Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Arcade Fire
Funeral  (Rough Trade / PIAS)  février 2005

Il y a à peu près un an, des amis bien informés et établis au Canada m'avaient parlé de ce groupe qui commençait à affoler le milieu du rock alternatif nord américain.

Sur la foi d'une démo jouissive (désormais disponible aux concerts du groupe) un bon nombre de labels ont commencé à convoiter cette future poule aux œufs d'or…

Mes sources étaient sûres car un an après, le collectif canadien, montréalais pour être précis, est en passe de mettre l'Europe à genou avec un disque fourre-tout incroyable, dont la principale force est son côté difficilement classable. C'est certainement ce qui fait l'originalité de ce premier album.

Il mêle habilement des éléments classiques du rock indépendant nord américain (les Pixies en tête), du folk bancal ainsi qu'un brin de pop baroque et lyrique. Win Butler et Régine Chassagne, entité bicéphale de The Arcade Fire savent aussi s'entourer de collaborateurs talentueux et atypiques, qui aiment se donner une image austère et étrange sur les photos de presse.

Mais cela reste une façade, car il faut absolument voir ce collectif sur scène. Nombreux (dont le rédacteur de cette chronique) sont ceux qui on assisté ébahis et émerveillés aux assauts sonores et scéniques de ces montréalais… Mais revenons aux morceaux de ce disque. Il faut déjà passer outre ce titre en trompe l'œil, Funeral. Les rumeurs allaient bon train sur les enterrements qui ont accompagné l'enregistrement, comme quoi ce disque était une catharsis… Il n'en est rien…

Les morceaux qui peuplent cet album ne sont pas qu'une suite de requiem plombés. Bien au contraire. Bon nombre de morceaux font ripaille de la vie, comme le nerveux " Neighborhood 2 ( Laika)", qui rappelle les meilleurs guitares des Pixies. "Neighborhood 1" est une incroyable bouffée d'air frais, un morceau terriblement dansant pas si éloigné de New Order, tout comme ce "Rebellion".

"Une année sans lumières" est un morceau beaucoup plus apaisé, porté pas les paroles bilingues teintées de surréalisme. "Neighborhood n°4" s'inscrit dans un registre plus classique, même si le morceau sonne comme du folk maladif, rehaussé par un violon mélancolique. "Crown of Love" est une magnifique chanson d'amour et surtout un morceau à la beauté exaltée.

Funeral reste un disque déroutant, qui surprend constamment l'auditeur. Ces canadiens sont vraiment à l'exact opposé de leurs académiques et dogmatiques voisins du label Constellation et sont à rapprocher de l'effervescente scène de Toronto ( Broken Social Scene, Stars) et sa chatoyante mosaïque pop.

 

A lire aussi sur Froggy's Delight :

Une 2ème chronique de l'album Funeral de Arcade Fire
La chronique de l'album The Suburbs de Arcade Fire
La chronique de l'album Reflektor de Arcade Fire
Articles : Festival Rock en Seine 2010 - Programmation du dimanche - Wallis Bird - The Temper Trap - Success - The Black Angels
Arcade Fire en concert à la Maison de la Radio (White session) (9 mars 2005)
Arcade Fire en concert à l'Olympia (19 mars 2007)
Arcade Fire en concert à l'Olympia (20 mars 2007)
Arcade Fire en concert au Festival Les Eurockéennes 2007 (dimanche)
Arcade Fire en concert au Festival Summercase 2007 (vendredi)
Arcade Fire en concert au Festival des Vieilles Charrues 2007 (vendredi)
Arcade Fire en concert au Festival Rock en Seine 2010 (dimanche 29 août 2010)
Arcade Fire en concert à Halle Tony Garnier (vendredi 26 novembre 2010)
Arcade Fire en concert au Festival International de Benicàssim #17 (dimanche 17 juillet 2011)
Arcade Fire en concert au Festival Les Vieilles Charrues 2017 - du 13 au 16 juillet 2017
Arcade Fire en concert au Festival Les Vieilles Charrues 2017 - du vendredi au dimanche
L'interview de Arcade Fire (1er mars 2005)


Julien P.         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :


# 22 septembre 2019 : Fin d'été

Fin d'été c'est le titre du nouvel album de Samir Barris, on vous en parle en ces premiers jours d'automne, tout comme les autres sorties musicales, littéraires, théâtrales, cinématographiques et muséales qui ont retenu notre attention cette semaine. C'est parti !

Du côté de la musique :

"Corpse flower" de Mike Patton & Jean Claude Vannier
Rencontre avec Joseph Fisher autour de "Chemin Vert", assortie d'une session acoustique à découvrir ici
"Prokofiev : Visions fugitives" de Florian Noack
"The basement tapes" de Mister Moonlight
"The uncompleted works volume 1, 2 & 3" de Nantucket Nurse
"Là-Haut" de Gérald Genty
"Ilel" de Hildebrandt
"Buxton palace hotel" de Studio Electrophonique
"Vian" par Debout sur le Zinc
"Impressions d'Afrique" de Quatuor Béia & Moriba Koita
"Fin d'été" de Samir Barris
et toujours :
"Schlagenheim" de Black Midi
"Tokyo dreams" de Dpt Store
"Terry Riley : Sun rising" de Kronos Quartet
"Diabolique" de l'Epée
"Mer(s) : Elgar, Chausson & Joncières" de Marie-Nicole Lemieux
"Like in 1968" de Moddi
"Voodoo queen" de One Rusty Band
"Moon" de Violet Arnold

Au théâtre :

les nouveautés avec :
"L'Autre monde ou les Etats et Empires de la Lune" au Théâtre Athénée-Louis Jouvet
"Le Misanthrope" à l'Espace Cardin
"L'Animal imaginaire" au Théâtre de la Colline
"Data Mossoul" au Théâtre de la Colline
"Danser à la Lughnasa" au Théâtre 13/Jardin
"Le Frigo" au Théâtre de la Tempête
"A deux heures du matin" au Théâtre L'Atalante
"La Veuve Champagne" au Théâtre de la Huchette
"Le Square" au Lavoir Moderne Parisien
"Jo" au Théâtre du Gymnase
"Jean-Marie Galey - Ma Comédie française" au Lavoir Moderne Parisien
"Ah ! Félix" à l'Eglise Sainte-Eustache
"Le Voyage musical des Soeurs Papilles" à la Comédie des 3 Bornes
"Lucie Carbone - Badaboum" à la Comédie des 3 Bornes
"Casse-toi diva" au Théâtre La Croisée des Chemins
"Nora Hamzawi" au Théâtre du Rond-Point
des reprises
"Letzlove - Portrait(s) Foucault" aux Plateaux Sauvages
"One night with Holly Woodlawn" aux Plateaux Sauvages
"Diva sur Divan" à la Comédie Bastille
"La Liste de mes envies" au Théâtre Lepic
et la chronique des spectacles à l'affiche en septembre

Expositions avec :

"Mondrian figuratif" au Musée Marmottan-Monet
"L'Age d'or de la peinture anglaise - De Reynolds à Turner" au Musée du Luxembourg

Cinéma avec :

"Ne croyez surtout pas que je hurle" de Franck Beauvais
Oldies but Goodies avec "Marie pour mémoire" de Philippe Garrel

et la chronique des films à l'affiche en septembre

Lecture avec :

"Barbarossa : 1941. La guerre absolue" de Jean Lopez & Lasha Otkhmezuri
"Bête noire" de Anthony Neil Smith
"Dictionnaire égoiste de la littérature mondiale" de Charles Dantzig
"Gaeska" de Elrikur Orn Norddahl
"Les refuges" de Jérôme Loubry
"Liquide inflammable" de Robert Bryndza
et toujours :
"Ici seulement nous sommes uniques" de Christine Avel
"Les altruistes" de Andrew Ridker
"Les yeux fumés" de Nathalie Sauvagnac
"Un autre tambour" de William Melvin Kelley
"Un mariage américain" de Tayari Jones
"Week end à New York" de Benjamin Markovits

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=