Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Festival Europavox 2015 - Dimanche 24 mai
Heymoonshaker - Bror Gunnar Jansson - Avulsed - Igorr - Gojira  (Clermont-Ferrand)  du 21 au 25 mai 2015

Choisissons pour ce dimanche la solution la plus décoiffante possible, afin de coller avec l’ambiance climatique du coin... Ce sera donc, sans négociation possible, du blues et du métal (lire "métôôôl").

D’abord, je retrouve avec un plaisir certain les Heymoonshaker, "fil rouge" de ce festival depuis jeudi soir. Sur la scène Factory, à l’heure du goûter, voilà que les deux compères amusent les enfants à grand coup de beat box et de voix rauque. Ca marche tellement bien que Dave Crowe se laisse aller à parler un français merveilleusement maladroit avec les gamins. C’est beau, jusqu’à ce que la partie "merchandising" pointe le bout de son nez : incontournable, certes, bien gérée, certes, mais...

On court ensuite voir Bror Gunnar Jansson... qui, entre le costume vintage et les chaussettes rayées qui s’animent avec une régularité métronomique, incarne un personnage qui pourrait paraître risible si sa voix, puissante rocaille, ne tuait pas dans la seconde tout élan critique. L’homme est bon et beau sous son unique projecteur et projette son auditeur asphyxié par le talent dans un concert sans concession, sauvage et brut. Merveilleuse découverte pour ma part...

La file devant la Coopé s’allonge, s’allonge... d’êtres chevelus et sombres, aux tatouages mortifères et aux t-shirts suggestifs (In Flames, Slayer, Iron Maiden et j’en passe). J’entends, au loin, une jeune fille dire sans doute à ma "meilleure" amie : "Nan mais tu fais pas métal, y a du rouge sur ton t-shirt, n’importe quoi". Rappelons ici à la petite midinette que si l’habit ne fait pas le moine, Gojira fait la soirée métal.

Je sais désormais, grâce à Avulsed, que je suis quelque peu hermétique au brutal death : plutôt, ce n’est pas vraiment l’absence de passages mélodiques qui me frustre qu’un scénique réduit ou presque à néant – on change de place, on pose le pied sur un retour, on headbangue de ses beaux cheveux frisés pendant trois minutes, on change de place, on pose le pied sur un retour, etc. La technique est là, mais le set, propre mais un peu froid, peine à accrocher le public... Moralité : capable d‘écouter ça en boucle dans la voiture, incapable d’apprécier le set en revanche. Dave Rotten tente bien d’entrer en communication avec les fans, mais... ce ne sont visiblement, en majorité, pas les siens.

Les bruits de couloirs – de buvette – disent qu’Igorr, est un groupe "spécial". Et quelle claque. Igorr – Gautier Serre de son vrai nom – se place au milieu de la scène, et "électronise" par le biais d’un ordinateur une base essentiellement métal. Arrivent, tour à tour selon les titres, Laure Le Prunenec, chanteuse baroque, exceptionnelle silhouette à la voix limpide et au regard lyrique et Laurent Lunoir, primitif enfariné aussi puissant que grave. Si les premiers titres laissent le public plutôt froid, peu à peu l’atmosphère se réchauffe... Et les auditeurs, stupéfaits, béats, silencieux presque, prennent, sans aucun doute pour certains, une claque d’ouverture d’esprit, quand d’autres découvrent avec ravissement les possibles musicaux insoupçonnés de leur genre favori.

Gojira, tête d’affiche tant attendue, n’usurpe pas sa réputation. Groupe porteur du métal français, Gojira a ceci d’intéressant qu’il sonne métal mais ne joue pas sur la posture inévitable qui lui est souvent associée, préférant la justesse scénique et l’abandon partiel des lieux communs propres aux textes métal. Le concert est tout bonnement incroyable sans fausse note, ni faux rythme, tout en don de soi et en violence maîtrisée.

On quitte Europavox avec le sentiment d’avoir arpenté un bon festival, à la programmation très pertinente – étant donné les groupes découverts et la qualité générale des live vus. Reste à avoir peut-être plus d’ambition, comme programmer plus tôt, afin de travailler une ambiance entre festivaliers plutôt terne et un village bien déserté. Enfin, si, comme tout festival, l’organisation pêche, parfois, un peu, on retiendra surtout qu’Europavox, qui cherche à réunir la fine fleur des groupes européens, gagnent clairement son pari quand on traverse la foule hilare et cosmopolite...

 

A lire aussi sur Froggy's Delight :

La chronique de l'album Shakerism de Heymoonshaker
Heymoonshaker en concert au Festival Marsatac #14 (édition 2012) - Marseille
Heymoonshaker en concert au Festival Marsatac #14 (édition 2012) - Jeudi 27 septembre
Heymoonshaker en concert au Festival Les Paradis Artificiels #7 (édition 2013) - lundi 15 avril
Heymoonshaker en concert au Festival Le Cabaret Vert #9 (dimanche 25 août 2013)
Bror Gunnar Jansson en concert au Festival Les Nuits de l'Alligator 2017 (samedi 11 février)
Bror Gunnar Jansson en concert au Festival Beauregard #11 (édition 2019) - Dimanche 7 juillet
Gojira en concert au Festival Garorock 2006 (samedi)
Gojira en concert au Festival Class'Rock 2006
Gojira en concert à Download Festival
Gojira en concert au Festival des Eurockéennes 2017 - Vendredi 7 juillet
Gojira en concert à Hellfest Open Air Festival #14 (édition 2019)
Gojira en concert à Hellfest Open Air Festival #14 (édition 2019) - 2ème

En savoir plus :
Le site officiel du Festival Europavox
Le Facebook du Festival Europavox

Crédits photos : Sophie Hébert


Sophie Hébert         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :


# 2 août 2020 : Une petite pause s'impose

Le mois d'août arrive. Sans les festivals, l'actualité culturelle sera plus calme mais nous serons toujours là pour vous tenir compagnie chaque semaine notamment sur Twitch. Commençons par le replay de la Mare Aux Grenouilles #8 (la prochaine sera le 29 août) et bien entendu le sommaire habituel.

Du côté de la musique :

"Pain olympics" de Crack Cloud
"Waiting room" de We Hate You Please Die
"Surprends-moi" de Cheyenne
"Nina Simone 1/2" le mix numéro 20 de Listen in Bed
Interview de Bruno Piszczorowicz autour de son livre "L'ère Metal"
"Noshtta" de L'Eclair
"Moderne love" de Toybloid
  "Les îles" de Benoit Menut
"Echange" de Brussels Jazz Orchestra, Claire Vaillant & Pierre Drevet

Au théâtre :

chez soi avec des comédies blockbusters at home :
"Lady Oscar" de Guillaume Mélanie
"La vie de chantier" de Dany Boon
"Post-it" de Carole Greep
"Mon meilleur copain" de Eric Assous
"L'ex-femme de ma vie" de Josiane Balasko
"Un point c'est tout" de Laurent Baffie
et de l'eclectisme lyrique avec :
"L'Ange de feu" de Serge Prokofiev revisité par Mariusz Trelinski
les antipodes stylistiques avec "L'Enfant et les Sortilèges" de Maurice Ravel par James Bonas et "Dracula, l'amour plus fort que la mort" de Kamel Ouali
et le concert Hip-Hop Symphonique avec des figures du rap et l'Orchestre Philharmonique de Radio France

Expositions :

en virtuel :
"Warhol" à la Tate Modern de Londres Exhibition Tour avec l'exhibition tour par les commissaires et et 12 focus
"Plein air - De Corot à Monet" au Musée des impressionnismes de Giverny
avec l'audioguide illustré ainsi qu'une approche en douze focus
en real life :
"Le Monde selon Roger Ballen" à La Halle Saint Pierre
"Otto Freundlich - La révélation de l’abstraction" au Musée de Montmartre
"Turner, peintures et aquarelles - Collection de la Tate" au Musée Jacquemart-André
"Harper's Bazaar, premier magazine de mode" au Musée des Arts Décoratifs
"Christan Louboutin - L'Exhibition[niste]" au Palais de la Porte Dorée
"Cézanne et les maîtres - Rêve d'Italie" au Musée Marmottan-Monet
"Coeurs - Du romantisme dans l'art contemporain" au Musée de la Vie romantique
les Collections permanentes du Musée Cernushi
"Helena Rubinstein - La collection de Madame" et "Frapper le fer" au Musée du Quai Branly
"Monet, Renoir... Chagall - Voyages en Méditerranée" à l'Atelier des Lumières

Cinéma :

en salle :
du vintage avec la version restaurée de "Quelle joie de vivre" de René Clément
un documentaire "Dawson City : le temps suspendu" de Bill Morrison
des films récents dans son salon :
"Hauts les coeurs !" de Solveig Anspach
"La Famille Wolberg" de Axelle Ropert
"Pieds nus sur des limaces" de Fabienne Berthaud
"Le Voyage aux Pyrénées" de Jean-Marie Larrieu et Arnaud Larrieu
"Dans Paris" de Christophe Honoré
"La promesse" de Luc et Jean-Pierre Dardenne

Lecture avec :

"Nous avons les mains rouges" de Jean Meckert
"Il était deux fois" de Franck Thilliez
"La goûteue d'Hitler" de Rosella Postorino
et toujours :
Interview de Bruno Piszczorowicz autour de son livre "L'ère Metal"
"Fleishman a des ennuis" de Taffy Brodesser-Akner
"Summer mélodie" de David Nicholls
"La Chine d'en bas" de Liao Yiwu
"La nuit d'avant" de Wendy Walker
"Isabelle, l'après midi" de Douglas Kennedy
"Les ombres de la toile" de Chris Brookmyre
"Oeuvres complètes II" de Roberto Bolano
"Un été norvégien" de Einar Mar Gudmundsson

Froggeek's Delight :

Toute la semaine des directs jeux vidéo, talk show culturel, concerts en direct sur la FROGGY'S TV

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=