Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep Twitch
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Things people do
Saar Klein  février 2015

Réalisé par Saar Klein. Etats Unis. Thriller. 1h50 (Sortie le 18 février 2015). Avec Wes Bentley , Jason Isaacs, Vinessa Shaw, Haley Bennett, Audrey Walters, Chad Brummett, Sam Trammell et Beth Bailey.

Monteur attitré de Terrence Malik, Saar Klein signe avec "Things people do" un premier film qui renoue avec une longue tradition un peu oublié du cinéma américain, celle qui s'intéresse à l'homme moyen américain, le montre dans son milieu et, quoi qu'il lui arrive socialement ou mentalement, ne le transforme pas en chauffeur de taxi assassin ou en pédophile décomplexé.

Saar Klein s'inscrit dans la lignée humaniste de Frank Capra et de George Cukor, pas dans celle transgressive de Todd Solondz ou des frères Coen.

Bill, bon père et bon mari, col-blanc consciencieux, préoccupé par la qualité de l'eau de sa piscine, est congédié du jour au lendemain. En dérive, genre "il ne rentre pas ce soir", il va tenter de préserver les apparences. Puis, peu à peu, il va se radicaliser en commettant des "braquages" plus maladroits les uns que les autres.

Wes Bentley, visage lisse, très expressif dans l'inexpressif, que l'on a vu récemment dans "Pioneer" d'Erik Skjoldjaetg, était idéal pour incarner ce "Monsieur tout-le-monde" qui découvre l'envers du rêve américain.

Avec son bas sur le visage et son pistolet en main, le voilà donc passant de l'autre côté du miroir. Criminel à la petite semaine, il ne revendique aucune vengeance sociale, mais justifie inconsciemment ses actes en s'en prenant à des "méchants", comme ce commerçant macho qui maltraite son employée. Bill ne remet pas en cause le fondement majeur de la société américaine, la question du "bien et du mal", mais en déplace la frontière.

Tout dans "Things people do" de Saar Klein est une exploration très aigüe des codes fondamentaux de la société américaine. On y observe ce qu'est un couple et comment les questions matérielles interfèrent dans sa solidité. On y perçoit comment l'argent, la position sociale, les apparences, oblitèrent le regard des uns sur les autres, à commencer par celui des enfants sur leurs parents.

Curieusement, Saar Klein et son co-scénariste Joe Conway laissent à penser que la valeur américaine la moins frelatée est l'amitié, mais avec un subtil distinguo entre la camaraderie héritée de la routine, comme ici Bill et ses copains de bowling, et celle qui naît d'une certaine fraternité dans les épreuves de la vie.

Si Bill continuera, malgré le chemin socialement suicidaire qu'il emprunte un moment, à rester dans le cercle dans lequel demeurent les "bons" américains, c'est grâce à son copain flic, superbement incarné par Jason Isaacs. Ce dernier, portant les stigmates d'un divorce qui l'a rendu alcoolique, lui apprendra même qu'il vaut mieux porter la culpabilité d'une injustice que de quitter ce cercle vertueux où Dieu bénit l'Amérique.

Riche en détails bien vus sur la classe moyenne américaine, "Things people do" de Saar Klein n'est pas une descente en flammes de "l'American way of life", mais il montre comment ce monde idéalisé jadis est pétri de contradictions qui vont peut-être en venir à bout. Il sous-entend aussi qu'il est désormais beaucoup plus facile d'en être exclu.

Formellement très réussi et maîtrisé, ce premier film sait osciller entre une description jamais schématique de ses personnages et un climat soudain menaçant, presque étrange, où tout pourrait arriver. Se refusant au pire, Saar Klein mène à bien cette étude sociale qui paraît modeste mais qui est, finalement, une des premières vraies incursions dans l'Amérique blanche de l'ère Obama.

Tout cela fait de "Things people do" de Saar Klein un film passionnant, à la fois épuré dans sa forme et foisonnant dans son contenu. Une réussite qui devrait conduire Saar Klein à délaisser le montage pour la réalisation.

 

Philippe Person         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 16 juin 2024 : Culture en danger ?

Alors que la France est virtuellement sans gouvernement, il y a de quoi, entre autres problèmes, s'inquiéter pour la culture. Quoi qu'il en soit on sera toujours là pour la rendre la plus accessible possible.
Pensez aussi à nous suivre sur nos réseaux sociaux.

Du côté de la musique :

"La marche des enfants" de BabX & la Maitrise populaire de l'Opéra-Comique
"Shalalalala" de Theo Hakola
"Time!" de Eels
rencontre avec Dendana, illustrée par une session de 2 titres
"Brahms, sonates pour clarinette et piano, trio pour cor" de Geoffroy Couteau
"Haydn, intégrale des trio avec flûte" de Jean Pierre Pinet & Les Curiosités Esthétiques
"Sun without the heat" de Leyla McCalla
"Meilleur erreur" de Meilleur Erreur
"Leaving you alone part 1" de The Desperate Sons
"IV" de Wildstreet
"Broadcast - Spell Blanket" c'est le 32ème épisode du Morceau Caché
er retrouvez les photos de Eric Ségelle de Hala Duett et L'Etrangleuse à La Cale
et toujours :
Rencontre avec Baptsite Dosdat autour de son album "Batist & The 73", agémenté d'une session
"The afternoon of our lives" de Olivier Rocabois
"Ciel, cendre et misère noire" de Houle
Alain Chamfort était au Point Ephémère
"Middle class luxury" de Beau Bandit
"As seasons changed" de Indigo Birds
"Jusqu'où s'évapore la musique" de Jérôme Lefebvre / FMR Ochestra
Lux, Jules & Jo et Hippocampe Fou dans un petit tour des clips de la semaine
"Upside down" de Manila Haze
"Volupté" de Marie Pons & Geoffrey Jubault
"Hey you" de Mazingo
"Réalité" de Moorea
"Bleu" de Olivier Triboulois
"Thalasso" de Soft Michel
"Rockmaker" de The Dandy Wharols

Au théâtre :

les nouveautés :

"La mécanique du coeur" au Théâtre Le Funambule Montmartre
"King Kong théorie" au Théâtre Silvia Montfort

"Du domaine des murmures" au Théâtre Le Lucernaire
"Hepta, le grand voyage du Petit Homme" au Théâtre Essaïon
"Pourquoi Camille ?" au Théâtre La Flèche (et bientôt Avignon)

et toujours :
"Les vagues" au Théâtre de La Tempête
"Molly ou l'Odyssée d'une Femme" au Théâtre Essaïon
"Dictionnaire amoureux de l'inutile" au Théâtre La Scala
"La contrainte" au Théâtre La Verrière de Lille
"Les possédés d'Illfurth" au Théâtre du Rond Point
"Les tournesols" au Théâtre Funambule Montmartre
"Un faux pas dans la vie d'Emma Picard" au Théâtre Essaïon

Cinéma avec :

"Six pieds sur terre" de Hakim Bensalah
"Nouveau monde" de Vincent Capello
et toujours :
"La Gardav" de Thomas et Dimitri Lemoine
"Heroico" de Davis Zonana
"Roqya" de Saïd Belktibia
"L'esprit Coubertin" de Jérémie Sein

Lecture avec :

"Joli mois de mai" de Alan Parks
"Se perdre ou disparaitre" de Kimi Cunningham Grant
"Vic Chestnutt, le calme et la fureur" de Thierry Jourdain
et toujours :
"La cité des mers" de Kate Mosse
"Merci la résistance !" par un Collectif d'auteurs
"Mon homme marié" de Madeleine Gray
"Rien de spécial" de Nicole Flattery
"Le temps des cerises" de Montserrat Roig
"Neuf mois" de Philippe Garnier
"De sable et d'acier" de Peter Caddick-Adams
"Je ne suis pas un héros" de Eric Ambler
"Après minuit" de Gillian McAllister

Et toute la semaine des émissions en direct et en replay sur notre chaine TWITCH

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
twitch.com/froggysdelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=