Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep Twitch
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce La Révélation d'Ela
Aslı Özge  juin 2015

Réalisé par Aslı Özge. Turquie/Allemagne/Pays Bas. Drame. 1h42 (Sortie le 3 juin 2015). Avec Defne Halman, Hakan Çimenser, Gizem Akman, Onur Dikmen et Cüneyt Cebenoyan.

On sait, grâce à Nuri Bilge Ceylan, Palme d'or en 2014 avec "Winter Sleep", qu'il y a un cinéma turc "haut de gamme", presque hors sol, qui décrit un pays bien loin de la vision de ceux qui lui refusent son "droit d'entrée" dans l'Union européenne.

En découvrant "La Révélation d'Ela" d'Asli Özge on s'apercevra immédiatement que la barbarie a changé de camp : dans quel pays "occidental", dit "civilisé", trouverait-on aujourd'hui, un, a fortiori une, disciple du grand Michelangelo Antonioni, capable d'un cinéma cérébral porteur d'autant d'émotions ?

D'une simple histoire d'adultère présumé naît une plongée à vif dans les mœurs de la "bourgeoisie stamboulite". Pour son second long métrage, Asli Özge s'est lancée dans la cour des Grands avec un tel aplomb qu'elle ne cherche même pas à camoufler sa folle ambition dans un récit linéaire à suspense.

Qu'elle soit la quasi-unique cinéaste qui reprenne le cinéma là où Antonioni et Bergman l'avaient laissé devrait au moins susciter de l'intérêt. Qu'le ait l'intelligence de résumer son cinéma en quelques mots et d'en donner ainsi le code pour y entrer devrait convaincre qu'on est en présence d'un auteur, d'un vrai auteur au sens non galvaudé du terme : "Au lieu de m'intéresser à l'image que mes personnages renvoient aux autres ou se renvoient, je me concentre sur ce qu'ils essaient de cacher".

Cette belle analyse de son cinéma en révèle aussi toute l'exigence. Peu à peu, on est tétanisé par le sourd délitement des rapports entre Ela, artiste conceptuel à la recherche de son second souffle, et Can, son mari architecte, apparemment sans failles.

Le cinéma d'Asli Özge se construit sans éclats, dans des petites variations du quotidien qui imperceptiblement entraînent des fêlures, qui vont mener à des béances dont elle ne donnera à voir que la provisoire résolution.

Dans "La Révélation d'Ela", Asli Özge travaille la plupart du temps en longs plans séquences qui permettent au spectateur d'être au cœur de la relation entre Ela et Can, de les regarder en témoin privilégié choisir leur destin.

Par sa mise en scène rigoureuse et charnelle, la cinéaste l'entraîne à partager les affres d'un couple. On sortira épuisé de ce moment de pur cinéma, mais en remerciant Asli Özge de l'avoir mené si bien à bien.

 

Philippe Person         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 3 juillet 2022 : Rythme d'été

Moins d'émissions mais toujours des chroniques tout au long de l'été sur le site évidemment, avec des spectacles, des nouvelles du Festival Off d'Avignon, des expos en région et peut être quelques concerts de temps en temps : restez connectés !

Du côté de la musique :

"Violetta y el jazz" de Emiliano Gonzalez Toro
"Leoni Leoni" de Leoni Leoni
"Circus envy" un nouveau mix à écouter en ligne signé Listen In Bed
"L'album du centenaire 1922-2022" de Odette Gartenlaub
"Folklore chapter 1" de Pilani Bubu
"Mami Wata" de Reuben's Daughters
et toujours :
"Garden Party" de Florent Marchet
"I had it all" de Maxwell Farrington & Le Superhomard
"Spleen III" de Fleur du Mal
on découvre Grandma's Ashes et Sugar Pills
"Miniatures du dedans" de Hirsute
"All indians ?" de Imperial Quartet
"Whosampled.com" la 19eme émission de Listen In Bed à écouter
"Otrium"de Quentin Ghomari
"Heat" de Shake Stew

Au théâtre :

les nouveautés de la semaine :
"Le Malade imaginaire" au Théâtre Le Lucernaire

"Boule de Suif" au Théâtre Le Lucernaire
"Novecento Pianiste" au Théâtre Le Lucernaire
"B+B=BB" à La Folie Théâtre
"Prisca Demarez - Coquelicot" au Théâtre de la Contrescarpe
"Hexagone" au Théâtre Essaion
les autres spectacles déjà l'affiche
et les spectacles à l'affiche du Festival Off d'Avignon

Expositions :

"ORLAN - Les femmes qui pleurent sont en colère" au Musée Picasso Paris
"Manifeste ORALN - Corps et sculptures" aux Abattoirs à Toulouse
dernière ligne droite pour "Love Brings Love" au Palais Galliera
et les expositions à l'affiche

Cinéma :
en streaming gratuit avec :
"J'ai perdu mon corps" de Jérémy Clapin
"Séjour dans les monts Fuchun" de Gu Xiaogang
"Rapsody" de Constance Meyer
"Sashinka" de Kristina Wagenbauer
"Corps of Tobi" d'Alexa Bakony

Lecture avec :

"Cao Bang 1950" de Ivan Cadeau
"La fille sur le coffre à bagages" de John O'Hara
et toujours :
"La preuve du contraire" de Caitlin Wahrer
"Utopia avenue" de David Mitchell
"Omerta" de R.J. Ellory
"Des jours meilleurs" de Jess Walter

Et toute la semaine des émissions sur notre chaine twitch

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
twitch.com/froggysdelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=