Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce La belle jeunesse
Jaime Rosales  décembre 2014

Réalisé par Jaime Rosales. Espagne. Drame. 1h43 (Sortie le 10 décembre 2014). Avec Carlos Rodríguez (II), Inma Nieto, Fernando Barona, Ingrid García Jonssonn Juanma Calderón, Patricia Mendy et Miguel Guardiola.

Il y a un mystère Jaime Rosales. Si l'on s'adonne à la facilité de raconter le scénario, il suffira d'une ligne pour résumer celui de "La belle jeunesse" et les quelques mots jetés sur le papier risquent de décourager les spectateurs qui n'aiment pas que le cinéma soit plus déprimant que leur vie, qu'il soit "thinner than life".


Ceux qui ont vu, sur les conseils de Froggy's Delight, "Rêve et Silence" se souviennent certainement de ce film désespérant dans lequel un homme devait survivre à sa fille morte dans un accident dont il était responsable.

On avait, à l'époque, qualifié Jaime Rosales de "passeur de l'intime". Avec "La belle jeunesse", il poursuit sur la même route austère un cinéma apparemment clinique. Pourtant, Jaime Rosales, en véritable artiste, ne se contente pas de suivre des personnages au tréfonds de leur désarroi. Il sait que le constat est l'ennemi de l'art et quitte rapidement le terrain de la description pour partir dans l'inconnu à la recherche de l'informulé.

"La belle jeunesse" n'est donc pas seulement l'histoire attendue et sans solution d'une jeune femme qui ne trouve pas de boulot et qui tombe enceinte dans une Espagne en crise, elle même victime de son vain rêve de devenir la seconde puissance économique de l'Union européenne.

Les personnages de Jaime Rosales paraissent d'une banalité statistique affligeante, conformes en tous points aux addictions de leur génération, pareillement manipulés par l'environnement consumériste. Caractérisé par la trivialité de ses rapports sexuels, par l'absence de toute culture, par un vide existentiel qui n'est plus contrebalancé par une religion consolatrice, le couple formé par Natalia et Carlos est voué au marasme d'une vie morne.

"Heureusement", l'enfant non désiré apporte l'élément décisif pour briser cette routine mortelle : Natalia va se "bouger" sociologiquement. Jaime Rosales sait cette génération de jeunes Espagnols contrainte à une nouvelle émigration.

Qu'arrivera-t-il là-bas à Natalia, cette jeune femme qui feint encore d'avoir des illusions à usage d'un "skype" avec sa famille restée dans la désillusion espagnole ? Le rêve allemand ne sera-t-il que la poursuite par d'autres moyens du cauchemar espagnol ? "La belle jeunesse" de Jaime Rosales laisse la possibilité du possible, même si la pente empruntée par Natalia lui sera peut-être fatale.

Entomologiste pessimiste, qui ne désespère pas toujours des solidarités familiales et des fraternités générationnelles, Jaime Rosales a le mérite de vouloir ouvrir des yeux qui ne regardent plus rien, sauf des images strictement calculées où l'émotion ne dépasse pas la dose prescrite par la posologie libérale.

"La belle jeunesse" de Jaime Rosales est un film exigeant qui travaillera ceux qui vaincront leurs réticences face à un cinéma qui n'a pas pour but de divertir mais d'avertir.

 

Philippe Person         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 27 septembre 2020 : Autumn Sweater

Voici les premiers jours d'automne, les premiers froids, la pluie et l'envie de s'auto-confiner avec une boisson réconfortante, du chauffage, de la bonne musique, un bon livre, film, jeu voire avec des amis autour d'un bon repas. Bref, c'est l'automne et voici le programme réconfortant de la semaine. Sans oublier le replay de la MAG #11 du 26/09.

Du côté de la musique :

"Echos" de Romain Humeau
"American head" de The Flaming Lips
"Grand écran" de Ensemble Triptikh
"Beethoven : op 109, 110, 111" de Fabrizio Chiovetta
"B.O. d'une scène de meurtre" première émission de la saison 2 de Listen In Bed
"Oiseau(x) scratch" de Luc Spencer
"Debussy" de Philippe Bianconi
"Tête Blême" de Pogo Car Crash Control
"XIII" de Quatuor Ardeo
et toujours :
"In and out of the light" de The Apartments
"Chrone EP" de Atrisma
"State of emergency" de Babylon Circus
"Nomadic spirit" de La Caravane Passe
"Règle d'or" de Marie Gold
"Berg, Webern, Schreker" de Orchestre National d'Auvergne & Roberto Forès Veses

Au théâtre :

les nouveautés :
"Le Grand Inquisiteur" au Théâtre national de l'Odéon
"Iphigénie" aux Ateliers Berthier
"Philippe K. ou la flle aux cheveux noirs" au Théâtre de la Tempête
"Le Grand Théâtre de l'épidémie" au Théâtre de Poche-Montparnasse
"Crise de nerfs" au Théâtre de l'Atelier
"Le Quai de Ouistreham" au Théâtre 14

"Les Pieds tanqués" au Théâtre 12
"Le nom sur le bout de la langue" au Théâtre de la Huchette
"La Folle et inconvenante Histoire des femmes" au Théâtre Le Funambule-Montmartre
les reprises :
"Un Vers de Cid" au Théâtre Essaion
"Album de famille" au Studio Hébertot
"A la recherche du temps perdu" au Théâtre de la Contrescarpe
"Félix Radu - Les mots s'improsent" au Théâtre des Mathurins
"Contrebrassens" au Studio Hébertot
"Leonard de Vinci, naissance d'un génie" au Studio Hébertot
"J'aime Brassens" au Théâtre d'Edgar
et les spectacles déjà à l'affiche

Expositions :

la nouvelle saison muséale avec :
"Victor Brauner - Je suis le rêve. Je suis l'inspiration" au Musée d'Art Moderne de Paris
"Alaïa et Balenciaga - Sculpteurs de la forme" à la Fondation Azzedine Alaïa
"Pierre et Gilles - Errances immobiles" à la Galerie Templon
"Sarah Moon - PasséPrésent" au Musée d'Art Moderne de Paris

Cinéma :

en salle :
"L'Ordre moral" de Mario Barroso
at home :
"Drôles d'oiseaux" de Elise Girard
"Mise à mort du cerf sacré" de Yorgos Lanthimos
"Terror 2000 - Etat d'urgence en Allemagne" de Christoph Schlingensief
"Vers un destin insolite sur les flots bleus de l'été" de Lina Wertmüller
"Ruth et Alex" de Richard Loncraine

Lecture avec :

"Ici finit le monde occidental" de Matthieu Gousseff
"L'heure des spécialistes" de Barbara Zoeke
"Mémoires" du Général von Choltitz
"Porc braisé" de An Yu
"Portraits d'un royaume : Henri III, la noblesse et la Ligue" de Nicolas Le Roux
"Sublime royaume" de Yaa Gyasi

et toujours :
clickez ici pour Notre sélection des livres de la rentrée mais aussi
"De soleil et de sang" de Jérôme Loubry
"Fin de combat" de Karl Ove Knausgaard"
"KGB" de Bernard Lecomte et "Napoléon, dictionnaire historique" de Thierry Lentz
"La danse du vilain" de Fiston Mwanza Mujila
"Louis XIV, roi du monde" de Philip Mansel

Froggeek's Delight :

Toute la semaine des directs jeux vidéo, talk show culturel, concerts en direct sur la FROGGY'S TV

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=