Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce 2ème édition des P'tits Molières
Comédie Caumartin  (Paris)  24 novembre 2014

Pour la seconde fois, tout le monde du théâtre officiant dans les petites salles de la capitale avait rendez-vous le lundi 24 novembre 2014 à la Comédie Caumartin pour la remise des récompenses couronnant les spectacles élus lors de la saison 2013-2014.

Après une passation de pouvoirs en cours d'année et l'élection d'un nouveau bureau au sein de l'association Les P'tits Molières fédérant la quinzaine de petites salles, c'est une nouvelle équipe qui avait en charge l'organisation de cette soirée et on peut dire qu'elle s'en bien tirée, dans un style certes différent de la première édition, mais tout aussi réussi. La cérémonie fût rythmée, le timing fut tenu jusqu'au bout et c'est déjà une belle satisfaction.

Et pourtant, en accueillant le parrain de la soirée, l'immense Jean-Claude Dreyfus, Frédéric Gray (président) et Maud Ferrer (vice-présidente) ne se doutaient pas qu'ils allaient avoir affaire à un grand bavard.

C'est presque à une Master Class à laquelle ont en effet pu assister les spectacteurs de la soirée. Pas avare de détails, le comédien en pleine forme ouvrit la cérémonie en narrant quelques anecdotes fameuses.

Il confia qu'il adorait revenir jouer dans des petites salles pour le contact avec le public. Et parce que "c'est moins triste une petite salle pleine qu'une grosse salle à moitié vide". Il avoua également, lui qui a beaucoup tourné pour le cinéma, que les rôles qui lui ont été proposés au théâtre étaient toujours plus forts et intéressants.

Enfin ce fût la remise des magnifiques trophées (que personne ne cassa cette année) réalisés par Joëlle Isnardon, alliant l'éclat et la légereté. La première a monter sur scène pour en recevoir un dans la catégorie Meilleur auteur et qui donna la note de la soirée avec un discours sobre et émouvant fut Nadia Nakhlé. Son spectacle "Zaza Bizar" se rejouera en décembre.

Suivirent toutes les autres récompenses d'un palmarès équilibré qui vit quand-même triompher le spectacle "La Cuisine d'Elvis" avec 3 statuettes (Meilleure mise en scène et Meilleur second rôle masculin pour Jérôme Tomray, Meilleur second rôle féminin pour Fanny Martella).

On peut juste regretter que ne figurait pas parmi les nominés comme meilleure comédienne, Johanna Mondon, qui portait la pièce avec une composition bouleversante. Mais le public pourra s'en apercevoir à Avignon l'année prochaine si le spectacle s'y produit, ce qu'on lui souhaite.

En tout cas, ils seront à Avignon eux, c'est certain : ce sont les grands gagnants, la Compagnie Didascalies qui avec son original et grinçant "C'est la vie" a réussi à séduire le jury qui lui a décerné le si convoité P'tit Molière du Meilleur spectacle tout public.

Le Théâtre du Verbe Fou à Avignon, après avoir acueilli l'an dernier le spectacle lauréat "Le Baiser de la veuve" qui ne désemplit pas de tout le festival, recevra en juillet prochain la jeune et enthousiaste compagnie dont la spontanéité et la joie lors de la remise du trophée faisaient plaisir à voir. Enfin une troupe qui ne se prend pas au sérieux ! Pourvu que ça dure....

Parmi les autres récompenses, furent mis à l'honneur dans la catégorie Meilleur Seul en scène, le très beau "L'Homme en morceaux" d'Elie-George Berreby interprétéé par Frantz Morel à l'Huissier, ainsi que comme meilleur comédien, la prestation inoubliable de Pierre Derenne dans "Gouttes d'eau dans l'océan" de Fassbinder.

Dans la catégorie Meilleur spectacle Jeune public, Vartoch' pour "La Fabuleuse aventure de Valentin" accueillit la statuette avec un discours très touchant.

Pour la présentation de la soirée, le duo Vanessa Marchini-Guillaume Pascal fonctionna bien avec beaucoup de drôlerie, même si le second, très bon jusque là, voulant faire rire à tous prix avec force mimiques n'écoutait pas ce que Pascaline Garnot (directrice de la Comédie Nation) disait d'important pour sa corporation.

Seule fausse note dans une Cérémonie réussie qui se poursuivit bien après la remise des prix, aurtour d'un verre entre gagnants et perdants qui, plus motivés que jamais, prévoyaient déjà de revenir l'an prochain pour monter chercher un trophée.

A l'an prochain donc avec encore de nouvelles salles puisque la compétition ouverte jusqu'à présent aux salles de moins de cent places, s'ouvrira aux salles de moins de cent cinquante.

Et certainement avec de nouvelles pépites car comme le dit la devise des P'tits Molières : "Parce que dans les petites salles, il y aussi de grands spectacles !". C'est bien vrai.

 

Nicolas Arnstam         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 11 avril 2021 : Culture en résistance

Nous avons rencontré des acteurs du monde de la culture pour évoquer leurs situations mais aussi l'avenir. Le replay intégral est à voir dès maintenant sur la TV de Froggy's Delight. Pour le reste, voici le programme de la semaine. Et surtout, restons groupés.

Du côté de la musique :

"In time Brubeck" de Duo Fines Lames
"Navegar" de Joao Selva
"Le style (avec Guillaume Long et Flavien Girard" la 8ème émission de Listen In Bed
"Dusk" de Paddy Sherlock
"Live at the Berlin philarmonie 1969" de Sarah Vaughan
Les petites découvertes de la semaine en clips avec : Hanna & Kerttu, Texas, A Certain Ratio, Johnny Mafia, Chevalrex + Thousand
et toujours :
"Caillou" de Gisèle Pape
"Sauvé" de It It Anita
"Goes too far" de Olivier Rocabois
"Morricone stories" de Stefano Di Battista
"Le fruit du bazar" de Alex Toucourt
"Bento presto" de Caribou Bâtard
"De mort viva" de Sourdure
"Mistake romance" de Tristan Melia
"Courtesy of Geoff Barrow : Unsung Heroes" le mix #18 de Listen In Bed
Des petites découvertes en clip : O' Lake, Luwten, Corentin Ollivier, Ghern et Old Caltone

Au théâtre au salon :

avec les captations vidéo de :
"La passion selon saint Matthieu" de Bach par Romeo Castellucci
"War sweet war" de Jean lambert-Wild
"Les Sœurs Macaluso" d'Emma Dante
"Monkey Money" de Carole Thibaut
"Une heure de tranquillité" de Florian Zeller
"Le Dernier jour du jeûne" de Simon Abkarian
"La Ronde" de Boris Charmatz

Expositions :

en virtuel :
"Le Grand Tour, voyage(s) d'artistes en Orient" au Musée des Beaux-Arts de Dijon
"La Fabrique de l'Extravagance" au Château de Chantilly
"La Police des Lumières" aux Archives nationales
"D'Alésia à Rome" au Musée d'Archéologie nationale de Saint-Germain-en-Laye
"Pompéi, un récit oublié" Musée de la Romanité à Nîmes
et un documentaire : "Les trésors des hôtels particuliers : Du Marais aux Champs Elysées"

Cinéma :

at home :
"Où vont les chats après 9 vies ?" de Marion Duhaime
"Stuck Option" de Pierre Dugowson
"La fête est finie" de Marie Garel-Weiss
"1991" de Ricardo Trogi
"Généalogies d'un crime" de Raoul Ruiz
"L'été de Kikujiro" de Takeshi Kitano
"Le retour de la panthère rose" de Blake Edwards

Lecture avec :

"Elmet" de Fiona Mozley
"Le savoir grec" de Jacques Brunschwig, Geoffrey Ernest Richard Lloyd & Pierre Pellegrin
"Seul entouré de chiens qui mordent" de David Thomas
"Sur la route, vers ailleurs" de Benjamin Wood
et toujours :
"Biotope" de David Coulon
"Ces petits riens qui nous animent " de Claire Norton
"Dernières nouvelles de Sapiens" de Silvana Condemi & François Savatier
"Eat, and love yourself" de Sweeney Boo
"Giants : Brotherhood" de Carlos & Miguel Valderrama
"L'art du sushi" de Franckie Alarcon
"L'île sombre" de Susanna Crossman
"La rivère des disparues" de Liz Moore
"Pourquoi le nord est-il en haut ?" de Mick Ashworth

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=