Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep Twitch
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Les Tudors
Musée du Luxembourg  (Paris)  Du 18 mars au 19 juillet 2015

Le Musée du Luxembourg accueille une exposition consacrée à la dynastie royale britannique des Tudors qui a été initialement présentée à la National Portrait Gallery de Londres.

Placée délibéremment entre mythe et réalité, cette monstration, sobrement intitulée "Les Tudors" complétée pour sa présentation parisienne d'une évocation des relations avec la dynastie française des Valois, vise essentiellement à révéler le "vrai visage" des Tudors tel qu'il résulte de leurs portraits officiels.

Ainsi les commissaires, Charlotte Bolland, conservateur en charge du projet de recherche Making Art in Tudor Britain à la National Portrait Gallery, Tarnya Cooper, conservateur en chef à la NPG et Cécile Maisonneuve, docteur en histoire de l’art, conseiller scientifique à la RMN-GP, ont sélectionné plus d'une centaine de pièces, peintures, sculptures, gravures, manuscrits et objets royaux.

En charge de la scénographie, Hubert Le Gall a judicieusement rythmé le volume restreint du lieu par de forts choix chromatiques, du mauve au jaune d'or en passant par le vert bronze et une audacieuse combinaison de bleu profond et de jaune anisé, afin de structurer visuellement les différents espaces sans abuser des de cimaises.

Les Tudors, album de famille entre mythe et réalité

De tous temps, et même les plus républicains, les dynasties despotiques et sanglantes ont toujours fasciné le commun des mortels et inspiré les artistes qui, comme en l'espèce, ont contribué à la création de mythes et ce, en Angleterre, dès le 17ème siècle avec Shakespeare puis avec Walter Scott, mais également en France avec Victor Hugo, puis le cinéma et enfin la télévision avec un engouement qui traverse les époques et les générations comme l'atteste le succès de la série télévisée canado-irlandaise éponyme. 

Et l'exposition rend compte de ce phénomène en scandant le parcours chronologique des avatars artistiques qui y ont contribué tel, par exemple, en son seuil avec le costume porté par par Cate Blanchett dans le film "Elizabeth" réalisé en 1997 par Shekhar Kapur.

Les Tudors, issus d'une vieille famille galloise, c'est plus d'un siècle de règne et cinq monarques - Henri VII, le fondateur "arturien", Henri VIII, le Barbe Bleue, Edouard VI, l’enfant roi, Marie, la "Bloody Mary" et Elisabeth I, la Reine Vierge - qui occupe le trône en 1485 à la fin de la guerre des Deux-Roses et scelle le destin de l’Angleterre comme grande puissance militaire et politique.

Relative à l'iconographie royale, l'exposition propose au visiteur de feuilleter leur album de famille, non pas celui du privé et de l'intime, mais l'album officiel qui correspond à la mise en scène forgée de leur vivant à l'aune de portraits réalisés par des peintres de cour, essentiellement des anonymes n'étaient la présence de portraits réalisés par Hans Holbein le Jeune, François Clouet et Eugène Delacroix.

Ces portraits, véhicules de "propagande", exaltent la figure et la posture de la royauté, avec le hiératisme des traits et le luxe ostentatoire du costume. Ainsi pour l'un des plus célèbres d'entre eux, celui de Henri VIII par Holbein le Jeune avec en exergue la citation sans ambiguïté "When you saw me you know me".

Deuxième personnage emblématique, celui de Elizabeth I, toujours représentée somptueusement vêtue et de manière iconique dans une éternelle jeunesse à proximité de prétendants éconduits.

Seuls quelques rares objets personnels, comme le sifflet-pendentif offert par Henri VIII à Anne Boleyn ou la bague à secret d'Elizabeth, laissent entrevoir l'homme et la femme derrière le protocole et l'apparat.

 

En savoir plus :

Le site officiel du Musée du Luxembourg

Crédits photos : MM (Plus de photos sur La Galerie)
avec l'aimable autorisation de la RMN-Grand Palais


MM         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 25 février 2024 : Quoi de neuf cette semaine ?

De la musque, du théâtre, de la littérature, de la bonne humeur et du replay au programme cette semaine sur Froggy's Delight que ce soit ici, sur Twitch ou sur Youtube. Comme disent les jeunes, suivez-nous et mettez des pouces bleus ! .

Du côté de la musique:

"Session de rattrapage 3", nouvel épisode de notre podcast Le Morceau Caché
quoi de neuf du côté de Caesaria, Archi Deep, Chester Remington, Dirty Fonzy
"She Reaches Out to She" de Chelsea Wolfe
"Victoire de la musique" de Cotonete
"Back to the wall" de Grand March
"Please, wait" de Maxwell Farrington & Le SuperHomard
"La reine du secourisme" de Nicolas Jules
"On the spot" de Philippe Soirat
"#puzzled" de Pierre-François Blanchard
"Goodbye black dog" de PURRS
"Print, Secrets for you" de Sylvain Cathala
"Witchorious" de Witchorious
et toujours :
"Brahms le Tzigane" du Choeur de Chambre Mélisme(s), Colette Diard & Bankal Trio
"Folklores" de Dumka
"Songes" de Elodie Vignon
"Et il y avait" de Geins't Naït, Laurent Petitgrand & Scanner
"Caravan party II" de Johan Farjot & Friends
"Hors-piste" de Le Pied de la Pompe
"Pop sauvage" de Métro Verlaine
"Bright" de Soulmate
"Family and friends" de The Twin Souls
"Haydn all stars (Haydn, Ravel, Fontyn, Brahms)" de Trio Ernest

Au théâtre

les nouveautés :

"A qui elle s'abandonne" au Théâtre La Flèche
"Les quatres soeurs March" au Théâtre du Ranelagh
"Mémoire(s)" au Théâtre Le Funambule Montmartre
"N'importe où hors du monde" au Théâtre Le Guichet Montparnasse
"Quand je serai un homme" au Théâtre Essaïon
"Le petit Prince" à La Scala
"Frida Kahlo" à La Scala
"Les petits chevaux, une histoire d'enfants des lebensborn" à La Reine Blanche
et toujours :
"Burn baby burn" au Petit Théâtre du Gymnase Marie Bell
"Looking for Jaurès" au Théâtre Essaïon
"L'addition" au Théâtre Sylvia Monfort
"Tout le monde il est Jean Yanne" Au Théâtre Le Funambule Montmartre
"Les Travailleurs de la mer" au" au Théâtre Le Lucernaire
"Ds Ombres et des Armes" à La Manufacture des Abbesses
"Les Caroline" au Théâtre Les Enfants du Paradis
et les autres spectacles à l'affiche

Du cinéma avec :

 "Universal Theory" de Timm Kroger
"Elaha" de Milena Aboyan

Lecture avec :

"La vie précieuse" de Yrsa Daley-Ward
"Le bureau des prémonitions" de Sam Knight
"Histoire politique de l'antisémitsme en France" Sous la direction d'Alexandre Bande, Pierre-Jerome Biscarat et Rudy Reichstadt
"Disparue à cette adresse" de Linwood Barclay
"Metropolis" de Ben Wilson
et toujours :
"Archives de la joie" et "Le vent léger" de Jean-François Beauchemin
"Le diable sur mon épaule" de Gabino Iglesias
Morceaux choisis de la masterclass de Christophe Blain à Angoulême
"Camille s'en va" de Thomas Flahaut
"Le fantôme de Suzuko" de Vincent Brault
"Melody" de Martin Suter
"tempo" de Martin Dumont

Et toute la semaine des émissions en direct et en replay sur notre chaine TWITCH

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
twitch.com/froggysdelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=