Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Kasabian
Kasabian  (RCA / BMG)  septembre 2004

Empruntant son nom à la femme de Charles Manson, Linda, les Kasabian annoncent la couleur, ils ne sont pas là pour rigoler, enfin si, mais quitte à surfer sur la vague dance-rock, décidément très hype, autant le faire avec brio.

Dans la famille nouvelles coqueluches des british, je demande les rebelles. Contrastant avec les fils à papa de Bloc Party et les coincés Franz Ferdinand, les Kasabian sont de vrais rockers, de ceux qui se grattent le nez pendant les interviews, et si leur rock est fait pour faire danser les filles, c'est pour qu'elles se retrouvent dans les loges à la fin du show.

A l'écoute de l'album, produit par Jim Abyss (Bjork, Placebo, DJ Shadow…), on retourne, c'est de bonne guerre, 20 ans auparavant. Epoque Madchester, toute l'Angleterre aux pieds d'un certain Ian Brown, auquel, soit dit en passant, la voix du chanteur fait furieusement penser.

Nos Kasabian passent donc en revue, à travers des singles en puissance ("Club Foot", "Reason Is Treason", "Gett Off"), tout le meilleur de la scène mancunienne de la fin des Eighties, en passant par les surexcités Happy Mondays, les surdéfoncés Stone Roses, ou, plus récemment, Primal Scream.

Heureusement pour tout le monde, Kasabian ne se contente pas de reproduire la musique de l'époque. Entre électro, big beat, hip hop, mélodies plus ou moins arabisantes, on ratisse large. Et pour sublimer le tout on ajoute une pincée de britpop pas désagréable, qui fleure bon le Blur, et ce bon vieux guignol de Liam Gallagher.

Au final cette bande de joyeux petits branleurs nous livre un album comme on n'en voit pas souvent, original, sans retenue, et bien barré. Forcément moins facile d'accès que ce que l'Angleterre nous importe ces temps-ci, de par son côté multi style. Il n'en reste pas moins l'une des excellentes surprises de la fin d'année 2004.

Seul bémol, les performances scéniques qui laissent à désirer, gageons que l'expérience fera son travail. Time will tell…

 

A lire aussi sur Froggy's Delight :

La chronique de l'album West Rider Pauper Lunatic Asylum de Kasabian
Kasabian en concert au Festival Les Transmusicales de Rennes 2004 (samedi)
Kasabian en concert au Festival International de Benicassim 2005 (dimanche)
Kasabian en concert à L'Olympia (lundi 8 février 2010)
Kasabian en concert au Festival International de Benicàssim #16 (jeudi 15 juillet 2010)
Kasabian en concert au Festival Beauregard #3 (édition 2011) - Vendredi
Kasabian en concert à Main Square Festival 2012 - Programmation
Kasabian en concert au Festival Les Vieilles Charrues 2012 - dimanche
Kasabian en concert au Festival Les Vieilles Charrues 2012 - samedi & dimanche
Kasabian en concert au Festival Rock en Seine 2015 - vendredi 28 août


Quentin         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :


# 9 août 2020 : Vacances, j'oublie tout

Il fait beau et chaud, on reste à l'ombre, on traine à la plage, mais si vous avez encore un petit moment pour jeter un oeil à Froggy's Delight, nous sommes toujours là. Voici le programme light et rafraichissant de la semaine.
petit bonus, le replay de la MAG (Mare Aux Grenouilles) numéro #1

Du côté de la musique :

"Pain olympics" de Crack Cloud
"Waiting room" de We Hate You Please Die
"Surprends-moi" de Cheyenne
"Nina Simone 1/2" le mix numéro 20 de Listen in Bed
Interview de Bruno Piszczorowicz autour de son livre "L'ère Metal"
"Noshtta" de L'Eclair
"Moderne love" de Toybloid
  "Les îles" de Benoit Menut
"Echange" de Brussels Jazz Orchestra, Claire Vaillant & Pierre Drevet

Au théâtre :

Le compte-rendu de la 35ème édition du Festival Humour et Eau salée
et un spécial "Au Théatre ce soir dans un salon" avec les grands classiques de Barilet et Grédy :
"Peau de vache"
"Potiche"
"Folle Amanda"
"Le don d'Adèle"
"L'Or et la Paille"
et "Fleur de cactus" revisité par Michel Fau

Expositions :

en real life :
"Otto Freundlich - La révélation de l’abstraction" au Musée de Montmartre
"Turner, peintures et aquarelles - Collection de la Tate" au Musée Jacquemart-André
"Christan Louboutin - L'Exhibition[niste]" au Palais de la Porte Dorée
"Cézanne et les maîtres - Rêve d'Italie" au Musée Marmottan-Monet
"Coeurs - Du romantisme dans l'art contemporain" au Musée de la Vie romantique
"Monet, Renoir... Chagall - Voyages en Méditerranée" à l'Atelier des Lumières

Cinéma :

en salle :
"Voir le jour" de Marion Laine
"Le Défi du champion" de Leonardo D'Agostini
et at home avec des longs...
"2021" de Cyril Delachaux
"Les Robinsonnes" de Laurent Dussaux
"L'Ile aux femmes" de Eric Duret
"Quand j'avais 5 ans, je m'ai tué" de Jean-Claude Sussfeld
"The Storm" de Ben Sombogaart
...et des courts-métrages
"Odol Gorri" de Charlène Favier
"Poseur" de Margot Abascal

Lecture avec :

"Retour de service" de John Le Carré
"Un océan, deux mers, trois continents" de Wilfried N'Sondé
"Nous avons les mains rouges" de Jean Meckert
"Il était deux fois" de Franck Thilliez
"La goûteue d'Hitler" de Rosella Postorino
et toujours :
Interview de Bruno Piszczorowicz autour de son livre "L'ère Metal"
"Fleishman a des ennuis" de Taffy Brodesser-Akner
"Summer mélodie" de David Nicholls
"La Chine d'en bas" de Liao Yiwu
"La nuit d'avant" de Wendy Walker
"Isabelle, l'après midi" de Douglas Kennedy
"Les ombres de la toile" de Chris Brookmyre
"Oeuvres complètes II" de Roberto Bolano
"Un été norvégien" de Einar Mar Gudmundsson

Froggeek's Delight :

Toute la semaine des directs jeux vidéo, talk show culturel, concerts en direct sur la FROGGY'S TV

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=