Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Arcade Fire
Maison de la Radio (White session)  (Paris)  9 mars 2005

Après une attente dans la fraîcheur de ce début de mois de mars, une entrée "en rang par deux" qui rappelait le boulot, une attente de confirmation pour les invites, un autre "en rang par deux" ( d'habitude, c'est moi dit ça !), je pénètre enfin dans le studio 105 qui accueille un évènement assez solennel, puisque les "happy few" présents en cette fin d'après-midi vont tout simplement assister au premier show français de la nouvelle coqueluche musicale de ce début d'année : Arcade Fire.

Quelques amis outre-Atlantique m'avaient déjà mis l'eau à la bouche en me parlant de concerts tonitruants qui convertissaient les plus réticents… Avec un peu de retard, Lenoir lance les hostilités. Il demande au public, moins nombreux qu'à l'occasion d'une black session, de faire autant de bruit que si cela en était une… Personne ne se fait prier et c'est sous les cris de la foule que le collectif canadien débarque sur scène.

Pendant un peu plus d'une heure, on va découvrir, ébahis, l'incroyable puissance scénique des Montréalais. Et puis il y a ce look… Les garçons sont pour la plupart en costard, et les filles attifées de robes au style très baroque… On est surpris par la carrure de Win Butler, grand gaillard aux cheveux mi-longs et fins, ainsi que par un grand rouquin tout sec avec une bouille rigolote, Richard Parry.

Tout au long du set, le personnel tourne, change d'instrument, sauf Sarah Neufeld, imperturbable au violon et au choeurs… Parmi les grands moments, on retiendra ce "No Cars Go" sorti de derrière les fagots, pioché dans la démo que le groupe a enregistré dans une grange… Richard Parry assure un show à la Bob Nastanovich de Pavement. Armé d'un tambour, d'un tambourin et d'une cymbale complètement déglinguée, et cerise sur le gâteau, affublé d'un casque intégral rouge, il seconde le batteur à la rythmique, met ses mains en porte-voix et s'époumone… Ca dépote…

Juste avant de se lancer dans une version grandiose du très dansant "Power Cut", Win déplore que nous soyons assis, nous invite à nous lever mais précise "qu'il ne voudrait pas nous mettre dans l'embarras"… C'est clair que l'on déplore cet immobilisme forcé, car le morceau donne sacrément envie de se lever et de se laisser aller.

On a également droit à une version dans le désordre de la "suite" "Neighborhood", avec une mention spéciale à ce "Laika", sûrement inspiré par les références littéraires russes de Win. Régine nous offre une version fragile et délicate d'"Haïti". Win profite également d'un somptueux piano "Steinway And Sons" pour une version magnifique et dépouillée de "Crown Of Love"». On retiendra également cette version incroyable de "In The Backseat", où la voix gracile de Régine se fraie un chemin entre violon guitare et piano…

A la fin de la session, tout le monde est debout pour récompenser à sa juste valeur la prestation incroyable de ce groupe précieux. A une époque ou chaque nouvelle formation qui débarque croule sous des critiques dithyrambiques, qui riment la plupart du temps quelques mois après avec "amnésique", Arcade Fire tient toutes ses promesses.

Je regrette simplement de ne pouvoir me rendre au concert du lendemain au nouveau casino, car c'est complet. On pourrait penser que cette White (enfin plutôt Black) session n'était qu'un feu de paille ; et bien non. Ce matin j'ai croisé un collègue qui m'a raconté le concert au nouveau casino et Arcade Fire a bel et bien (pour clôre cette chronique avec un jeu de mots facile) allumé le feu…

 

A lire aussi sur Froggy's Delight :

La chronique de l'album Funeral de Arcade Fire
Une 2ème chronique de l'album Funeral de Arcade Fire
La chronique de l'album The Suburbs de Arcade Fire
La chronique de l'album Reflektor de Arcade Fire
Articles : Festival Rock en Seine 2010 - Programmation du dimanche - Wallis Bird - The Temper Trap - Success - The Black Angels
Arcade Fire en concert à l'Olympia (19 mars 2007)
Arcade Fire en concert à l'Olympia (20 mars 2007)
Arcade Fire en concert au Festival Les Eurockéennes 2007 (dimanche)
Arcade Fire en concert au Festival Summercase 2007 (vendredi)
Arcade Fire en concert au Festival des Vieilles Charrues 2007 (vendredi)
Arcade Fire en concert au Festival Rock en Seine 2010 (dimanche 29 août 2010)
Arcade Fire en concert à Halle Tony Garnier (vendredi 26 novembre 2010)
Arcade Fire en concert au Festival International de Benicàssim #17 (dimanche 17 juillet 2011)
Arcade Fire en concert au Festival Les Vieilles Charrues 2017 - du 13 au 16 juillet 2017
Arcade Fire en concert au Festival Les Vieilles Charrues 2017 - du vendredi au dimanche
L'interview de Arcade Fire (1er mars 2005)


Julien P.         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :


# 9 mai 2021 : Toujours plus proche de la sortie

On apprend par coeur le calendrier de dé-confinement, on espère les vaccins au plus vite, retrouver les salles de spectacles, les restos, bref on serait presque heureux. Pour le moment, voici le sommaire de la semaine avec la Mare Aux Grenouilles #27 samedi et un concert/interview de La Reine Garçon le 22 mai. Suivez la chaine Twitch.

Du côté de la musique :

"Flux flou de la foule" de Françoiz Breut
"Eiskeller" de Rover qui nous en parle en interview
"Let's do porn" de Captain Obvious
"The moon and stars : prescriptions for dreamers" de Valérie June
"Van Weezer" de Weezer
"Le grand secret des oiseaux de sable" de Ceylon
"Electron libre" de Hae-Sun Kang
"Chronicles of an inevitable outcome" de Intraveineuse
"Autobiographie Pirate" de Lady Arlette
"Vous écoutez quoi en travaillant ?" la 10ème émission de la saison 2 de Listen In Bed avec Guillaume Long, Flavien Girard et Francis Bourganel
"Augustin Pfleger : the life and passion of the christ" de Orkester Nord et Martin Wahlberg
"Beneath" de Tremor Ama
et toujours :
"Once" de Maxwell Farrington & Le Superhomard
"Drôles de dames" de Fabrice Martinez, Laurent Bardainne et Thomas de Pourquery
"Statistic ego", de Fauxx
"Fallen chrome" de Jac Berrocal & Riverdog
"Nikolai Tcherepnin : Le Pavillon d'Armide op 29" de Henry Shek & Moscow Symphony Orchestra
"Bal Kabar" de David Sicard
"Surrounding structures" de Veik
"Amnésique, mais d'une bonne manière (avec Francis Bourganel, Guillaume Long et Flavien Girard)" 9ème émission de Listen In Bed saison 2
"A Tania Maria journey" de Thierry Peala & Verioca Lherm
"Can't wait to be fine" de We Hate You You Please Die

Au théâtre au salon :

avec les captations vidéo de :
"La Mélancolie des dragons" de Philippe Quesne
"Richard III - Loyauté me lie" de Jean Lambert-wild
"Bestie di scena" de Emma Dante
"Ali Baba" de Macha Makeïeff
"Noire" de Tania de Montaigne
"On ne voyait que le bonheur par Grégori Baquet
"Aimez-moi" de Pierre Palmade

Expositions :

en virtuel :
"Valadon et ses contemporaines. Peintres et sculptrices, 1880-1940" au Musée des Beaux-Arts de Limoges
"Matisse, comme un roman" au Centre Pompidou
"Gabrielle Chanel - Manifeste de mode" au Palais Galliera
"Luxes" au Musée des Arst Décoratifs
"Léonard de Vinci" au Musée du Louvre

Cinéma :

at home :
"Les Beaux Jours" de Marion Vernoux
"Les Garçons sauvages" de Bertrand Mandico
"Un amour de jeunesse" de Mia Hansen-Love
"Hyènes" de Djibril Diop Mambéty
"De bruit et de fureur" de Bertrand Mandico
"Cosmos" de Andrzej Zulawski
"Cria Cuervos" de Carlos Saura

Lecture avec :

"Une toute petite minute" de Laurence Peyrin
"Rome, naissance d'un empire" de Stéphane Bourdin & Catherine Virlouvet
Rencontre avec Olivier Bal auteur de "La forêt des disparus"
"Le mari de mon frère" de Gengoroh Tagame
"Le bal des folles" de Victoria Mas et "Ici n'est plus ici" de Tommy Orange
et toujours :
"Patti Smith : Horses" de Véronique Bergen
"Les sorcières de la littérature" de Taisia Kitaiskaia & Katy Horan
"Je ne suis pas encore morte" de Lacy M. Johnson
"La famille" de Suzanne Privat
"Le brutaliste" de Matthieu Garrigou-Lagrange
"Les fossoyeuses" de Taina Tervonen

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=