Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Things people do
Saar Klein  février 2015

Réalisé par Saar Klein. Etats Unis. Thriller. 1h50 (Sortie le 18 février 2015). Avec Wes Bentley , Jason Isaacs, Vinessa Shaw, Haley Bennett, Audrey Walters, Chad Brummett, Sam Trammell et Beth Bailey.

Monteur attitré de Terrence Malik, Saar Klein signe avec "Things people do" un premier film qui renoue avec une longue tradition un peu oublié du cinéma américain, celle qui s'intéresse à l'homme moyen américain, le montre dans son milieu et, quoi qu'il lui arrive socialement ou mentalement, ne le transforme pas en chauffeur de taxi assassin ou en pédophile décomplexé.

Saar Klein s'inscrit dans la lignée humaniste de Frank Capra et de George Cukor, pas dans celle transgressive de Todd Solondz ou des frères Coen.

Bill, bon père et bon mari, col-blanc consciencieux, préoccupé par la qualité de l'eau de sa piscine, est congédié du jour au lendemain. En dérive, genre "il ne rentre pas ce soir", il va tenter de préserver les apparences. Puis, peu à peu, il va se radicaliser en commettant des "braquages" plus maladroits les uns que les autres.

Wes Bentley, visage lisse, très expressif dans l'inexpressif, que l'on a vu récemment dans "Pioneer" d'Erik Skjoldjaetg, était idéal pour incarner ce "Monsieur tout-le-monde" qui découvre l'envers du rêve américain.

Avec son bas sur le visage et son pistolet en main, le voilà donc passant de l'autre côté du miroir. Criminel à la petite semaine, il ne revendique aucune vengeance sociale, mais justifie inconsciemment ses actes en s'en prenant à des "méchants", comme ce commerçant macho qui maltraite son employée. Bill ne remet pas en cause le fondement majeur de la société américaine, la question du "bien et du mal", mais en déplace la frontière.

Tout dans "Things people do" de Saar Klein est une exploration très aigüe des codes fondamentaux de la société américaine. On y observe ce qu'est un couple et comment les questions matérielles interfèrent dans sa solidité. On y perçoit comment l'argent, la position sociale, les apparences, oblitèrent le regard des uns sur les autres, à commencer par celui des enfants sur leurs parents.

Curieusement, Saar Klein et son co-scénariste Joe Conway laissent à penser que la valeur américaine la moins frelatée est l'amitié, mais avec un subtil distinguo entre la camaraderie héritée de la routine, comme ici Bill et ses copains de bowling, et celle qui naît d'une certaine fraternité dans les épreuves de la vie.

Si Bill continuera, malgré le chemin socialement suicidaire qu'il emprunte un moment, à rester dans le cercle dans lequel demeurent les "bons" américains, c'est grâce à son copain flic, superbement incarné par Jason Isaacs. Ce dernier, portant les stigmates d'un divorce qui l'a rendu alcoolique, lui apprendra même qu'il vaut mieux porter la culpabilité d'une injustice que de quitter ce cercle vertueux où Dieu bénit l'Amérique.

Riche en détails bien vus sur la classe moyenne américaine, "Things people do" de Saar Klein n'est pas une descente en flammes de "l'American way of life", mais il montre comment ce monde idéalisé jadis est pétri de contradictions qui vont peut-être en venir à bout. Il sous-entend aussi qu'il est désormais beaucoup plus facile d'en être exclu.

Formellement très réussi et maîtrisé, ce premier film sait osciller entre une description jamais schématique de ses personnages et un climat soudain menaçant, presque étrange, où tout pourrait arriver. Se refusant au pire, Saar Klein mène à bien cette étude sociale qui paraît modeste mais qui est, finalement, une des premières vraies incursions dans l'Amérique blanche de l'ère Obama.

Tout cela fait de "Things people do" de Saar Klein un film passionnant, à la fois épuré dans sa forme et foisonnant dans son contenu. Une réussite qui devrait conduire Saar Klein à délaisser le montage pour la réalisation.

 

Philippe Person         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 18 octobre 2020 : Le grand incendie

Plutôt que de subir ce nouveau couvre feu, faisons feu de tout bois et sortons, chacun avec nos moyens, la culture de ce marasme actuel. Voici donc le programme de la semaine sans plus attendre.

Du côté de la musique :

"Armand-Louis Couperin : pièces de clavecin" de Christophe Rousset
"Ce qui suit" de Mondo Cane
"Awaiting ship" de Dominique Fillon Augmented Trio
"Soné ka-la 2 odyssey" de Jacques Schwarz Bart
"Killing Eve + Australie" nouveau mix de Listen in Bed
"LP2" de Pointe Du Lac
"Jorn" de Box Bigerri
et toujours :
"Glover's mistake" de Mickaël Mottet
"Chanson d'amour" de Alexandre Tharaud et Sabine Devieilhe
"Deux mezzos sinon rien" de Karine Deshayes
"Visible(s)" de La Phaze
"Seven Inch" 2eme émission de la 2eme saison de LISTEN IN BED
"Introsessions EP" de Minshai
"Faune" de Raphaël Pannier Quartet
"Shaken soda" de Shaken Soda
"Y" de The Yokel
"L'ancien soleil" de Yvan Marc

Au théâtre :

les nouveautés :
"L'Art de conserver la santé" au Théâtre de la Bastille
"Don Juan" au Théâtre national de Chaillot
"On purge bébé" au Théâtre de l'Atelier
"Saccage" à la Manufacture des Abbesses
"Le Dernier jour d'un condamné" au Théâtre Essaion
"Jeanne d'Arc" au Théâtr de la Contrescarpe
"Here & Now" au Centre Culturel Suisse
"Virginie Hocq ou presque" au Théâtre Tristan Bernard
"Le destin moyen d'un mec fabuleux" au Studio Hébertot
les reprises :
"La promesse de l'aube" au Théâtre de Poche-Montparnasse
"Les Swinging Poules - Chansons synchronisées" au Théâtre L'Archipel
et les spectacles déjà à l'affiche

Expositions :

la nouvelle saison muséale avec :
"Pierre Dac - Du côté d'ailleurs" au Musée d'art etd'Histoire du Judaïsme
"Gabrielle Chanel - Manifeste de mode" au Palais Galliera
"L’Age d’or de la peinture danoise (1801-1864)" au Petit Palais
"Man Ray et la mode" au Musée du Luxembourg
"Victor Brauner - Je suis le rêve. Je suis l'inspiration" au Musée d'Art Moderne de Paris
"Sarah Moon - PasséPrésent" au Musée d'Art Moderne de Paris

"Alaïa et Balenciaga - Sculpteurs de la forme" à la Fondation Azzedine Alaïa
"Pierre et Gilles - Errances immobiles" à la Galerie Templon

Cinéma :

at home avec :
"India Song" de Marguerite Duras
"De beaux lendemains" de Atom Egoyan
"La légende du piano sur l"océan" de Giuseppe Tornatore
"Une femme mélancolique" de Susanne Heinrich
"Atanarjuat, la légende de l'homme rapide" de Zacharias Kunuk

Lecture avec :

"L'ange rouge" de François Médéline
"Le prix de la vengeance" de Don Wislow
"De Gaulle, stratège au long cours" de François Kersaudy
"Georges Clemenceau, lettres d'amérique" de Patrick Weil et Thomas Macé
"Justice de rue" de Kris Nelscott
"Plus fort qu'elle" de Jacques Expert

et toujours :
"Etouffer la révolte" de Jonathan M. Metzl
"Infographie de la Rome antique" de John Scheid, Nicolas Guillerat & Milan Melocco
"L'accident de chasse" de David L. Carlson & Landis Blair
"Le voleur de plumes" de Kirk Wallace Johnson
"Mon père et ma mère" de Aharon Appelfeld
"Réparer les femmes : un combat contre la barbarie" de Denis Mukwege & Guy-Bernard Cadière
"Un coeur en sourdine" de Alexandra Pasquer

Froggeek's Delight :

"Hades" sur Windows, Mac OS et Switch
Toute la semaine des directs jeux vidéo, talk show culturel, concerts en direct sur la FROGGY'S TV

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=