Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce La Sapienza
Eugène Green    (mars 2015) 

Réalisé par Eugène Green. France/Italie. Drame. 1h44 (Sortie le 25 mars 2015). Avec Fabrizio Rongione, Christelle Prot Landman, Ludovico Succio, Arianna Nastro, Hervé Compagne, Sabine Ponte, Gilles Tonneléet Nathalie Chazeau.

"La Sapienza" d'Eugène Green est le cinquième long-métrage de celui que l'on peut définir désormais comme un "honnête d'homme du 21ème siècle".

Spécialiste du baroque, romancier, homme de théâtre, cinéaste, Eugène Green construit pas à pas, avec beaucoup d'humour et de modestie, d'intelligence et de saines colères, une œuvre qui compte sans compter sur le bruit médiatique et le tapage des fausses réputations.

De son nouveau film, constamment servi par la belle lumière de l'Italie retranscrite avec soin par Raphaël O'Byrne, se dégage un ample sentiment de sérénité. Si l'on a la sagesse, "la sapienza", d'accorder ses pas dans ceux d'Eugène et de ses personnages qui trouveront ensemble la plénitude dont ils étaient en quête, on fera d'abord un beau voyage. Et pas seulement un voyage initiatique. C'est avant tout dans un pays utopique qu'il sait rendre réel qu'il nous emporte : le pays de la bienveillance.

Et pour cela, Eugène crée deux couples, un couple mari-femme et une fratrie soeur-frère, d'âges et d'origines différentes, qui vont se découvrir de pures affinités électives en partageant la belle lumière du lac Majeur et en se transmettant le fruit de leurs connaissances.

En l'occurrence, pour les deux hommes, celle d'un architecte baroque, Borromini, dont ils vont discourir avant d'aller rencontrer les œuvres. Pour les deux femmes, le partage sera plus mystérieux, plus métaphysique, entre celle qui ne peut plus avoir d'enfant et celle, fragile et diaphane, qui est à l'aube de pouvoir peut-être en avoir.

Dans ce récit asexuel, où les esprits et les cœurs ont remis leurs corps à leur juste place, se diffuse une pureté intellectuelle joyeuse.

Attention ! "La Sapienza" d'Eugène Green est tout le contraire d'un film ennuyeux. Le cinéaste de « Toutes les nuits » a mis un peu d'eau dans le vin de son austère "bressonisme". Il y a maintenant en lui de l'apaisement, même dans sa rigueur.

Comme toujours, on soulignera la présence de son actrice fétiche, Christelle Prot Landman, que d'autres cinéastes ont bien eu tort de ne jamais employer. Reste que sa collaboration avec Eugène Green est une fois encore inoubliable.

Dès que s'achève la projection du film, on est déjà dans l'envie du prochain tant on aimerait que l'oeuvre "greenienne" s'impose à tous pour ce qu'elle, indiscutable, viscérale, d'une grandiloquence magique et nécessaire.

"La Sapienza " d'Eugène Green est à aimer sans modération.

 

Philippe Person         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 15 mai 2022 : En mai cultive toi comme il te plaît

Après une belle soirée en compagnie de KATEL vendredi, le replay est ici, c'est reparti pour une semaine d'actualité culturelle vue par nos chroniqueurs en attendant la déjà 48eme Mare aux Grenouilles en direct samedi !

Du côté de la musique :

"Godowsky - Bach" de Dimitri Papadopoulos
"Being alive" le nouveau mix à écouter de Listen In Bed
Rencontre avec Lofofora
"Des corps dans le décor" de Mauvais Sang
"Litz - once upon a time"
"Misia" de Revue Blanche
"Murmures et rumeurs" de Tom Bourgeois
et toujours :
"J'ai horreur de l'amour" de Bertrand Betsch
"Caroline" de Caroline
"Revenant" de Cascadeur
"Hell stairs" de CDSM
"Unica" de DeLaurentis
"Polar star" de Initiative H
"Fear of the dawn" de Jack White
"The line is a curve" de Kae Tempest
"Zadie Smith" 16ème émission de la saison 3 de Listen In Bed à écouter
"Bassoon steppes" de Lola Descours & Paloma Kouider
"Oan Kim & the Dirty Jazz" de Oan Kim
"Gabril Fauré : Horizons II" de Simon Zaoui, Pierre Fouchenneret, Raphaël Merlin, Parie Chilemme & Quatuor Strada
"Keep on falling" de The Boo Radleys

Au théâtre :

les nouveautés de la semaine :
"Odyssée - Une histoire pour Hollywood" au Théâtre de la Colline
"Nous, l'Europe, banquet des peuples" au Théâtre de l'Atelier
"Penthésilé.e.s amazonomachie" au Théâtre de la Tempête
"Skylight" au Théâtre du Rond-Point
"Encore plus, tout le temps, partout" au Théâtre de la Bastille
"L'Epopée d'un buveur d'eau" au Théâtre Le Funambule-Montmartre
"La Maladie de la Famille M." au Théâtre de la Reine Blanche
"Montaigne - Les Essais" au Théâtre de Poche-Montparnasse
"Scum Rodéo" au Théâtre de la Reine Blanche
"Les Frustrées" au Théâtre L'Etoile du Nord
"Guy Carlier" au Théâtre des Mathurins
et les autres spectacles à l'affiche

Expositions :

"HEY ! Le dessin" à la Halle Saint-Pierre
et les autres expositions à l'affiche

Cinéma :

en streaming gratuit avec :
"La femme de mon frère" de Monia Chokri

"Mutum" de Sandra Kogut
"Party Girl" de Marie Amachoukeli, Claire Burger et Samuel Theis
"Naissance des pieuvres" de Céline Sciamma
"Tu mérites un amour" de Hafsia Herzi
et dans la série Oldies but goodies :
"La Passante du Sans-Souci" de Jacques Rouffio
"Les Demoiselles de Rochefort de Jacques Demy

Lecture avec :

"De la guerre, Mook 2" de Jean Lopez
"Les routes oubliées" de S.A. Cosby
et toujours :
"Amnistie" de Aravind Adiga
"Le réalisme magique du cinéma chinois" de Hendy Bicaise
"Nobles de coeur" de Marc Alexandre Oho Bambe & Fred Ebami
"Le silence est ma langue natale" de Sulaiman Addonia

Et toute la semaine des émissions sur notre chaine twitch

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=