Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep Twitch
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Casting sauvage
Galaad Hemsi  février 2015

Réalisé par Galaad Hemsi. France. Comédie. 1h15 (Sortie le 11 février 2015). Avec Soufiane Adjadji, Johnny Amaro, Michaël Bernadat, Sébastien Bidault, Régis Bocquet, Yannis Bougeard, Virginie Bracet Mike Brouche.

Voilà un film que l'on peut qualifier de "film expérimental populaire". Galaad Hemsi et ses co-auteurs Raphaël Delétang et Clément Vieu ont eu une idée originale qui, pour une fois, ne souffre pas d'être qualifiée d'originale : celui d'une fiction où toutes les scènes qui s'enchaînent sont des castings.

Ayant auditionné 300 acteurs, ils en ont gardé 80 pour interpréter les mêmes personnages à différentes périodes du film. Ainsi, il y a 35 acteurs qui jouent successivement Rémi, le héros du film.

Bien entendu, le spectateur lambda, celui qui n'aura pas lu le dossier de presse, ne comprendra pas tout de suite le principe. Il se peut même qu'il ne le comprenne jamais car s'ils s'imposent certaines contraintes, les auteurs du projet se permettent parfois de ne pas les respecter.

Ainsi, au départ, chaque scène est joué par "beaucoup" de Rémi et l'on se croit vraiment dans un casting et l'on s'imagine que l'on va voir peu à peu leur nombre décroitre. Et puis, comme dans une émission de téléréalité, on suppose qu'il ne devrait rester que quelques "finalistes". On peut penser qu'à ce moment du film vont apparaître les "casteurs", soit sur l'écran, soit en voix-off sur des essais, et qu'ils expliqueront alors ce qui motive leurs choix.

Mais, ce n'est pas ce qui se passe... Les castings se succèdent, toujours dans le même endroit, une espèce de grand hangar à l'intérieur duquel il n'y a pas vraiment de décors et peu d'objets, mais les acteurs jouent d'autres scènes.

Il faudra un certain nombre de ces scènes pour découvrir qu'elles sont tournées, même si elles se répètent plusieurs fois, dans l'ordre chronologique du film pour lequel a lieu le casting. Jamais, par exemple, on ne revient sur une scène après qu'on soit passé à la suivante.

Reste encore à comprendre que l'on va ainsi voir, casting après casting, le film dans son entier.

"Casting sauvage" de Galaad Hemsi nécessite donc d'avoir l'esprit joueur et il perd un peu d'intérêt quand le jeu est compris et ne se renouvelle plus assez.

Conçu par des jeunes gens qui ont pratiqué les castings, à la fois comme acteurs ou comme casteurs, le film cherche aussi, peut-être plus timidement, à s'interroger sur le pouvoir de celui qui peut faire rentrer ou pas dans le monde soit-disant magique des images, sur ce qu'un acteur peut ou non accepter pour avoir le rôle.

Une des belles scènes de casting du film repose sur l'éternelle question, qui ne se pose hélas la plupart du temps que pour les filles : faut-il ou non accepter de se déshabiller...

Dans "Casting sauvage", la scène est ambigüe jusqu'au bout : on ne sait pas si l'apprentie actrice est au courant de la problématique qu'on lui soumet ou si elle ne l'apprend qu'au moment où on l'y soumet.

Cet exercice de style complexe, cette mise en abyme sur le cinéma dans le cinéma, le casting dans le casting, n'est pas très convaincant. C'est sans doute une autre limite du film : il pose des problèmes que de jeunes cinéastes ou de jeunes acteurs ou actrices ne se poseront, et a fortiori ne résoudront, qu'après une longue expérience chez les professionnels de la profession cinématographique.

Qu'importe. "Casting sauvage" de Galaad Hemsi a du cran, du toupet. Que ce film qu'il faut aller voir ne soit pas totalement réussi est aussi le gage de sa sincérité.

 

Philippe Person         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 2 octobre 2022 : La culture bien au chaud

C'est l'automne, on reste au coin du feu et on écoute de la musique, on lit des bouquins et on se connecte à la TV de Froggy's Delight pour le concert de Colin Chloé vendredi 7 octobre ! Pour les sorties culturelles, voici le programme.

Du côté de la musique :

"Ti'bal tribal" de André Minvielle
Rencontre avec Bukowski autour de leur album du même nom, "Bukowski"
"Time is color" de Cédric Hanriot
"Stravinsky, Ravel, Prokofiev : Ballets" de Jean-Baptiste Fonlupt
"Ozark" le retour de Listen In Bed pour la saison 4 en direct (ou presque) de Malte
"Viva la vengeance" de Panic! At The Disco
"Symphonie Fantastique, Hector Berlioz" de Quatuor Aeolina
quelques petites news de Shaggy Dogs, KissDoomFate, Trigger King et Mind Affect
"Emerson enigma" de Thierry Eliez
et toujours :
"Bobo playground" de Alexis HK
"Ca pixellise" de Dimoné
"The portable Herman Dune Vol 1" de Herman Dune
"La mélodie, le fleuve et la nuit" de Jérôme Minière
"Kramies" de Kramies
"Mémoires d'une femme" de Myriam Barbaux-Cohen
"The hardest part" de Noah Cyrus
"Dvorak : Quatuor américain, valses" de Quatuor Talich
"Fauré le dramaturge" de Takénori Némoto, Cécile Achille, Cyrille Dubois et Ensemble Musica Nigella

Au théâtre :

les nouveautés de la semaine :
"L'Homosexuel ou la difficulté de s'exprimer" au Théâtre de la Cité Internationale
"Les Enfants" au Théâtre de l'Atelier
"Pères & fils" au Théâtre des Abbesses
"Le comble de la vanité" à la Pépinière Théâtre
"Boulevard Davout" au Théâtre de la Colline
"Et pourquoi moi je devrai parler comme toi" au Théâtre de la Colline
"Black Legends, le musical" à Bobino
"Gazon maudit" au Théâtre Les Enfants du Paradis
"Jean-Paul Farré - Dessine-moi un piano" au Studio Hébertot
les reprises :
"Adieu Monsieur Haffmann" au Théâtre de la Tour Eiffel
"Le Montespan" au Théâtre du Gymnase
"François Rabelais" au Théâtre Essaion
"Racine par la racine" au Théâtre Essaion
"Los Guardiola - La Comédie du Tango" au Théâtre Essaion
"Léonard de Vinci, l'enfance d'un génie" au Studio Hébertot
"Isabelle Vitari - Bien entourée" au Grand Point Virgule
"Félix Radu - Les mots s'improsent" au Théâtre de l'Oeuvre
et les spectacles à l'affiche

Expositions :

"Face au soleil" au Musée Marmottan Monet
"Yves Klein, l'infini du bleu" aux Carrières des Lumières aux Baux-de-Provence
les autres expositions de la rentrée :
"Frida Khalo, au-delà des apparences" au Palais Galliera
"Hyperréalisme - Ceci n'est mon corps" au Musée Maillol
'Miroir du monde - Chefs d'oeuvre du Cabinet d'art de Dresde" au Musée du Luxembourg
et les expositions à l'affiche

Cinéma :
en salle :
"Les Mystères de Barcelone" de Luis Danès
en streaming gratuit :
"A ma soeur" de Catherine Breillat
"Barbara" de Christian Petzold
"So long my son" de Wang Xiaoshuai
"Borga" de York-Fabian Raabe
"Love trilogy" de Yaron Shani
et le cinéma de Claire Denis en 3 films

Lecture avec :

"L'inconnue de Vienne" de Robert Goddard
"Mordew" de Alex Pheby
"Napalm et son coeur" de Pol Guasch
"Un bon indien est un indien mort" de Stephen Graham Jones
et toujours :
"Les masques éphémères" de Donna Leon
"La guerre de cent ans" de Amable Sablon du Corail
"D'où vient l'amour" de Yann Queffélec

Et toute la semaine des émissions en direct et en replay sur notre chaine TWITCH

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
twitch.com/froggysdelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=