Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep Twitch
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Whiplash
Damien Chazelle  décembre 2014

Réalisé par Damien Chazelle. Etats Unis. Comédie dramatique. 1h47 (Sortie le 24 novembre 2014). Avec Miles Teller; J.K. Simmons, aul Reiser, Melissa Benois, Austin Stowell, Nate Lang, Chris Mulkey et Damon Gupton.

Pour une fois, il ne faut pas avoir peur d'avoir raison avec tout le monde et de dire à l'unisson de tous que "Whiplash" est un grand film enthousiasmant dont on ressort avec une pêche incroyable, et l'impression d'avoir joué, comme son héros, un solo de batterie génial.

Les films sur le jazz ne manquent pas, mais souvent il s'agit de biopics qui racontent comment un jazzman génial finit par s'imposer avant de sombrer dans le cauchemar des paradis artificiels.

"Whiplash" de Damien Chazelle prend les choses autrement : le film suit le parcours musical semé d'embûches d'un jeune batteur jusqu'au moment où il atteint la consécration, celle où il est devenu pour les autres autant que pour lui-même un musicien.

L'astuce du film est de ne pas présenter Andrew comme un étudiant forcément doué. Élevé par un père aimant mais sceptique sur ses capacités, issu d'une famille où l'on préfère les "vrais" intellectuels aux artistes, Andrew a l'air en plein doute au début du film sur ses capacités à s'imposer dans la très huppée école de musique de Manhattan où il commence ses études.

Et puis, soudain - ô miracle - le démiurge de l'établissement, le terrible Terence Fletcher, l'entend jouer dans son coin et le prend en mains... Andrew a en effet frappé les oreilles du maître. Pour le meilleur et pour le pire, se forme alors un couple infernal, basculant au gré d'une note ou d'un son de l'amour à la haine, que l'on va suivre jusqu'au solo final de batterie, un solo qui fournit une scène de cinéma garantie anthologique.

Suspense bourré de rebondissements, de retournements, "Whiplash" a l'immense vertu de montrer comment naît un musicien et de s'interroger sur les méthodes pour le faire naître.

Terence Fletcher, incarné à la perfection par J.K. Simmons, est un homme prêt à tout pour que puisse éclore un nouveau Charlie Parker ou, percussions oblige, un nouveau Gene Kupra. Tel un instructeur de commando, il est partisan du "joue ou crève", développe un nietzschéisme sans scrupules qui fait froid dans le dos. Peut-on accepter sa morale d'airain : "le génie ou la mort" ?

Plein de pirouettes, "Whiplash" de Damien Chazelle montre comme Andrew va se rebeller contre ce prof fanatique tout en absorbant beaucoup de ses préceptes, comme on pourra le voir dans la scène où il rompt avec sa petite amie.

Tout en musique, du début à la fin, "Whiplash" de Damien Chazelle est un film perpétuellement en tension, en ébullition. La bataille entre son jeune interprète, Miles Teller, nouveau Sean Penn que l'on avait déjà distingué l'an passé dans "The Spectacular Now", et JK Simmons, énorme second rôle depuis vingt ans et qui trouve là de quoi passer définitivement au premier plan, est titanesque. On imagine aussi ce que cela pourrait donner sur une scène.

Quant à Damien Chazelle, qui s'est inspiré de sa propre histoire pour bâtir celle de "Whiplash", on ne peut lui prédire qu'une carrière cinématographique égale à celle que l'on pressent au personnage d'Andrew.

Le film de l'année ? Oui. Et ce sera sans doute le dernier mot de tous ceux qui seront conquis par cette tempête musicale.

 

Philippe Person         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 07 avril 2024 :Un marathon de nouveautés !

Pendant que ca court dans les rues de Paris et d'ailleurs, on vous a concocté un parcours de découvertes culturelles et variées. Pensez à nous soutenir en suivant nos réseaux sociaux et nos chaines Youtube et Twitch.

Du côté de la musique :

"Le carnajazz des animaux" de Dal Sasso Big Band"
"Deep in denial" de Down To The Wire
"Eden beach club" de Laurent Bardainne & Tigre d'Eau Douce
"Ailleurs" de Lucie Folch
"Ultrasound" de Palace
quelques clips en vrac : Pales, Sweet Needles, Soviet Suprem, Mazingo
"Songez" de Sophie Cantier
"Bella faccia" de Terestesa
"Session de rattrapage #5", 26eme épisode de notre podcast Le Morceau Caché

et toujours :
"Our decisions" de Frustration
"L'amour c'est chiant" de Vanessa Philippe
"Jaffa blossom" de Mohamed Najem
petit focus sur Lisatyd et Fishtalk
"Maurice Ravel, Complete works for solo piano" de Keigo Mukawa
"No friends no pain" de Johnnie Carwash
"Nous célébrer" de Esparto
"Don't be boring" de Dynamite Shakers
"Castèls dins la luna" de CXK

Au théâtre

les nouveautés :

"Come Bach" au Théâtre Le Lucernaire
"Enfance" au Théâtre Poche Montparnasse
"Lîle des esclaves" au Théâtre Le Lucernaire
"La forme des choses" au Théâtre La Flèche
"Partie" au Théâtre Silvia Monfort
et toujours :
"Punk.e.s" Au Théâtre La Scala
"Hedwig and the angry inch" au théâtre La Scala
"Je voudrais pas crever avant d'avoir connu" au Théâtre Essaïon
"Les crabes" au Théâtre La Scala
"Gosse de riche" au Théâtre Athénée Louis Jouvet
"L'abolition des privilèges" au Théâtre 13
"Lisbeth's" au Théâtre de la Manufacture des Abbesses
"Music hall Colette" au Théâtre Tristan Bernard
"Pauline & Carton" au Théâtre La Scala
"Rebota rebota y en tu cara explota" au Théâtre de la Bastille
"Une vie" au Théâtre Le Guichet Montparnasse
"Le papier peint jaune" au Théâtre de La Reine Blanche
des reprises :
"Macbeth" au Théâtre Essaion
"Le chef d'oeuvre inconnu" au Théâtre Essaion
"Darius" au Théâtre Le Lucernaire
"Rimbaud cavalcades" au Théâtre Essaion
"La peur" au Théâtre La Scala

Du cinéma avec :

"Le naméssime" de Xavier Bélony Mussel
"Yurt" de Nehir Tuna
"Le squelette de Madame Morales" de Rogelio A. Gonzalez

et toujours :
"L'innondation" de Igor Miniaev
"Laissez-moi" de Maxime Rappaz
"Le jeu de la Reine" de Karim Ainouz
"El Bola" de Achero Manas qui ressort en salle
"Blue giant" de Yuzuru Tachikawa
"Alice (1988)" de Jan Svankmajer
 "Universal Theory" de Timm Kroger
"Elaha" de Milena Aboyan

Lecture avec :

"Des gens drôles" de Lucile Commeaux, Adrien Dénouette, Quentin Mével, Guillaume Orignac & Théo Ribeton
"L'empire britanique en guerre" de Benoît Rondeau
"La république des imposteurs" de Eric Branca

"L'absence selon Camille" de Benjamin Fogel
"Sub Pop, des losers à la conquête du monde" de Jonathan Lopez

"Au nord de la frontière" de R.J. Ellory
"Anna 0" de Matthew Blake
"La sainte paix" de André Marois
"Récifs" de Romesh Gunesekera

et toujours :
"L'été d'avant" de Lisa Gardner
"Mirror bay" de Catriona Ward
"Le masque de Dimitrios" de Eric Ambler
"La vie précieuse" de Yrsa Daley-Ward
"Le bureau des prémonitions" de Sam Knight
"Histoire politique de l'antisémitsme en France" Sous la direction d'Alexandre Bande, Pierre-Jerome Biscarat et Rudy Reichstadt
"Disparue à cette adresse" de Linwood Barclay
"Metropolis" de Ben Wilson

Et toute la semaine des émissions en direct et en replay sur notre chaine TWITCH

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
twitch.com/froggysdelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=