Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Orchestre National de Barbès
Dame de cœur  (La Prod /L'Autre Distribution)  mars 2014

Dame de cœur est une ode à la femme. Celle qu’on aime, celle qu’on pourchasse, celle dont les hommes s’enivrent et ne se lassent jamais. Celle qui est un désert à explorer, celle qui fait fuser l’imagination, associée au plaisir des sens et des mots. Tout l’album est question de femme. La mère, la sœur, l’amante, toutes (à part peut-être Madame Thatcher ?).

Autour de cette ode se rassemble l’Orchestre National de Barbès, en hommage à ce quartier parisien jugé peu gracieux par d’anciennes municipalités (ce qui lui vaut d’être proposé au ravalement de façade à chaque conseil municipal ou autre assemblée dont l’objet du jour ne nous intéresse pas vraiment là). Mais là n’est pas la question. Nous sommes en compagnie de Youcef Boukella, musicien de Cheb Mami (là, ça commence à vous dire quelque chose, n’est-ce pas ?).

Dame de cœur est un vibrant hommage aux descendants d’anciens esclaves noirs issus d’Afrique noire : les musiciens gnaoua. S’il m’est permis de simplifier les appellations, j’oserai le raccourci : gnaoua = Ghana + Guinée. Youcef et sa bande nous proposent de la musique world maghrébine.

De ce premier album autoproduit, certains retiendront les énervantes mélopées, les cris lancés à la lune par une bande de sauvages en mal de gazelle. Sachez que nous sommes en présence d’antiques instruments ayant fait succomber à la transe bon nombre de passagers. Alors ne le confondez pas si facilement avec les rythmes préfabriqués de l’industrie capitonnée.

A le classer, ne cherchez pas de sens aux vibratos des luths et aux saccades des tambours à cordes, puisque le chant est destiné à la prière, au recueillement ou à la célébration.

Un peu mystique, un peu religieux, Dame de cœur n’a pas encore livré tous ses secrets. Un peu reggae, un peu africain, un peu magrébin, le soleil brille entre les notes, la femme ondule entre les mots. Telles des étoiles frôlant le voyageur égaré, l’Orchestre National de Barbès nous emmène au-delà des soucis capitalistes vers un paysage fait de sable et de soleil.

Vive les boubous et le thé à la menthe !

 

En savoir plus :
Le site officiel de Orchestre National de Barbès
Le Myspace de Orchestre National de Barbès
Le Facebook de Orchestre National de Barbès


Nathalie Bachelerie         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 18 août 2019 : Au rythme des vacances

Petite édition toute en légèreté mais avec quelques belles choses à découvrir notamment pas mal de livres de la rentrée littéraire et une session du Flegmatic pour vous rafraichir les idées. C'est parti pour le sommaire.

Du côté de la musique :

"Time for a change" de Pokett
"Tone of musette" de Le Balluche de la Saugrenue
"Symi" de Symi
Une autre interview de Inspector Clouzo à Terre de sons, après notre rencontre avec The Inspector Clouzo lors de leur passage à Foreztival
et toujours :
"Onda" de Jambinai
"Fire" de Part Time Friends
"Simon Chouf & le Hardcordes trio" de Simon Chouf
"EP n°1" de The Reed Conservation Society

Au théâtre :

une nouveauté :
"What is love" au Théâtre de la Contrescarpe
des reprises
"La Chute" au Théâtre de la Reine Blanche
"Le corps de mon père" au Théâtre Essaion
"Louise Weber dite La Goulue" au Théâtre Essaion
et la chronique des spectacles à l'affiche en août

Expositions avec :

"Champs d'amours - 100 ans de cinéma arc-en-ciel" à l'Hôtel de Ville
et dernière ligne droite pour "Helena Rubinstein - L'Aventure de la Beauté" au Musée d'Art et d'Histoire du Judaïsme

Cinéma avec :

"Roubaix, une lumière" de Arnaud Desplechin
"Thalasso" de Guillaume Nicloux
et Oldies but Goodies avec "Paris est toujours Paris" de Luciano Emmer en version restaurée

Lecture avec :

"Cavalier seul" de Fred & Nat Gévart
"Ce qu'elles disent" de Miriam Toews
"Cent millions d'années et un jour" de Jean Baptiste Andrea
"Chaque fidélité" de Marco Missiroli
"Où bat le coeur du monde" de Philippe Hayat
et toujours :
"Koba" de Robert Littell
"Back up" de Paul Colize
"La grande escapade" de Jean Philippe Blondel
"Un peu de nuit en plein jour " Erik L'Homme
"Une bête au paradis" de Cécile Coulon
"Une joie féroce" de Sorj Chalandon

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=