Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep Twitch
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce D'amour et de dettes
Francisco Avizanda  mai 2015

Réalisé par Francisco Avizanda. Espagne. Drame. 1h35 (Sortie le 13 mai 2015). Avec Ariadna Cabrol, Alfonso Torregrosa, Mikel Losada, Jon Ariño, Julio Velez, Mikel Martín et Marta Juániz.

Sans chercher plus loin que son sujet, "Sapos et Culebras" ("D'amour et de dettes") de Francisco Avizanda se regarde comme un bon "thriller" à l'intrigue un peu chantourné.

Rebeca, jeune femme sexy et angoissée, est à la recherche du "magot" de son père, homme d'affaires douteux pris entre le marteau (le promoteur) et l'enclume (l'élu local) dans une histoire de vente d'un terrain public qui doit permettre la construction d'un casino.

Seule, cernée par les huissiers et les créanciers, espionnée par une mystérieuse organisation, elle poursuit son enquête sans prendre forcément toutes les précautions d'usage, et notamment se méfier des beaux ténébreux barbus...

Mais l'intérêt d'"Amour et de dettes" tient surtout dans la description sans concession de l'Espagne moderne, rongée par les affairistes, où chacun combat tout le monde, et de manière impitoyable, pour obtenir son dû.

Dans cette société violemment concurrentielle, et du reste toujours un peu macho, il ne fait pas bon être une femme, d'autant plus quand on est accablé par les dettes paternelles. En un instant, celle qui appartenait au sérail dégringole dans un monde où plus rien ne lui est épargné.

Virée de l'école de commerce huppée qui devait, grâce "à l'association des anciens élèves" lui permettre de trouver sa place dans l'élite, elle subit les avances d'un ancien "camarade", est traitée sans ménagements par tous ceux qui lui faisaient jadis des courbettes. Personne n'aura de compassion pour sa "chute".

Avec la trame d'un thriller somme toute banal, "D'amour et de dettes" de Francisco Avizeda donne une coupe réglée de l'Espagne de Mariano Rajoy. Même si cela pourra paraître à certains évident et sans originalité, on aurait bien du mal à trouver un équivalent français décrivant les turpitudes et les dérives affairistes de la France sarkozo-hollandaise.

Le "Rien ne va plus" répétitif qui conclut symboliquement le film a quelque chose de prémonitoire. Décrivant parfaitement un climat délétère, dans lequel tout se met en place pour que les contradictions pointées du doigt aboutissent à un séisme politique,"D'amour et de dettes" de Francisco Azevanda, cache son ambition prophétique derrière son récit linéaire.

Datant déjà de 2012, il n'a pas été démenti par les faits : cette Espagne sans âme vouée au culte de l'euro roi va bientôt tomber de haut. Oui,"rien ne va plus".

 

 

Philippe Person         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 26 juin 2022 : un festival de festivals

C'est parti pour la saison des festivals, de musique, de théâtre, de cinéma, de littérature.. tout est bon pour découvrir plein de belles choses pendant l'été ! Profitez-en.

Du côté de la musique :

"Garden Party" de Florent Marchet
"I had it all" de Maxwell Farrington & Le Superhomard
"Spleen III" de Fleur du Mal
on découvre Grandma's Ashes et Sugar Pills
"Miniatures du dedans" de Hirsute
"All indians ?" de Imperial Quartet
"Whosampled.com" la 19eme émission de Listen In Bed à écouter
"Otrium"de Quentin Ghomari
"Heat" de Shake Stew
et toujours :
"Les micros siestes acoustiques Vol 1" de Bastien Lallemant
"Blooming point" de Beach Scvm
"Swing state" de Ben Sidran
"The crowd growls, the crown fails" de Bender
"Reaching out"de Cy
"Méli mélo" de Denis Gancel Quartet & Cie
"Blue songs" de Denis Levaillant
"Freedriver" de Early Spring Horses
Festival LEVITATION #9 :
avec  Péniche, Servo, You Said Strange, Death Valley Girls, Bruit, Pond, Kikagaku, Moyo
Kim Gordon le samedi
Interview de Bruit
interview de You Said Strange
"Philip Glass : Etudes pour piano, intégrale" de François Mardirossian
"The days of Pearly Spencer" de Listen In Bed à écouter en ligne
"I tried to make music with AI and this Happened" de Whim Therapy

Au théâtre :

les nouveautés de la semaine :
"Romance" au Théâtre Les Déchargeurs
"Mon amant de Saint-Jean" au Théâtre de l'Athénée-Louis Jouvet
"Les Tontons farceurs" au Théâtre L'Alhambra
"La Ménagerie de verre" au Théâtre Essaion
"Je m'appelle Momo" au Théâtre Essaion
et les autres spectacles à l'affiche

Expositions :

dernière ligne droite pour "Pionnières, artistes d’un nouveau genre dans le Paris des Années Folles" au Musée du Luxembourg
et les expositions à l'affiche

Cinéma :

en streaming gratuit avec :
"J'arrive" de Bertrand Basset
"Parenthèse" de Denis Larzillière
"J'ai perdu mon corps" de Jérémy Clapin
"Nuit magique" de Xaver Böhm
"Ma fille" de Laura Bispuri
"Fiertés" une sélection de films arc-en-ciel
et (re)voir des films de Rainer Werner Fassbinder
"Lili Marleen"
"Tous les autres s'appellent Ali"
et en sortie DVD-VOD: "Todos os Mortos" de Caetano Gotardo et Marco Dutra

Lecture avec :

"La preuve du contraire" de Caitlin Wahrer
"Utopia avenue" de David Mitchell
"Omerta" de R.J. Ellory
"Des jours meilleurs" de Jess Walter

Et toute la semaine des émissions sur notre chaine twitch

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
twitch.com/froggysdelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=