Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Aymé
Silencio  (Paris)  mercredi 1er juillet 2015

Descendre les escaliers du Silencio, cette boîte de Pandore mystérieuse qui s’ouvre à vous pour aller à la découverte de nouveaux, sons, de nouvelles images, de nouvelles sensations, de nouvelles personnes, est toujours une aventure excitante et pleine de surprises.

C’est à ce saut dans l’inconnu que je me suis livré, le mercredi 1er juillet, pour découvrir Aymé, jeune groupe francilien à l’occasion de la sortie du single "More" et d’une de leurs premières prestations scéniques après être passés par la Flèche d’or quelques jours plus tôt.

Pour découvrir un groupe que l’on ne connaît ni d’Eve ni d’Adam, deux solutions, se raccrocher à des références faciles, on est dans le registre de l’analyse, ou se laisser aller au ressenti pur et dur et ouvrir ses yeux et ses oreilles. Pour les yeux, rien à attendre de particulier, pas de recherche formelle, look "étudiant", pas de postures calculées. On mettra ça sur le dos de la jeunesse ou plutôt du naturel, ce qui, au final, n’est pas un obstacle bien au contraire, il s’agit de musique quand même.

Pour les oreilles, c’est tout autre. On est tout de suite saisi par la voix haut perchée du chanteur qui n’est pas sans rappeler celle du groupe New-yorkais Clap your hands say Yeah. Une voix jamais loin de la limite et du déraillement mais qui toutefois dégage une profonde maîtrise du chant. Pour l’anecdote, chaque morceau est précédé d’un petit cri étrange, presque primal… Pour la musique et les arrangements, beaucoup de richesse, de prise de risques dans de multiples directions de la pop à la world music sans que jamais on ne puisse dire à quel style ou catégorie musicale ils s’y réfèrent. C’est ce qui est plaisant avec Aymé, c’est à la fois assez évident et très insaisissable, très construit, très géométrique mais aussi ça vous échappe, primitif et sophistiqué, réel et poétique, dispersé et harmonieux.

Ce que propose Aymé est très original et très inédit par rapport à ce qu’offre la scène française qui oscille souvent entre chanson française, électro ou imitation laborieuse de la pop anglaise. Ce flou artistique, ce kaléidoscope musical, ce labyrinthe en connexion avec ce lieu "lynchien" est une invitation très communicatrice à la musique. Le public ne s’y est d’ailleurs pas trompé, Aymé a le don de vous transformer de l’état de spectateur à celui de danseur et d’auditeur. C’est une musique au final très sensorielle qui vous transporte. Quarante minutes d’un set impeccable. On a hâte d’en écouter plus à l’occasion d’un futur album déjà enregistré.

Aymé, on devrait vite en entendre parler. Mais chut… "Silencio" !

 

A lire aussi sur Froggy's Delight :

Aymé parmi une sélection de singles (août 2013)

En savoir plus :
Le Soundcloud de Aymé
Le Facebook de Aymé


François Remoué         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :


# 8 décembre 2019 : Et si Noël n'avait pas lieu ?

Grève générale, transports bloqués, morosité ambiante, réchauffement climatique... Et si cette année Noël n'avait pas lieu ? Quoi qu'il en soit vous aurez largement de quoi vous réjouir avec notre proposition de découvertes culturelles hebdomadaires dès maintenant. Par ailleurs, suivez notre facebook pour gagner des places pour le concert de She Owl.

Du côté de la musique :

"The undivided five" de A Winged Victory for the Sullen
Rencontre avec Lofofora autour de leur album "Vanités"
"Fly fly" de Céline Bonacina
"Romantic sketches" de Fred Perreard Trio
"Not married anymore" de Hasse Poulsen
"Enfer et paradis" de Les Nus
"Une certaine urgence", émission #6 de notre podcast Listen In Bed
"De temps et de vents" de Bodh'aktan
"Building site" de Mata Hari
"Gréty : Raoul Barbe Bleue" de Orkester Nord, Martin Wahlberg
et toujours :
"D'où vient le nord" de Francoeur
"Other side effects" de Lion Says
"Black Cofvefe" 5eme volume des mixes en podcast de Listen in Bed
"Santa Maria Remix" de Carmen Maria Vega
"Paganini, Schubert" de Vilde Frang & Michail Lifits
"I don't want to play the victim, But i'm really good at it" de Love Fame Tragedy
"Little ghost" de Moonchild
"Los Angeles" de Octave Noire
"A blemish in the great light" de Half Moon Run
"Older" de Quintana Dead Blues eXperience
"C'est pas des manières" de The Glossy Sisters
"Zimmer" de Zimmer

Au théâtre :

les nouveautés avec :
"Architecture" au Théâtre des Bouffes du Nord
"Elvira" au Théâtre Athénée-Louis Jouvet
"New Magic People" au Théâtre Athénée-Louis Jouvet
"A" à la Scène Parisienne
"Mister Paul" au Théâtre L'Atalante
"Deux amoureux à Paris" au Studio Hébertot
"Nobody is perfect" à la Scène Parisienne
des reprises :
"Allers-Retours" au Théâtre de l'Epée de Bois
"Portrait de Ludmilla en Nina Simone" au Théâtre des Abbesses
"Métropole" au Théâtre de la Reine Blanche
"Chambre noire" au Monfort Théâtre
et la chronique des spectacles à l'affiche en décembre

Expositions avec :

"Marche et démarche - Une histoire de la chaussure" au Musée des Arts Décoratifs
"Helena Rubinstein - La Collection de Madame" au Musée du Quai Branly

Cinéma avec :

Les nouveautés de la semaine :
"La Vie invisible d'Euridice Gusmao" de Avénarius d’Ardronville
"Le Roi d'Ici" de Karim Aïnouz
Oldies but Goodies avec "Kanal" de Andrzej Wajda
et la chronique des films sortis en novembre

Lecture avec :

"Au plus près" de Anneli Furmark & Monika Steinholm
"Evolution " de Marc Elsberg
"L'amexique au pied du mur" de Clément Brault & Romain Houeix
"Rien que pour moi" de J.L. Butler
"Secret de polichinelle" de Yonatan Sagiv
et toujours :
"Le chant du bouc" de Carmen Maria Vega
"La tempête qui vient" de James Ellroy
"Le crime de Blacourt" de Daphné Guillemette
"Pas de répit pour la reine" de Frédéric Lenormand
"Stalingrad" de Antony Beevor
"Un peu, beaucoup, passionnément, à la folie, pas du tout" de Alice Munro

Froggeek's Delight :

"Oculus Quest" Le casque de réalité virtuel autonome

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=