Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep Twitch
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Le sorelle Macaluso
Théâtre du Rond-Point  (Paris)  janvier 2015

Comédie dramatique écrite et mise en scène par Emma Dante, avec Serena Barone, Elena Borgogni, Sandro Maria Campagna, Italia Carroccio, Davide Celona, Marcella Colaianni, Alessandra Fazzino, Daniela Macaluso, Leonarda Saffi et Stéphanie Taillandier.

L’année dernière, Emma Dante avait trouvé la métaphore parfaite pour décrire "sa" Sicile, avec son film "Palerme" ("Via Castellana Bandiera"), dans un extraordinaire face à face automobile, qui s’achevait par un plan inoubliable, d’une forme audacieuse et d’une force émotionnelle inouïe.

Elle revient au théâtre avec une autre scène de la vie sicilienne, "Les Sœurs Macaluso" ("Le Sorelle Macaluso").

L’histoire de cette "ratrie" de sept sœurs aurait pu faire l’objet d’un film dans la tradition de la grande comédie italienne dans laquelle le rire et les larmes, les cris, les coups et les caresses ne cessent de se succéder dans un tourbillon où la mort chasse la vie comme la nuit chasse le jour.

Mais Emma Dante a voulu son récit purement théâtral et, pour cela, elle s’est jouée de ce qui empoisonne le cinéma et de ce qui embarrasse moins le théâtre : la chronologie.

Alignées sur le devant de la scène, d’abord embrigadées dans des tenues "militaires" de deuil, les sept sœurs vont reprendre des couleurs, quitter l’uniforme pour la variété, s’agiter, s’amuser, faire du bruit, des grimaces, se distinguer les unes des autres. Alors, peu à peu, on comprend que cette ligne de sœurs est théorique, que certaines vivent et d’autres sont déjà mortes, que la pléthorique famille Macaluso a attiré quelques petits bonheurs et une foule de gros malheurs.

Pas besoin de flash-back pour revenir sur la fille noyée la première fois que le père, veuf, les emmena toutes voir la mère. Pas besoin de distinguer ceux qui sont encore là de ceux qui sont partis par un artifice de surimpression.

Dans ce monde sans hier et sans demain d’où résonnent parfois des petites musiques qui font penser à du Nino Rota ou du Nicola Piovani, la joie essaie d’oublier la peine. Le père vient crier sa misère, raconte ses humiliations de "ramasseur de merde", avant d’entamer une valse du souvenir avec la mère morte depuis bien plus longtemps que lui. Il y a aussi le fils d’une des filles, beau dans sa tenue de Maradona frisé mort en jouant au football.

Emma Dante laisse à chacun de ses personnages quelques détails qui le construisent. Des détails signifiants et suffisants pour qu’en moins d’une heure, ces sœurs Macaluso et leur entourage soient devenues des compagnons d’humanité, des gens de peu pétris par la banalité de la tristesse. C’est cette propension hallucinante à souffrir sept fois plus que les autres, en gardant tout de même une vacillante lueur d’optimisme, qui fascine.

Jamais gratuits ni artificiels, les dispositifs inventés par Emma Dante pour la pénombre d’une scène vide conditionnent le spectateur, l’obligent à l’empathie avec cette tribu de filles siciliennes.

Il faudra être très fort pour les quitter sans un pincement au cœur et sans les applaudir à tout rompre pour ce courage entêté qui les maintient encore debout.

 

Philippe Person         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 25 septembre 2022 : La culture n'est pas un luxe

8ème vague, confinement énergétique... rien de bien brillant pour le futur, heureusement il reste la curiosité et la culture. Gardons le cap et restons groupés. Voici le programme de la semaine.

Du côté de la musique :

"Bobo playground" de Alexis HK
"Ca pixellise" de Dimoné
"The portable Herman Dune Vol 1" de Herman Dune
"La mélodie, le fleuve et la nuit" de Jérôme Minière
"Kramies" de Kramies
"Mémoires d'une femme" de Myriam Barbaux-Cohen
"The hardest part" de Noah Cyrus
"Dvorak : Quatuor américain, valses" de Quatuor Talich
"Fauré le dramaturge" de Takénori Némoto, Cécile Achille, Cyrille Dubois et Ensemble Musica Nigella
et toujours :
"J'ai vécu les étoiles" de Andoni Iturrioz
"Ornette Under the Repetitive Skies 3" de Clément Janinet
"Alan Hovhaness : oeuvres pour piano" de François Mardirossian
"Live in Paris" de Fred Nardin Trio
"Show AC/DC" de Ladies Ballbreakers
"Luigi Concone" de Mavroudes Troullos & Rachel Talitman
quelques clips avec Moundrag, Ottis Coeur et Madam
"Souvenirs" de Pale Blue Eyes
"Life and life only" de The Heavy Heavy

Au théâtre :

les nouveautés de la semaine :
"Harvey" au Théâtre du Rond-Point
"Les Producteurs" au Théâtre de Paris
"Bérénice" à La Scala
"Les Filles aux mains jaunes" au Théâtre Rive Gauche
"Il n'y a pas d'Ajar" aux Plateaux Sauvages
"Echo" aux Plateaux Sauvages
"Le syndrome d'Hercule" au Théâtre Essaion
les reprises :
"Cahier d'un retour au pays natal" au Théâtre de l'Epée de Bois
"Le dépôt amoureux" au Théâtre Les Déchargeurs
"Darius" au Théâtre Essaion
"A la recherche du temps perdu" au Théâtre de la Contrescarpe
"L'Autre fille" au Théâtre des Mathurins
"Les Divalala - C'est LaLamour !" au Grand Point Virgule
et les spectacles à l'affiche

Expositions :

"Frida Khalo, au-delà des apparences" au Palais Galliera
"Hyperréalisme - Ceci n'est mon corps" au Musée Maillol
'Miroir du monde - Chefs d'oeuvre du Cabinet d'art de Dresde" au Musée du Luxembourg
et les expositions à l'affiche

Cinéma :
en salle : "L'Ombre de Goya" de José Luis Lopez-Linares
en streaming gratuit :
"Qui vive" de Marianne TArdieu
"Big Fish" de Tim Burton
"Marguerite" de Xavier Giannoli
"Chained" de Yaron Shani

Lecture avec :

"Les masques éphémères" de Donna Leon
"La guerre de cent ans" de Amable Sablon du Corail
"D'où vient l'amour" de Yann Queffélec
et toujours :
"Combattre en dictacture" de Jean Luc Leleu
"Hideo Kojima, aux frontières du jeu" de Erwan Desbois
"Le cartographe des absences" de Mia Couto
"Le coeur ne cède pas" de Grégoire Bouillier
"Le tumulte" de Sélim Nassib
"Un profond sommeil" de Tiffany Quay Tyson

Et toute la semaine des émissions en direct et en replay sur notre chaine TWITCH

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
twitch.com/froggysdelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=