Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep Twitch
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce D'où va-t-on ?
Théâtre Le Lucernaire  (Paris)  janvier 2015

Monologue dramatique écrit et interprété par Clémentine Yelnik avec la collaboration à la mise en scène de Clélia Pires.

"D’où va-t’on ?". C’est une très bonne question et il faut remercier Clémentine Yelnik, alias Victoire Coschmick, de l’avoir enfin posé après les événements que l’on a vécu et qui, sans faire aucune polémique et ne risquer de froisser personne, remonte à ce jour d’avant le premier jour où le premier bonjour est sorti d’une bouche humaine.

D’habitude, quand un personnage inhabituel perturbe les habitudes des spectateurs qui s’attendaient à voir quelqu’un de différent, il est commode d’écrire qu’il possède son univers personnel. Un univers tellement personnel qu’il suffit d’un jeu de lumière ou d’une grimace pour que tout le public y pénètre, ce qui est quand même bizarre pour quelque chose qu’on présente comme hors du commun.

Quand elle surgit en Victoire Coschmick, Clémentine, elle, n’a pas la prétention de faire semblant d’être ailleurs et, quinze secondes plus tard, de donner des gages en gags faciles pour que le public la suive commodément dans son univers. Ce qu’elle cherche et recherche, sac au dos, dans son beau manteau bleu qui ressemble à celui d’un Petit Prince qui serait en route pour les tranchées, c’est à montrer qu’ici et ailleurs, c’est la même chose.

Que ce qui passe par sa tête peut aussi passer par la tête des spectateurs. Qu’il ne s’agit pas de rire à rire fixe toutes les trente secondes mais de partager des mots, des idées, des impressions avant qu’ils s’envolent. Au rire facile du « one man show », elle préfère attraper les sourires bienveillants.

Car, désolé Bergson, chez elle, le rire n’est pas une mécanique plaquée sur du vivant, mais une poétique partagée. C’est peut-être pour cela qu’elle a sur la tête un casque en cuir d’aviateur casse-cou. Car, Victoire vole au-dessus d’un nid de coucou, dans un territoire réservé à l’enfance, cette enfance cruelle et justicière où les chiens qui mordent les facteurs explosent comme dans les "cartoons".

Attention ! Si "D’où va-t-on ?" n’est pas un "one-woman-show", ce n’est pas non plus un "seule-en-scène". Car, jamais la scène n’a été plus peuplée qu’au moment où elle l’arpente : Louis de Neandertal, Cro-Magnon, Galilée, Napoléon et tous les humains depuis le premier matin du monde sont à ses côtés.

Et puis, il y a la voix-off, celle du Dieu journaliste qui l’interroge inlassablement depuis la nuit des temps et tous les jeudis. Belle voix-off, douce et légèrement sudiste, qu’elle a confié à un anartiste, un anti-journaliste qui pourrait reprendre Radioscopie, Robert André Robert.

C’est Pierre Carles qui se prête au jeu : spécialisé dans les interviews de "monstres sacrés" du journalisme qui ne veulent jamais dire la vérité, le voilà ici enfin atteignant ses fins : Victoire Coschmick ne ment jamais. Sa vérité est aussi aimante que désarmante. C’est celle d’un clown défroqué au nez bleu et au cœur rouge.

Bien entendu, tout ça est à prendre ou à laisser. Il y aura ceux qui rentreront sans clé dans ce studio de radio éternel et puis ceux qui, malgré leurs efforts, resteront devant le paillasson de ce drôle d’univers.

A ces derniers, on conseillera de ne pas faire d’efforts  ne pas rire avec Victoire Coschmick, c’est un plaisir plus fort que de rire avec tant d’autres. Et puis, ils auront, malgré tout, pu découvrir en Clémentine Yelnik une actrice singulière et un petit bout de femme peu commun.

 

Philippe Person         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 3 juillet 2022 : Rythme d'été

Moins d'émissions mais toujours des chroniques tout au long de l'été sur le site évidemment, avec des spectacles, des nouvelles du Festival Off d'Avignon, des expos en région et peut être quelques concerts de temps en temps : restez connectés !

Du côté de la musique :

"Violetta y el jazz" de Emiliano Gonzalez Toro
"Leoni Leoni" de Leoni Leoni
"Circus envy" un nouveau mix à écouter en ligne signé Listen In Bed
"L'album du centenaire 1922-2022" de Odette Gartenlaub
"Folklore chapter 1" de Pilani Bubu
"Mami Wata" de Reuben's Daughters
et toujours :
"Garden Party" de Florent Marchet
"I had it all" de Maxwell Farrington & Le Superhomard
"Spleen III" de Fleur du Mal
on découvre Grandma's Ashes et Sugar Pills
"Miniatures du dedans" de Hirsute
"All indians ?" de Imperial Quartet
"Whosampled.com" la 19eme émission de Listen In Bed à écouter
"Otrium"de Quentin Ghomari
"Heat" de Shake Stew

Au théâtre :

les nouveautés de la semaine :
"Le Malade imaginaire" au Théâtre Le Lucernaire

"Boule de Suif" au Théâtre Le Lucernaire
"Novecento Pianiste" au Théâtre Le Lucernaire
"B+B=BB" à La Folie Théâtre
"Prisca Demarez - Coquelicot" au Théâtre de la Contrescarpe
"Hexagone" au Théâtre Essaion
les autres spectacles déjà l'affiche
et les spectacles à l'affiche du Festival Off d'Avignon

Expositions :

"ORLAN - Les femmes qui pleurent sont en colère" au Musée Picasso Paris
"Manifeste ORALN - Corps et sculptures" aux Abattoirs à Toulouse
dernière ligne droite pour "Love Brings Love" au Palais Galliera
et les expositions à l'affiche

Cinéma :
en streaming gratuit avec :
"J'ai perdu mon corps" de Jérémy Clapin
"Séjour dans les monts Fuchun" de Gu Xiaogang
"Rapsody" de Constance Meyer
"Sashinka" de Kristina Wagenbauer
"Corps of Tobi" d'Alexa Bakony

Lecture avec :

"Cao Bang 1950" de Ivan Cadeau
"La fille sur le coffre à bagages" de John O'Hara
et toujours :
"La preuve du contraire" de Caitlin Wahrer
"Utopia avenue" de David Mitchell
"Omerta" de R.J. Ellory
"Des jours meilleurs" de Jess Walter

Et toute la semaine des émissions sur notre chaine twitch

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
twitch.com/froggysdelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=