Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Baal
Volker Schlöndorff  novembre 2014

Réalisé par Volker Schlöndorff. Allemagne. Comédie. 1h28 (Sortie le 26 novembre 2014). Avec Rainer Werner Fassbinder, Sigi Graue, Margarethe Von Trotta, Günther Neutze , Miriam Spoerri, Marian Seidowsky, Irmgard Paulis et Carla Egerer.

S'il y a eu un miracle allemand dans les années 1960-70, il n'a pas pris la forme d'une BMW ou d'une machine-outil, mais le nom d'un homme : Rainer Werner Fassbinder.

Même si la veuve Brecht et ses héritiers n'ont pas trouvé "Babel" conforme à l'esprit de la pièce du grand Berthold, et ont condamné le film à quarante années de purgatoire, sa résurrection apporte une nouvelle preuve du génie de Fassbinder.

Ce n'est pas faire offense à Volker Schlöndorff d'écrire qu'il signe le film mais que celui-ci porte partout la marque indélébile de l'auteur de "Lili Marleen".

1969-1970, c'est le moment où Fassbinder fait définitivement irruption dans le cinéma avec une série impressionnante d'oeuvres majeures : "Les Dieux de la peste", "L'amour est plus fort que la mort", "Prenez garde à la Sainte Putain".

"Baal", histoire d'un poète à la fois destructeur et auto-destructeur qui traverse l'Allemagne en côtoyant les bouges comme les bourgeois, paraissait n'attendre que Fassbinder. Il est Baal, une étoile noire qui brille malgré tout d'un feu vif qui le calcine et qui va briller jusqu'à s'éteindre en ayant semé les flammes de ses mots pour le malheur de tous ceux qui se seront trop approchés de lui.

À ses côtés, la jeune Margarethe Von Trotta, elle aussi future réalisatrice qui va compter, illumine le personnage de Sophie. Toute la distribution annonce la décennie de la renaissance du cinéma allemand. On y aperçoit Hanna Schygulla, Gunther Kauffman et même Peer Raben, son futur musicien.

Cette pièce de jeunesse de Brecht, écrite à 20 ans, était idéalement faite pour le jeune Fassbinder alors âgé de 35 ans. Conté comme une ballade moderne retraçant la courte vie d'un poète incandescent, "Baal" de Volker Schlöndorff respecte la première version du drame de Brecht, qui fit de son personnage un pur anarchiste et pas seulement le jouet des forces sociales dérangées par sa poésie.

Dans le flot des films actuels qui dérivent semaine après semaine, "Baal" paraît aller à contre-courant. Tout y respire la nécessité et d'abord, cette nécessité artistique dont il semble que la recette ait été perdue.

Fassbinder crève l'écran et l'on pourra lire le film comme une prémonition documentaire de son propre destin. Volker Schlöndorff sait s'effacer devant cet albatros à la triste figure, mais c'est tout de même lui qui fixe à jamais sur la pellicule ces âmes fortes et ces corps vils.

"Baal" de Volker Schlöndorff est un film qui a quarante ans, mais qui semble en avoir cent de moins que tout ce qui se croit moderne parce qu'estampillé 2014.

 

Philippe Person         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 22 mai 2022 : Culture et vous - A vos agendas !

Il fait beau, il fait chaud, mais il n'y pas que les terrasses dans la vie. La culture bat son plein et, avant que le ciel ne nous tombe sur la tête, il est temps de se montrer curieux pour découvrir les nouveautés de la semaine de la musique et du spectacle vivant ainsi que du cinéma, de la lecture et des expositions.

Du côté de la musique :

"Godowsky - Bach" de Dimitri Papadopoulos
"Being alive" le nouveau mix à écouter de Listen In Bed
Rencontre avec Lofofora
"Des corps dans le décor" de Mauvais Sang
"Litz - once upon a time"
"Misia" de Revue Blanche
"Murmures et rumeurs" de Tom Bourgeois
et toujours :
"J'ai horreur de l'amour" de Bertrand Betsch
"Caroline" de Caroline
"Revenant" de Cascadeur
"Hell stairs" de CDSM
"Unica" de DeLaurentis
"Polar star" de Initiative H
"Fear of the dawn" de Jack White
"The line is a curve" de Kae Tempest
"Zadie Smith" 16ème émission de la saison 3 de Listen In Bed à écouter
"Bassoon steppes" de Lola Descours & Paloma Kouider
"Oan Kim & the Dirty Jazz" de Oan Kim
"Gabril Fauré : Horizons II" de Simon Zaoui, Pierre Fouchenneret, Raphaël Merlin, Parie Chilemme & Quatuor Strada
"Keep on falling" de The Boo Radleys

Au théâtre :

les nouveautés de la semaine :
"Antoine et Cléopâtre" aux Ateliers Berthier
"Feel Good" à la Manufacture des Abesses
"Double Je" au Théo Théâtre
"Tous les marins sont des chanteurs" au Théâtre du Rond-Point
"Cry me a river" au Monfort Théâtre
"Carmen ou presque" au Théâtre Trévise
une reprise avec "Mister Paul" au Théâtre du Petit Montparnasse
et les autres spectacles à l'affiche

Expositions :

"Monnaies & Merveilles" à la Monnaie de Paris
dernière ligne droite pour :
"Aux frontières de l'Humain" au Musée de l'Homme
"Maurice Denis - Le Bonheur rêvé" au Musée Maurice Denis
"Le Monde de Steve McCurry" au Musée Maillol
et les autres expositions à l'affiche

Cinéma :

en streaming gratuit avec :
"Juste la fin du monde" de Xavier Dolan
"La belle époque" de Nicolas Bedos
"Mustang" de Deniz Gamze Ergüven
"Les Eternels" de Zhangke Jia

"Le Traître" de Marco Bellocchio
"It must be heaven" de Elia Suleiman
en salle pour les cinéphiles : "Les Femmes des autres" de Damiano Damiani

Lecture avec :

"De la guerre, Mook 2" de Jean Lopez
"Les routes oubliées" de S.A. Cosby
et toujours :
"Amnistie" de Aravind Adiga
"Le réalisme magique du cinéma chinois" de Hendy Bicaise
"Nobles de coeur" de Marc Alexandre Oho Bambe & Fred Ebami
"Le silence est ma langue natale" de Sulaiman Addonia

Et toute la semaine des émissions sur notre chaine twitch

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=