Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Sugar & Tiger
Télévisage  (Atmospheriques)  avril 2014

C’est un peu cliché de dire ça, mais Sugar & Tiger, c’est un peu la Belle et la Bête. L’énervé et électrisant Didier Wampas contant fleurette à la douce et tendre (et blonde) Florence Vicha. Ou un déterré romantique Monsieur Jack qui en pince pour Blanche-Minette.

Ensemble, ils forment Sugar & Tiger. Parce que Sieur Wampas a la bougeotte. Il est loin le temps où il menait son troupeau de meule en abattoir, s’accordant une punk-break entre deux traites, tout en rêvant du portefeuille de Manu Chao. Après moult concerts et une formation Wampas & Bikini Machine, il se triplise le cœur, sous le charme de Sugar-Florence.

La légende raconte (le dossier de presse en fait) qu’au tout début, Sugar chante "Qui Saura" du ténébreux Mike Brant que les deux intéressés aiment. Que les fils de Tiger en personne s’en mêlent. Même Jean-Mi (des Wampas) s’y associe. Florence écrit les textes, les gars jouent. Les concerts s’enchaînent. Enfin le CD : Télévisage.

Non, ce mot n’existe pas. Télévisage n’est pas dans le dictionnaire. Et alors ? Jimmy est bien un criquet parlant, non ? Alors tout est possible. Même la naissance de la petite sœur de Dolly, ou de son clone ? Déchirant, énervé et féminin.

En musique, ça donne de puissants riffs agités, des guitares décoiffantes et des musiciens sautillants, des rythmes saturés en testostérone, certainement un peu de bière et de la sueur (encore un cliché, oui). Ajoutez une touche de féminisme, une jolie voix, douce et puissante, jamais écorchée (ça ferait un peu too much en effet), et toujours juste. Ça donne Sugar & Tiger.

Qui a inventé Pink n’roll ? Ce n’est pas parce qu’on est une fille qu’on aime forcément le rose ! (Enfin si, peut-être, et la dentelle, et le blush, et les fleurs, et les bijoux… Foutus clichés). Les prétendus connaisseurs métalleux flaireront la piste d’un rowling gras et crasseux, mais n’aboutiront jamais. N’en déplaisent aux aficionados de la punk attitude.

Sugar & Tiger est moderne. Il mêle la rudesse des guitares poussées à bout à un peu de douceur (ce qui le rend nettement plus écoutable, et plus facile à chanter en évitant une tendinite de la bronchiole, suivie d’une inflammation des cordes vocales). Je me suis laissé dire que les paroles n’avaient pas tellement d’importance dans la musique agitée. Mais je tiens tout de même à dire que l’amour tient une bonne place dans les textes : la séparation, le manque, l’envie, la solitude… y tout y tout.

Pas engagé, librement divertissant, défoulatoire, sensible, à consommer sans modération, Sugar & Tiger est meilleur qu’une séance de Yoga, il vous poussera à finir ce tour de piste à grands coups de riffs dans les oreilles, à sauter des marches et à bouger-point-com.

 

A lire aussi sur Froggy's Delight :

La chronique de l'album Taisez Moi de Didier Wampas
Didier Wampas en concert au Fil (jeudi 23 janvier 2014)


En savoir plus :
Le site officiel de Sugar & Tiger
Le Bandcamp de Sugar & Tiger
Le Facebook de Sugar & Tiger


Nathalie Bachelerie         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :


# 20 octobre 2019 : De tout, pour Tous

Encore un programme bien chargé et très éclectique au travers de notre sélection culturelle hebdomadaire. Beaucoup à lire, à voir, à écouter... alors ne perdons pas de temps. C'est parti pour le sommaire.

Du côté de la musique :

"Engine of paradise" de Adam Green
"Phantom solids" de Lunt
"Fear of an acoustic planet" de Tahiti 80
"A wonder plante to" de Nilok 4tet & Daniel Zimmermann
"Six strings under" de Eric Legnini
Sarah McCoy et Dom La Nena au Nancy Jazz Pulsation
"Nothin' but" de Flyin' Saucers Gumbo Special
"Comfort zone" de Hugo Lippi
"Hors l'amour" de Jean Felzine
"A ciel ouvert" de Kaori
Rencontre avec Lady Arlette, accompagnée d'une session live et acoustique
"Vinyles, suite" c'est le titre de l'émission #3 de Listen in Bed
"Déluge" c'est le troisième volume des Mix de Listen in Bed
"Hybrid" de Yosta
et toujours :
"Vie future" de La Féline
"Kino music" de Pierre Daven Keller
"Miracles" de Sarah Amsellem
Orouni en session live dans une librairie, par ici
"Beethoven, 5 sonates pour piano" de Michel Dalberto
"Ship of women / Somewhere in a nightmare" de Olivier Rocabois
"Disaster serenades" de Parlor Snakes
"A life with large opening" de Samba de la Muerte
"Les géraniums" de Marie Sigal
"Amazona" de Vanille
"Pulse" de Vincent David
Festival Levitation #7 avec The Warlocks, Frustration, Fat White Family...
Listen in bed Emission #2, Vinyles
Listen in bed Mix #2, The Sopranos

Au théâtre :

les nouveautés avec :
"Cirque Leroux - La Nuit du Cerf" au Théâtre Libre
"Un jardin de silence" à La Scala
"Frida jambe de bois" au Théâtre de l'Union à Limoges
"Fleur de peau" au Théâtre Essaion
"Habiter le temps" au Lavoir Moderne Parisien
"Wilde - Chopin" au Théâtre Le Ranelagh
"En ce temps là l'amour..." au Théâtre des Mathurins
"Imposture posthume" au Centre Culturel Suisse
"Fred Tousch - Fée" au Théâtre de Belleville
"Corinne Zarzavatdjian - Un nom à coucher dehors !" au Mélo d'Amélie
des reprises :
"L'Ingénu" au Théâtre Le Lucernaire
"Le Crépuscule" au Théâtre de l'Epée de Bois
"J'aime Brassens" au Théâtre d'Edgar
et la chronique des spectacles déjà à l'affiche en octobre

Expositions avec :

"Vampires - De Dracula à Buffy" à la Cinémathèque française

Cinéma avec :

le film de la semaine :
"Au bout du monde" de Kiyoshi Kurosawa
et la chronique des films à l'affiche en octobre

Lecture avec :

"Cléopâtre" de Alberto Angela
"Histoire du Canada" de Daniel de Montplaisir
"Je te suivrai en Sibérie" de Irène Frain
"La source de l'amour propre" de Toni Morrison
"Ordinary people" de Diana Evans
"Vik" de Ragnar Jonasson
et toujours :
"L'héritage Davenall" de Robert Goddard
"L'horizon qui nous manque" de Pascal Dessaint
"La petite conformiste" de Ingrid Seyman
"La véritable histoire des douze Césars" de Virginie Girod
"Les roses de la nuit" de Arnaldur Indridason
"Guerilla, le temps des barbares" de Laurent Obertone
"Pyongyang 1071" de Jacky Schwartzmann

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=