Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep Twitch
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Le monde de Nathan
Morgan Matthews  juin 2015

Réalisé par Morgan Matthews. Grande-Bretagne. Comédie dramatique. 1h51 (Sortie le 10 juin 2015). Avec Asa Butterfield, Rafe Spall , Sally Hawkins, Eddie Marsan, Jo Yang Martin McCann, Jake Davies et Alex Lawther.

Pour sa première fiction au cinéma, Morgan Matthews a choisi un sujet dont il avait déjà tiré un documentaire : "Les Olympiades de Mathématiques".

Comme leur nom l'indique, il s'agit d'un compétition internationale réunissant les meilleurs jeunes matheux. Ici, la finale a lieu à Cambridge et met aux prises, principalement les Britanniques et les Chinois. Chose curieuse, ni les Français ni les Russes, pourtant dominateurs en médailles Fields, ne sont représentés...

Mais pour que "Le monde de Nathan" ne soit pas qu'un documentaire fictionné, Morgan Matthews a pris pour héros un jeune matheux apparemment paradoxal, Nathan Ellis, à la fois autiste et surdoué. Tout le film va reposer sur la dialectique émotionnelle qui naît quand son père meurt dans un accident d'auto alors qu'il était en train de lui parler de sa "différence".

Vivant depuis dans les maths, et mort aux sentiments et à leur expression, notamment vis-à-vis de sa mère, Nathan refuse tout contact physique avec l'autre. Pas question de l'embrasser ni de tenir sa main, l'as des équations est un "orphelin" enfermé dans sa bulle.

Parallèlement aux épreuves qu'il va subir pour devenir membre de l'équipe anglaise qui participera aux J.O., Nathan va donc peu à peu reprendre contact avec le "vrai" monde. Et cela grâce à une galerie de personnages placés sur son chemin de petit génie.

Coaché par un prof de maths déjanté et douloureux, "vampé" par une petite mathématicienne chinoise, confronté à un autre autiste et à son destin tragique, Nathan est une espèce de David Copperfield qui observe le monde avant de comprendre qu'il doit aussi y participer.

"Le monde de Nathan" de Morgan Matthews pêche peut-être question mise en scène mais il peut compter sur une distribution épatante. Il réunit la quintessence des acteurs anglais, à commencer par Sally Hawkins, souvent vue chez Mike Leigh, et qui se surpasse en mère du héros, cherchant à lézarder sa carapace d'indifférence en usant de tout son amour maternel.

Mention aussi à Rafe Spall, composant Martin Humphreys, génie raté des maths, tenaillée par la maladie, plus père de substitution que coach pour Nathan. Ce dernier est joué par Asa Butterfield qui fut Hugo Cabret dans le film éponyme de Martin Scorsese. Il est très convaincant et évite tout cabotinage, écueil habituel de tous les acteurs jouant les "rain people". Sensible, toujours en observation, il remplit parfaitement sa tâche : le film est vraiment la description du monde que voit Nathan.

Il sera un très bon guide pour ceux qui viendront s'immerger dans cet univers très spécial des compétitions mathématiques. Les montrant sans outrance ni complaisance, "Le monde de Nathan" de Morgan Matthews s'interroge tout de même sur leur nécessité et sur les dangers qu'elles font courir à ses intelligences précoces transformées en bêtes à concours plutôt qu'en esprits donnant de beaux fruits.

 

 

Philippe Person         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 07 juillet 2024 : La culture, pour toujours

Les grenouilles prennent la route d'Avignon et nous vous livrerons nos chroniques quasiment au jour le jour exceptionnelement ! En attendant, voici le programme de la semaine. Pensez aussi à nous suivre sur nos réseaux sociaux.

Du côté de la musique :

"Les chants de l'aurore" de Alcest
quelques clips à découvrir : Dropdead Chaos, MATW, For the Hackers, Elias Dris, CXK
Festival Chauffer la Noirceur #32, nous y serons avec Gogol Bordello, Glauque, Mike Love et quelques autres
"Shame" de Venice Bliss
et toujours :
"Locust land" de Bill MacKay
"Flash-back" de de Laurène Heistroffer Durantel
"Hommage à Nadia Boulanger" de Lola Descours
"All things shining" de Oh Hiroshima
"Deutche theatre Berlin trilogy" de PC Nackt et Nico van Wersch
"Le seum" de Resto Basket
"Times" de Seppuku
des festivals à venir : U Rock Party #3, Cooksound #13, La Guinguette Sonore #7
quelques clips : BEBLY - Lofofora - Chien Méchant - Wendy Pot - Cloud House - JMF Band
on termine la saison du Morceau Caché par "Émission 33 - Alt-J, The Dream, analyse par Alt-J"

Au théâtre :

Spéciale Avignon :
"Le poids des fourmis" au Théâtre La Manufacture
"Les enchanteurs" au Théâtre des Gémeaux
"Cyborg Experiments #1" au Théâtre La Factory
"Cet amour qui manque à tout amour" au Théâtre Chapau Rouge
"Rêveries" au Présence Pasteur, salle Jacques Fornier
"160 000 enfants" au Théâtre des Lilas
"Anne Chrsitine et Philippe" au Tiers lieu La Respelid'/Carmel
"Blanc de blanc" au Théâtre Transversal
"Classement sans suite" au Théâtre La Luna
et également toutes les chroniques par théâtre :
Le récapitulatif des tous les spectacles d'Avignon chroniqués chez Froggy

Cinéma avec :

Saravah" de Pierre Barouh
"La récréation de juillet" de Pablo Cotten et Joseph Rozé

"El profesor" de Marie Alché & Benjamin Naishtat

"Six pieds sur terre" de Hakim Bensalah
"Nouveau monde" de Vincent Capello
et toujours :
"La Gardav" de Thomas et Dimitri Lemoine
"Heroico" de Davis Zonana
"Roqya" de Saïd Belktibia
"L'esprit Coubertin" de Jérémie Sein

Expos avec "Résistance" de l'artiste Ukrainien Pinhas Fishel, Pavillon Davioud

Lecture avec :

Nos polars de l'été :
"7m2" de Jussi Adler Olsen
"La meute" de Olivier Bal
"Les effacées" de Bernard Minier
"Norferville" de Franck Thilliez
et toujours :
"Délivrées" de Delilah S. Dawson
"Un autre eden" de James Lee Burke
"Joli mois de mai" de Alan Parks
"Se perdre ou disparaitre" de Kimi Cunningham Grant
"Vic Chestnutt, le calme et la fureur" de Thierry Jourdain
"La cité des mers" de Kate Mosse
"Merci la résistance !" par un Collectif d'auteurs
"Mon homme marié" de Madeleine Gray
"Rien de spécial" de Nicole Flattery
"Le temps des cerises" de Montserrat Roig
"Neuf mois" de Philippe Garnier
"De sable et d'acier" de Peter Caddick-Adams
"Je ne suis pas un héros" de Eric Ambler
"Après minuit" de Gillian McAllister

Et toute la semaine des émissions en direct et en replay sur notre chaine TWITCH

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
twitch.com/froggysdelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=