Officiellement tiré d'un roman policier américain, "Capital Humain" de Stephen Amidon, "Les Opportunistes" sonne en fait le réveil définitif du cinéma politique italien.

Coupe transversale de la société italienne en fin de règne berlusconien, "Les Opportunistes" est en effet un récit cruel, n'épargnant nul étage de ce qu'il reste des classes sociales italiennes.

Au plus bas, l'extra qui sert les nantis lors d'une grande réception occupe le plus mauvais rôle : celui du cycliste victime du 4 x 4 somptueux des Bernaschi, la famille de milliardaires opportunément composée de Valeria Bruni Tedeschi, dont on connaît les origines, et de Fabrizio Gifuni, fils d'un ancien ministre démocrate chrétien...

Entre ce bas balancé dans le décor et ce haut qui vit dans une résidence sublime, Paolo Virzi décrit, dans un récit façon "Rashomon" qui filme la même histoire selon trois points de vue, une société italienne où la morale n'a plus cours. Une société où chacun n'a plus que des rêves sonnants et trébuchants et pour rêve le désir de rejoindre, quoi qu'il en coûte, la sphère des dieux du moment, celle où tout n'est que luxe, beauté et fric...

Ainsi, au fil d'un récit moins simple qu'il n'y paraît, vont se tenir par la barbichette de l'amoralité les grands et les petits bourgeois, les marginaux comme les reliquats de l'ère pré-berlusconienne. Car, ici, on est loin de ces temps préhistoriques où il y avait un PC et une DC, des intellectuels utopiques et pas des profiteurs de la postmodernité qui pensent que le théâtre est mort...

Dans ce jeu de massacre qui tient de la "Comédie humaine", il y a pléthore de personnages dont pas un ne rachète l'autre. On y trouve même, aux côtés du milliardaire Bernaschi, un avocat français mielleux et au sourire carnassier joué avec gourmandise par Vincent Nemeth, qui montre les liens tissés par le capitalisme italien avec la finance internationale.

Les Italiens ont plébiscité cette somme où ils ont reconnu tous les personnages. Ce sera plus difficile pour les Français, mais ils pourront prendre de la graine italienne de ce film, et espérer qu'un jour prochain, soient décrits avec une égale férocité les temps décadents sarkozo-hollandiens.

"Les Opportunistes" de Paolo Virzi est servi par des acteurs épatants : Fabrizo Bentivoglio, parfait en veule admirateur des très riches, Valeria Bruni Tedeschi, de plus en plus à son aise dans le cinéma italien.

Il peut se voir comme une version moderne, moins idéologique et moins systématique, de certains grands films d'Elio Petri ou de Francesco Rosi. Après des bons films comme "Catherine va en ville", "La Prima Cosa Bella" et "Chaque jour que Dieu fait", Paolo Virzi franchit un nouveau palier.

Bonne nouvelle pour un cinéma italien dont on découvre, de semaine en semaine, qu'il est en vrai renouveau.





 

Philippe Person         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 11 avril 2021 : Culture en résistance

Nous avons rencontré des acteurs du monde de la culture pour évoquer leurs situations mais aussi l'avenir. Le replay intégral est à voir dès maintenant sur la TV de Froggy's Delight. Pour le reste, voici le programme de la semaine. Et surtout, restons groupés.

Du côté de la musique :

"In time Brubeck" de Duo Fines Lames
"Navegar" de Joao Selva
"Le style (avec Guillaume Long et Flavien Girard" la 8ème émission de Listen In Bed
"Dusk" de Paddy Sherlock
"Live at the Berlin philarmonie 1969" de Sarah Vaughan
Les petites découvertes de la semaine en clips avec : Hanna & Kerttu, Texas, A Certain Ratio, Johnny Mafia, Chevalrex + Thousand
et toujours :
"Caillou" de Gisèle Pape
"Sauvé" de It It Anita
"Goes too far" de Olivier Rocabois
"Morricone stories" de Stefano Di Battista
"Le fruit du bazar" de Alex Toucourt
"Bento presto" de Caribou Bâtard
"De mort viva" de Sourdure
"Mistake romance" de Tristan Melia
"Courtesy of Geoff Barrow : Unsung Heroes" le mix #18 de Listen In Bed
Des petites découvertes en clip : O' Lake, Luwten, Corentin Ollivier, Ghern et Old Caltone

Au théâtre au salon :

avec les captations vidéo de :
"La passion selon saint Matthieu" de Bach par Romeo Castellucci
"War sweet war" de Jean lambert-Wild
"Les Sœurs Macaluso" d'Emma Dante
"Monkey Money" de Carole Thibaut
"Une heure de tranquillité" de Florian Zeller
"Le Dernier jour du jeûne" de Simon Abkarian
"La Ronde" de Boris Charmatz

Expositions :

en virtuel :
"Le Grand Tour, voyage(s) d'artistes en Orient" au Musée des Beaux-Arts de Dijon
"La Fabrique de l'Extravagance" au Château de Chantilly
"La Police des Lumières" aux Archives nationales
"D'Alésia à Rome" au Musée d'Archéologie nationale de Saint-Germain-en-Laye
"Pompéi, un récit oublié" Musée de la Romanité à Nîmes
et un documentaire : "Les trésors des hôtels particuliers : Du Marais aux Champs Elysées"

Cinéma :

at home :
"Où vont les chats après 9 vies ?" de Marion Duhaime
"Stuck Option" de Pierre Dugowson
"La fête est finie" de Marie Garel-Weiss
"1991" de Ricardo Trogi
"Généalogies d'un crime" de Raoul Ruiz
"L'été de Kikujiro" de Takeshi Kitano
"Le retour de la panthère rose" de Blake Edwards

Lecture avec :

"Elmet" de Fiona Mozley
"Le savoir grec" de Jacques Brunschwig, Geoffrey Ernest Richard Lloyd & Pierre Pellegrin
"Seul entouré de chiens qui mordent" de David Thomas
"Sur la route, vers ailleurs" de Benjamin Wood
et toujours :
"Biotope" de David Coulon
"Ces petits riens qui nous animent " de Claire Norton
"Dernières nouvelles de Sapiens" de Silvana Condemi & François Savatier
"Eat, and love yourself" de Sweeney Boo
"Giants : Brotherhood" de Carlos & Miguel Valderrama
"L'art du sushi" de Franckie Alarcon
"L'île sombre" de Susanna Crossman
"La rivère des disparues" de Liz Moore
"Pourquoi le nord est-il en haut ?" de Mick Ashworth

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=