Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Orphans
Théâtre Essaion  (Paris)  juin 2015

Comédie dramatique de Lyle Kessler, mise en scène par Sylvy Ferrus, avec Etienne Ménard, Vincent Simon et Bastien Ughetto.

De la pièce "Orphans" ("Orphelins") de Lyle Kessler, Alan J. Pakula, le réalisateur du "Choix de Sophie" avait tiré un beau film, "Les Enfants de l'impasse" avec Albert Finney et Mathieu Modine.

Ce titre est peut-être plus explicite qu'"Orphans" et fait référence aux "Dead End Kids", un groupe d'enfants qui, à Hollywood, jouaient les enfants des rues de New York et de Chicago, livrés à eux-mêmes et bien entendu tentés de devenir les petites mains des gangsters. Ces "Anges aux figures sales" se confrontaient ainsi à Bogart dans un célèbre film de Raoul Walsh

Sylvy Ferrus a fait le bon choix en adaptant cette pièce tellement riche en références mythologiques américaines qu'elle ne cesse d'être montée. Créée par Gary Sinise, et reprise avec Alec Baldwin, elle a, outre le film de Pakula, été l'objet d'une lecture avec Pacino dans le rôle du "père"/gangster.

Il faut dire qu'elle porte en elle la marque "Actor's Studio" dans ce qu'elle a de meilleur, Lyle Kessler ayant travaillé avec Lee Strasberg. Dans cette version très réussie de Sylvy Ferrus, les trois acteurs ne cherchent pas à jouer à tout prix selon les codes de la "Méthode". Si chacun est bien caractérisé, parfois sous tension et toujours enfermé dans son propre univers, ils parviennent pourtant à jouer à l'unisson pour que leur étrange trio prenne sens.

Dans "Orphans", deux jeunes frères sont livrés à eux-mêmes dans une maison de Philadelphie. Le plus grand,Treat, pour protéger son jeune frère, Philip, le maintient dans son enfance, au risque d'en faire un débile analphabète. Il ne sort jamais pendant que son aîné, en attendant pire, commet des petits forfaits pour les faire survivre.

Un soir, il ramène à la maison Harold, un homme ivre, un homme en possession d'une mallette pleine d'actions. Les deux frères décident de le kidnapper. Tout bascule alors car l'homme est un gangster qui voit en eux des "Dead End Kids", des petits orphelins voués au crime et à la mort précoce. Il va tenter de les ramener à la vie, à l'amour.

Pièce décidément "cinématographique", "Orphans" bénéficie du beau décor et des costumes impeccables de Marine Fronty et Zsoffia Rozgonyi. Avec une grande économie de moyens, elles sont parvenues à créer un intérieur où s'épuisent les angoisses de Philip et les frustrations de Treat et à rendre signifiantes les tenues des uns et des autres. Dès lors, on assistera à des échanges intenses, voire physiques, où le trio n'hésitera à passer par des moments de vraie violence.

Ce gangster mystérieux devient un père de substitution pour ces deux garçons perdus et bouleverse leur éternelle routine. Orphelin lui aussi, rêvant de les sauver ou de les adopter, il lie à jamais son destin aux leurs.

Etienne Ménard est très convaincant dans ce rôle de gangster à la Humphrey Bogart, poursuivi par un destin sans pitié. Il fait face à Bastien Ughetto, qui transforme son personnage de faux autiste prolongé en un modèle du genre, et à Vincent Simon, plus écorché, plus en manque d'amour, lui qui donne maladroitement ce qui en fait chez lui office à son frère.

La situation est forte, la pièce formidablement écrite et l'on sent, même sans en bien connaître tous les ressorts, que Sylvy Ferrus et ses acteurs se font un devoir d'en respecter l'esprit. Cette pièce apparemment très américaine touche à l'universel, car elle est avec une grande justesse du côté de ceux qui ont connu la pire des injustices, celle de grandir sans amour.

On n'hésitera donc pas à dire qu' "Orphans" est un des spectacles les plus réussis qu'on ait pu voir cette saison.

 

Philippe Person         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 13 septembre 2020 : On ira où tu voudras quand tu voudras

Cet été indien qui s'annonce n'est pas désagréable et apporte un peu de joie dans cette année bien triste. Plus modestement, voici notre sélection culturelle de la semaine pour vous réjouir, espérons-le, avec évidemment le traditionnel replay de la Mare Aux Grenouilles #10 toute fraiche

Du côté de la musique :

"Transience of life" de Elysian Fields
"Cerna vez" de Thomas Bel
"Bandit bandit" de Bandit Bandit
"Twins" de Collectif La Boutique
"Run run run (hommage à Lou Reed" de Emily Loizeau
Emily Loizeau en concert au CentQuatre
"Papillon blanc" de Gabriel Tur
"Dix chansons naturelles et sauvages" de Hugo Chastanet
"Both sides" le spectacle de Jeanne Added au CentQuatre
et toujours :
"Comme un ours" de Alexis HK
"Love songs" de Inflatable Dead Horse
"Charango" de Lisza
"Woman Soldier" de Morgane Ji
"Beethoven : Waldstrein & Hammerklavier" de Théo Fouchenneret

Au théâtre :

les nouveautés :
"Bananas (and the kings)" au Théâtre de la Reine Blanche
"Le Nez" au Théâtre 13/Jardin
"Un conte de Noël" au Théâtre Gérard Philippe à Saint-Denis
"Un Ennemi du peuple" au Théâtre de Belleville
les reprises :
"Edmond" au Théâtre du Palais Royal
"Une Ombre dans la nuit" au Théâtre du Guichet-Montparnasse

"Derniers coups de ciseaux" au Théâtre des Mathurins
"Noire" au Théâtre du Rond-Point
"Mon dîner avec Winston" au Théâtre du Rond Point
"Elisabeth Buffet - Obsolescence programmée" au Grand Point Virgule

"Alexandra Pizzagali - C'est dans la tête" au Théâtre du Marais
"Olivia Moore - Egoïste" à la Comédie de Paris
et les spectacles déjà à l'affiche

Expositions :

"Yves Klein, l'infini du bleu" à l'Atelier des lumières
"Le Monde selon Roger Ballen" à La Halle Saint Pierre
"Otto Freundlich - La révélation de l’abstraction" au Musée de Montmartre
"Turner, peintures et aquarelles - Collection de la Tate" au Musée Jacquemart-André
"Harper's Bazaar, premier magazine de mode" au Musée des Arts Décoratifs
"Christan Louboutin - L'Exhibition[niste]" au Palais de la Porte Dorée
"Cézanne et les maîtres - Rêve d'Italie" au Musée Marmottan-Monet
"Coeurs - Du romantisme dans l'art contemporain" au Musée de la Vie romantique
les Collections permanentes du Musée Cernushi
"Helena Rubinstein - La collection de Madame" et "Frapper le fer" au Musée du Quai Branly
"Monet, Renoir... Chagall - Voyages en Méditerranée" à l'Atelier des Lumières

Cinéma :

en salle :
"Les Choses qu'on dit, les choses qu'on fait" d'Emmanuel Mouret
"Adolescentes" de Sébastien Lifshitz
at home :
"Vers un destin insolite sur les flots bleus de l'ete" de Lina Wertmüller
"Volt" de Tarek Ehlail
"Les Héritiers" de Marie-Castille Mention-Schaar
"Les Guichets du Louvre" de Michel Mitrani
"Chambre 666" de Wim Wenders
et des curiosités:
"Impressions de la Haute Mongolie (Hommage à Raymond Roussel)" de Salvador Dali
"The Confessions of Robert Crumb" de Terry Zwigoff
"L'Homme à la camréa" de Dziga Vertov

Lecture avec :

clickez ici pour Notre sélection des livres de la rentrée mais aussi

"Apeirogon" de Colum McCann
"Ce lien entre nous" de David Joy
"Dans la vallée du soleil" de Andy Davidson et "Les dynamiteurs" de Benjamin Whitmer
"Ensemble, on aboie en silence" de Gringe
"Hourra l'Oural encore" de Bernard Chambaz
"Mes fous" de Jean-Pierre Martin et "Et si on arrêtait de faire semblant" de Jonathan Franzen
et toujours :
"Churchill" de Andrew Roberts
"Des vies à découvert" de Babara Kingslover
"La chasse aux âmes" de Sophie Blandinières
"La discrétion" de Faiza Guene
"La grâce" de Thibault de Montaigu
"La préhistoire, vérités et légendes" de Eric Pincas
"Le lièvre d'Amérique" de Mireille Gagné
"Le monde du vivant" de Florent Marchet
"Qui sème le vent" de Marieke Lucas Rijneveld

Froggeek's Delight :

"A short hike" sur Windows, Mac, Linux, Switch

Toute la semaine des directs jeux vidéo, talk show culturel, concerts en direct sur la FROGGY'S TV

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=