Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Le Revizor
Théâtre Le Lucernaire  (Paris)  janvier 2015

Comédie satirique de Nicolas Gogol, mise en scène de scène de Ronan Rivière et Aymeline Alix, avec Michaël Cohen, Ronan Rivière, Jérôme Rodriguez, Christelle Saez, Jean-Benoît Terral, Louis Thelier et Léon Bailly au piano.

C'est le branle-bas de combat dans la petite bourgade de province : on annonce l'arrivée imminente du Revizor, l'Inspecteur Général en tournée envoyé par le gouvernement.

La venue d'un tel personnage fait soudain souffler un vent de panique chez le Gouverneur et ses conseillers. Mais c'est un jeune voyageur de vingt-quatre ans qui est pris pour lui.

C'est le début de la pièce de Nikolaï Gogol qui, une nouvelle fois, égratigne toute l'administration russe, ses fonctionnaires vénaux et toutes les magouilles qui la gangrènent. Ce jeune fonctionnaire au centre du quiproquo est redouté surtout à cause de tout ce qu'il pourrait découvrir des irrégularités qui sévissent dans la gestion de la ville. Le faux Revizor comprend vite la méprise et se sert de la cupidité de ces hommes avides de pouvoir pour leur extorquer à chacun une petite fortune.

Du Gouverneur jusqu'à ses conseillers, il n'y en pas un pour sauver les autres. Leur hypocrisie et leurs bassesses sont mises en évidence par cette pantalonnade. C'est la même chose pour la fille du Gouverneur qui ne voit dans la future union avec cette personnalité qu'une façon de briller en société en même temps qu'un ascension sociale.

Admirablement écrite, la pièce de Gogol est une très belle partition, joliment rythmée, que le duo de metteurs en scène Aymeline Alix - Ronan Rivière met en valeur de la plus belle façon qui soit dans une adaptation resserrée.

La scénographie minimaliste mais remarquable d'Antoine Milian qui voit une planche de verre inclinée faire office de table, de lit ou de placard. Et une fenêtre - inclinée elle aussi - donne une ambiance expressionniste que les comédiens (habillés par les superbes costumes d'Elsa Fabrega) relayent de leur jeu aussi expressif qu'énergique. Le tout dans des lumières soignées de Xavier Duthu qui accroissent cette atmosphère grotesque.

Un pianiste sur scène (Léon Bailly) est intégré au jeu et donne le tempo avec beaucoup de pertinence à la farce qui se déroule. Autour de lui fondu dans le décor, les protagonistes s'agitent en tout sens. Il faut camoufler tous les dysfonctionnnements et faire taire les marchands mécontents aux portes de la maison. C'est drôle, pétillant, grotesque, grinçant, absurde...

Tous les comédiens sans exception sont au diapason pour lâcher les chevaux dans cette farce débridée à commencer par Jean-Benoît Terral qui interprète un Gouverneur merveilleux de vanité dont la fausse gentillesse cache mal la tyrannie. Il est grandiose. Le Revizor c'est Ronan Rivière qui se régale de ce rôle en or qu'il joue lui aussi avec beaucoup de nuances.

Michaël Cohen et Jérôme Rodriguez sont Dobtchinski et Bobtchinski, les deux conseillers véreux. Le premier au jeu précis est d'une grande crédibilité. Le second, dont chaque apparition provoque l'hilarité de la salle, ajoute un rare don comique.

Louis Thelier est un Osip hâbleur et savoureux. Enfin, le rôle féminin de la pièce est défendu avec talent par Christelle Saez qui ne ménage pas son effort et incarne une bien pétulante Maria.

Divertissement efficace autant que réflexion subtile, "Le Revizor" est une vraie réussite. Toute la troupe offre avec cette fable corrosive un bonheur théâtral de premier choix. Courrez-y !

 

Nicolas Arnstam         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 18 avril 2021 : En avril ne te cultive pas d'un fil

Pas de nouvelle bonne nouvelle... pas sûr. En attendant de pouvoir aller à nouveau vers la culture, faisons la venir vers nous. Voici notre sélection de tout un tas de choses à écouter, lire, voir et (re)découvrir. On commence évidemment avec le replay de la MAG #25 ! et oui déjà, en on n'est pas peu fier !

Du côté de la musique :

"Djourou" de Ballaké Sissoko
"A live full of farewells" de The Apartments
"Racine carrée de vos utopies" de Les Marteaux Pikettes
"Detectorists" le 19ème mix de la saison 2 de Listen In Bed
"Bach en miroir" de Marie-Andrée Joerger
"Drot og Marsk" de Peter Heise
"Bye bye baby" de Requin Chagrin
"Good for you" de Slim Paul
et toujours :
"In time Brubeck" de Duo Fines Lames
"Navegar" de Joao Selva
"Le style (avec Guillaume Long et Flavien Girard" la 8ème émission de Listen In Bed
"Dusk" de Paddy Sherlock
"Live at the Berlin philarmonie 1969" de Sarah Vaughan
Les petites découvertes de la semaine en clips avec : Hanna & Kerttu, Texas, A Certain Ratio, Johnny Mafia, Chevalrex + Thousand

Au théâtre au salon :

avec les captations vidéo de :
"La Collection" d'Harold Pinter
"Le Cabinet horrifique" de Valérie Lesort
"Vêtir ceux qui sont nus" de Luigi Pirandello
'Féminines" de Pauline Bureau
"Noire" de Tania de Montaigne
"Love & Politics" de Dan Turden
"NinaLisa" de Thomas Pédour
"Le Bœuf-musical Boris Vian" au Hall de la Chanson
"Hippolyte et Aricie" de Rameau

Expositions :

en virtuel :
"Trésors Nabis" du Musée d'Orsay
"Bonnard, Le Cannet, une évidence" au Musée Bonnard au Cannet
"Yan Pei-Ming - Au nom du père" au Musée Unterlinden à Colmar
"Crinolines et chapeaux, la mode au temps des impressionnistes" au Musée de la Corderie Valois en Normandie
"Camille Moreau-Nélaton, Une femme céramiste au temps des impressionnistes" au Musée de la céramique à Rouen
"Jean Ranc, un montpelliérain à la Cour des rois" au Musée Fabre à Montpellier

Cinéma :

at home :
"Généalogies d'un crime" de Raoul Ruiz
"La course navette" de Maxime Aubert
des films cultes :
"Au revoir les enfants" de Louis Malle

"Little Odessa" de James Gray
"37°2 le matin" de Jean-Jacques Beyneix
"C'est arrivé près de chez vous" de Rémy Belvaux et André Bonzel
"La Balance" de Bob Swaim
et un court métrage "La pince à ongles" de Jean-Claude Carrière

Lecture avec :

"C'est quoi ton genre ?" de Agnès Vannouvong
"La petite ville des grands rêves" de Fredrik Backman
"Les somnambules" de Chuck Wending
"Mondes en guerre : tome IV, guerre sans frontières" de Louis Gautier
"Séquences mortelles" de Michael Connely
et toujours :
"Elmet" de Fiona Mozley
"Le savoir grec" de Jacques Brunschwig, Geoffrey Ernest Richard Lloyd & Pierre Pellegrin
"Seul entouré de chiens qui mordent" de David Thomas
"Sur la route, vers ailleurs" de Benjamin Wood

Du côté des jeux vidéos :

Retrouvez les jeux vidéos en live sur la TV de Froggy's Delight chaque soir de la semaine à partir de 21H

 

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=