Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Baal
Volker Schlöndorff  novembre 2014

Réalisé par Volker Schlöndorff. Allemagne. Comédie. 1h28 (Sortie le 26 novembre 2014). Avec Rainer Werner Fassbinder, Sigi Graue, Margarethe Von Trotta, Günther Neutze , Miriam Spoerri, Marian Seidowsky, Irmgard Paulis et Carla Egerer.

S'il y a eu un miracle allemand dans les années 1960-70, il n'a pas pris la forme d'une BMW ou d'une machine-outil, mais le nom d'un homme : Rainer Werner Fassbinder.

Même si la veuve Brecht et ses héritiers n'ont pas trouvé "Babel" conforme à l'esprit de la pièce du grand Berthold, et ont condamné le film à quarante années de purgatoire, sa résurrection apporte une nouvelle preuve du génie de Fassbinder.

Ce n'est pas faire offense à Volker Schlöndorff d'écrire qu'il signe le film mais que celui-ci porte partout la marque indélébile de l'auteur de "Lili Marleen".

1969-1970, c'est le moment où Fassbinder fait définitivement irruption dans le cinéma avec une série impressionnante d'oeuvres majeures : "Les Dieux de la peste", "L'amour est plus fort que la mort", "Prenez garde à la Sainte Putain".

"Baal", histoire d'un poète à la fois destructeur et auto-destructeur qui traverse l'Allemagne en côtoyant les bouges comme les bourgeois, paraissait n'attendre que Fassbinder. Il est Baal, une étoile noire qui brille malgré tout d'un feu vif qui le calcine et qui va briller jusqu'à s'éteindre en ayant semé les flammes de ses mots pour le malheur de tous ceux qui se seront trop approchés de lui.

À ses côtés, la jeune Margarethe Von Trotta, elle aussi future réalisatrice qui va compter, illumine le personnage de Sophie. Toute la distribution annonce la décennie de la renaissance du cinéma allemand. On y aperçoit Hanna Schygulla, Gunther Kauffman et même Peer Raben, son futur musicien.

Cette pièce de jeunesse de Brecht, écrite à 20 ans, était idéalement faite pour le jeune Fassbinder alors âgé de 35 ans. Conté comme une ballade moderne retraçant la courte vie d'un poète incandescent, "Baal" de Volker Schlöndorff respecte la première version du drame de Brecht, qui fit de son personnage un pur anarchiste et pas seulement le jouet des forces sociales dérangées par sa poésie.

Dans le flot des films actuels qui dérivent semaine après semaine, "Baal" paraît aller à contre-courant. Tout y respire la nécessité et d'abord, cette nécessité artistique dont il semble que la recette ait été perdue.

Fassbinder crève l'écran et l'on pourra lire le film comme une prémonition documentaire de son propre destin. Volker Schlöndorff sait s'effacer devant cet albatros à la triste figure, mais c'est tout de même lui qui fixe à jamais sur la pellicule ces âmes fortes et ces corps vils.

"Baal" de Volker Schlöndorff est un film qui a quarante ans, mais qui semble en avoir cent de moins que tout ce qui se croit moderne parce qu'estampillé 2014.

 

Philippe Person         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 11 avril 2021 : Culture en résistance

Nous avons rencontré des acteurs du monde de la culture pour évoquer leurs situations mais aussi l'avenir. Le replay intégral est à voir dès maintenant sur la TV de Froggy's Delight. Pour le reste, voici le programme de la semaine. Et surtout, restons groupés.

Du côté de la musique :

"In time Brubeck" de Duo Fines Lames
"Navegar" de Joao Selva
"Le style (avec Guillaume Long et Flavien Girard" la 8ème émission de Listen In Bed
"Dusk" de Paddy Sherlock
"Live at the Berlin philarmonie 1969" de Sarah Vaughan
Les petites découvertes de la semaine en clips avec : Hanna & Kerttu, Texas, A Certain Ratio, Johnny Mafia, Chevalrex + Thousand
et toujours :
"Caillou" de Gisèle Pape
"Sauvé" de It It Anita
"Goes too far" de Olivier Rocabois
"Morricone stories" de Stefano Di Battista
"Le fruit du bazar" de Alex Toucourt
"Bento presto" de Caribou Bâtard
"De mort viva" de Sourdure
"Mistake romance" de Tristan Melia
"Courtesy of Geoff Barrow : Unsung Heroes" le mix #18 de Listen In Bed
Des petites découvertes en clip : O' Lake, Luwten, Corentin Ollivier, Ghern et Old Caltone

Au théâtre au salon :

avec les captations vidéo de :
"La passion selon saint Matthieu" de Bach par Romeo Castellucci
"War sweet war" de Jean lambert-Wild
"Les Sœurs Macaluso" d'Emma Dante
"Monkey Money" de Carole Thibaut
"Une heure de tranquillité" de Florian Zeller
"Le Dernier jour du jeûne" de Simon Abkarian
"La Ronde" de Boris Charmatz

Expositions :

en virtuel :
"Le Grand Tour, voyage(s) d'artistes en Orient" au Musée des Beaux-Arts de Dijon
"La Fabrique de l'Extravagance" au Château de Chantilly
"La Police des Lumières" aux Archives nationales
"D'Alésia à Rome" au Musée d'Archéologie nationale de Saint-Germain-en-Laye
"Pompéi, un récit oublié" Musée de la Romanité à Nîmes
et un documentaire : "Les trésors des hôtels particuliers : Du Marais aux Champs Elysées"

Cinéma :

at home :
"Où vont les chats après 9 vies ?" de Marion Duhaime
"Stuck Option" de Pierre Dugowson
"La fête est finie" de Marie Garel-Weiss
"1991" de Ricardo Trogi
"Généalogies d'un crime" de Raoul Ruiz
"L'été de Kikujiro" de Takeshi Kitano
"Le retour de la panthère rose" de Blake Edwards

Lecture avec :

"Elmet" de Fiona Mozley
"Le savoir grec" de Jacques Brunschwig, Geoffrey Ernest Richard Lloyd & Pierre Pellegrin
"Seul entouré de chiens qui mordent" de David Thomas
"Sur la route, vers ailleurs" de Benjamin Wood
et toujours :
"Biotope" de David Coulon
"Ces petits riens qui nous animent " de Claire Norton
"Dernières nouvelles de Sapiens" de Silvana Condemi & François Savatier
"Eat, and love yourself" de Sweeney Boo
"Giants : Brotherhood" de Carlos & Miguel Valderrama
"L'art du sushi" de Franckie Alarcon
"L'île sombre" de Susanna Crossman
"La rivère des disparues" de Liz Moore
"Pourquoi le nord est-il en haut ?" de Mick Ashworth

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=