Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Anna Christie
Théâtre de l'Atelier  (Paris)  janvier 2015

Comédie dramatique de Eugene O'Neill, mise en scène de Jean-Louis Martinelli, avec Mélanie Thierry, Stanley Weber, Féodor Atkine et Charlotte Maury-Sentier.

Prix Nobel de littérature, père d'Oona, qu'il ne revît jamais après son mariage avec Charlie Chaplin, voilà ce qu'il reste plus ou moins dans la mémoire collective quand on évoque le nom d'Eugene O'Neill, auteur réaliste incarné par Jack Nicholson dans "Reds" le film de Warren Beatty, et dont les œuvres ne sont plus guère lues ou jouées.

Les cinéphiles se souviennent aussi que Greta Garbo incarna le personnage central de sa pièce "Anna Christie" dans le film de Clarence Brown, son premier film parlant.

C'est donc ce mélo maritime qu'ont ressuscité Jean-Louis Martinelli et Jean-Claude Carrière. Ce dernier a épuré ce drame en en faisant un affrontement intense entre Anna, son père Chris, et son soupirant, Matt. Mais ce trio est face à un adversaire redoutable, surhumain : la mer.

Comme Marius, le héros de la trilogie de Marcel Pagnol qui date de la même époque, le père d'Anna est attiré, hypnotisé, par cette maîtresse cruelle, plus envoûtante que tout, au point d'en oublier, à la mort de sa femme, l'existence de sa fille unique, Anna. Et ce qui devait arriver, advint : celle-ci, qu'il confia ou plutôt abandonna à des membres lointains de sa famille peu scrupuleux, prit le mauvais chemin, celui qui conduit à une mauvaise vie.

Luttant pour s'en extraire, Anna revient à New York pour retrouver son père. Mais la fatalité, évidemment la poursuit : elle tombe amoureux d'un marin qui veut l'épouser et doit lui avouer son passé...

Ce qui, aujourd'hui, ne poserait pas trop de problème, est en ces temps puritains où tout baigne dans un lourd climat de culpabilité judéo-chrétienne, un obstacle mélodramatique majeur pour des personnages frustes, monolithiques, "bruts de décoffrage".

Jean-Claude Carrière a bien compris que pour donner un sens moderne à ce drame, il fallait mettre l'accent sur ses personnages plutôt que sur son intrigue. Ainsi, il insiste sur le père d'Anna, parfaitement incarné par Féodor Atkine, alcoolique en plein remords, cherchant à gagner l'amour de cette fille qu'il n'a jamais connu.

Face à lui, Mélanie Thierry déploie un caractère bien trempé. Avec une pointe de gouaille, une belle énergie, un courage sans borne, elle emporte la conviction et domine ses deux "mâles" durs dans leurs corps mais dont les esprits sont amollis par la vie en mer.

Peut-être que Stanley Weber, trop beau, trop lisse, n'est pas assez cabossé pour renvoyer l'image d'un jeune marin totalement désemparé quand il apprend que celle qu'il aime est pareille à ces femmes qu'il possède dans chaque port.

Pourtant, le trio fonctionne et fait oublier un canevas narratif trivial. En se gardant de toute grandiloquence dans sa mise en scène, Jean-Louis Martinelli, avec en fond de scène une toile peinte évoquant le port de New York et ses gratte-ciels, travaille avec une simplicité presque ascétique cette histoire populaire.

Avec Jean-Claude Carrière, il cherche à travailler autant les cœurs que les âmes et y parvient dans une scène finale elliptique où il sait provoquer une belle émotion en se défiant du pathos partout présent dans ce mélo daté.

 

Philippe Person         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 20 septembre 2020 : Orages ...ô des...espoirs !

Ce bel été indien se termine sur des orages, du tonnerre et des inondations terribles. Décidément 2020 ne nous épargne rien. Dans l'espoir de jours meilleurs et se faire plaisir au milieu de tout cela, voici notre sélection culturelle de la semaine.

Du côté de la musique :

"In and out of the light" de The Apartments
"Chrone EP" de Atrisma
"State of emergency" de Babylon Circus
"Nomadic spirit" de La Caravane Passe
"Règle d'or" de Marie Gold
"Berg, Webern, Schreker" de Orchestre National d'Auvergne & Roberto Forès Veses
et toujours :
"Transience of life" de Elysian Fields
"Cerna vez" de Thomas Bel
"Bandit bandit" de Bandit Bandit
"Twins" de Collectif La Boutique
"Run run run (hommage à Lou Reed" de Emily Loizeau
Emily Loizeau en concert au CentQuatre
"Papillon blanc" de Gabriel Tur
"Dix chansons naturelles et sauvages" de Hugo Chastanet
"Both sides" le spectacle de Jeanne Added au CentQuatre

Au théâtre :

les nouveautés :
"Aux éclats..." au Théâtre de la Bastille
"Onéguine" au Théâtre Gérard Philippe à Saint-Denis
"Surprise parti" au Théâtre de la Reine Blanche
"Mademoiselle Else" au Théâtre de Poche-Montparnasse
"Killing Robots" au Théâtre Paris-Villette
les reprises :
"Marie des Poules" au Théâtre du Petit Montparnasse
"Hector Obalk - Toute l'Histoire de la peinture en moins de deux heures" au Théâtre de l'Atelier
"Trinidad - Pour que tu t'aimes encore" au Studio Hébertot
"Carla Bianchi - Migrando" à la Nouvelle Seine
"Jos Jouben - L'Art du rire" à La Scala
"Mudith Monroevitz" à la Nouvelle Seine
et les spectacles déjà à l'affiche

Expositions :

la nouvelle saison muséale avec "Sarah Moon - PasséPrésent" au Musée d'Art Moderne de Paris
la dernière ligne droite pour "Helena Rubinstein - La collection de Madame" au Musée du Quai Branly
et toujours :
"Le Monde selon Roger Ballen" à La Halle Saint Pierre
"Otto Freundlich - La révélation de l’abstraction" au Musée de Montmartre
"Turner, peintures et aquarelles - Collection de la Tate" au Musée Jacquemart-André
"Harper's Bazaar, premier magazine de mode" au Musée des Arts Décoratifs
"Christan Louboutin - L'Exhibition[niste]" au Palais de la Porte Dorée
"Cézanne et les maîtres - Rêve d'Italie" au Musée Marmottan-Monet
"Monet, Renoir... Chagall - Voyages en Méditerranée" à l'Atelier des Lumières

Cinéma :

en salle :
"Ailleurs" de Gints Zilbalodis
at home :
"Caramel" de Nadine Labaki
"Tomboy" de Céline Sciamma
"Peur" de Danielle Arbid
"La Cour de Babel" de Julie Bertucelli
"La Bataille de Solférino" de Justine Triet

Lecture avec :

clickez ici pour Notre sélection des livres de la rentrée mais aussi

"De soleil et de sang" de Jérôme Loubry
"Fin de combat" de Karl Ove Knausgaard"
"KGB" de Bernard Lecomte et "Napoléon, dictionnaire historique" de Thierry Lentz
"La danse du vilain" de Fiston Mwanza Mujila
"Louis XIV, roi du monde" de Philip Mansel
et toujours :
"Apeirogon" de Colum McCann
"Ce lien entre nous" de David Joy
"Dans la vallée du soleil" de Andy Davidson et "Les dynamiteurs" de Benjamin Whitmer
"Ensemble, on aboie en silence" de Gringe
"Hourra l'Oural encore" de Bernard Chambaz
"Mes fous" de Jean-Pierre Martin et "Et si on arrêtait de faire semblant" de Jonathan Franzen

Froggeek's Delight :

"A short hike" sur Windows, Mac, Linux, Switch

Toute la semaine des directs jeux vidéo, talk show culturel, concerts en direct sur la FROGGY'S TV

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=