Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Et balancez mes cendres sur Mickey
Théâtre de la Commune  (Aubervilliers)  janvier 2015

Comédie dramatique écrite et mise en scène par Rodrigo García, avec Nuria Lloansi, Juan Loriente et Gonzalo Cunill.

Le spectateur sort rarement indemne d'un spectacle de Rodrigo Garcia.

Créé en 2006, "Et balancez mes cendres sur Mickey" a fait couler beaucoup d'encre davantage quant à la gestuelle scénique de ce théâtre essentiellement performatif et ses scènes-choc détachées de leur contexte, dont notamment celle de la femme tondue, qui dérangent que sur le fond du propos.

Celui-ci s'inscrit dans une des thématiques récurrentes du dramaturge et metteur en scène hispano-argentin qu'est la société de consommation et plus largement la contestation du système capitaliste.

Dénonciation, provocation, questionnement, il y a un peu des trois dans sa démarche synthétisée par un texte radical qui cible la nature dévastée remplacée par l'artificialité de concentrationnaires parcs de loisirs, l'anomie des villes, l'inféodation aux nouvelles technologies qui assurent la multi-connexion permanente d'individus de plus en plus isolés dans la solitude et la virtualité, l'uniformisation, première étape de déshumanisation et le consumérisme érigé comme véhicule existentiel.

La partition textuelle est distillée en voix off avec projection en fond de scène des sous-titres ou de manière mécanique en espagnol par les officiants (Nuria Lloansi, Juan Loriente et Gonzalo Cunil). Force est de constater que la singularité de ce qui se déroule sur la scène a tendance à monopoliser l'attention du spectateur non hispanophone.

Rodrigo Garcia transforme la scène en champ de bataille et de résistance contre un monde dévoyé qui a perdu la pureté originelle et obscurcit les consciences. Trois individus, trois corps furieux, exécutent des rituels d'exorcisme et des tableaux animés à la composante mystique ponctués de contrepoints tel le "head-fucking" entre Montaigne et Rousseau, les deux laudateurs du bonheur d'exister.

Et il faut lutter pour ne pas mourir dans l’uniformité grise d’une société mortifère représentée par cette auge de glaise dans laquelle plongent les corps avant de se débattre contre l'engluement. Comme les rats qui surnagent dans un aquarium, mais une main salvatrice les repêche : en sera-t-il de même pour les hommes ?

Difficile de gloser davantage sous peine de verser dans le travers dénoncé in limine. Les années passent et le spectacle n'a rien perdu de sa virulence et de son acuité.

 

MM         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 12 janvier 2020 : Pas de soldes sur Froggy's

C'est la saison des soldes. Peut être l'occasion d'acheter au rabais quelques oeuvres d'artistes qui auraient mérité que l'on paie le prix fort. Qu'à cela ne tienne, voici le sommaire de la semaine rempli de découvertes et d'artistes à soutenir, soldés ou non.

Du côté de la musique :

"Nougaro" de Babx, Thomas de Pourquery et André Minvielle
"Demain est mort" de Larme Blanche
"True colors" de David Bressat
"Splid" de Kvelertak
"Bach, Handel : An imaginary meeting" de Lina Tur Bonet & Dani Espasa
"My favourite things", le podcast de Listen In Bed #8
"Turn bizarre" de Livingstone
"Le musc" de Petosaure
"En voyages" de Pierre Vassiliu
"Shadow in the dark" de Tiger & the Homertons
"Caipirinha" de Tiste Cool
et toujours :
"Broken toy" de Dirty Bootz
"Voix du ciel" de Ensemble Gilles Binchois
"Telemann : Frankfurt Sonatas" de Gottfried von der Goltz
"Lemon the moon" de Nitai Hershkovits
"Le rêve et la terre : Debussy, Ginastera" de Orchestre de Lutetia & Alejandro Sandier

Au théâtre :

les nouveautés avec :
"Phèdre" au Théâtre des Abbesses
"Du ciel tombaient des animaux" au Théâtre du Rond-Point
"Les Passagers de l'aube" au Théâtre 13/Jardin
"Pièce en plastique" au Théâtre de Belleville
"Les Feux de l'Amour et du Hasard" au Grand Point Virgule
"Ruy Blas, grotesque et sublime" au Théâtre Essaion
"Les Michel's" au Théâtre Essaion
les reprises :
"Dom Juan - Le festin de pierre" au Théâtre de la Cité internationale
"Le dernier carton" au Théâtre du Gymnase
"Le K" au Théâtre Rive-Gauche
"La promesse de l'aube" au Théâtre de Poche-Montparnasse
"Ritals" au Théâtre La Scène Parisienne
"Odyssée" au Lavoir Moderne Parisien
"Philippe Fertray - Pas de souci" au Théâtre de la Contrescarpe
"Trinidad - Pour que tu t'aimes encore" à la Comédie Bastille
"Constance - Pot pourri" au Théâtre de l'Oeuvre
"Dans ma chambre" au Théâtre Les Déchargeurs
"Carla Bianchi - Migrando" à la Nouvelle Seine
"Giorgia Sinicorni - Comment épouser un milliardaire" à la Nouvelle Seine
et la chronique des spectacles de janvier

Expositions avec :

la dernière ligne droite pour "Vampires - De Dracula à Buffy" à la Cinémathèque française

Cinéma avec :

"Barthes*" de Vincent Gérard, Cédric Laty, Bernard Marcadé et et Camille Zéhenne
la chronique des films sortis en décembre
et la chronique des sorties de janvier

Lecture avec :

"Celle qui pleurait sous l'eau" de Niko Tackian
"Je suis le fleuve" de T.E. Grau
"La prière des oiseaux" de Chigozie Obioma
"Sang chaud" de Kim Un Su
"Un millionaire à Lisbonne" de J.R. Dos Santos
et toujours :
"Juste une balle perdue" de Joseph D'anvers
"La séparation" de Sophia de Séguin
"Otages " de Nina Bouraoui
"Sukkwan island" de David Vann

Froggeek's Delight :

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=