Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Flo Morrissey
Tomorrow will be beautiful  (Glassnote Records)  juin 2015

L'innocence des 20 ans, un visage de mannequin, une voix charmante et un album au son folk écrit il y a cinq ans déjà. Tomorrow will be beautiful de Flo Morrissey (son nom n'a pas de lien avec le célèbre Steven Patrick, leader des Smiths !) est sorti en juin dernier chez Glassnote.

Cette jeune femme londonienne, d'origine irlandaise, a commencé à jouer de la guitare à 14 ans. Influencée par des femmes comme Billie Holiday, Nina Simone, Joni Mitchell, Lauryn Hill, elle savait déjà que son futur s'accorderait avec la musique.

Flo Morrissey maîtrise bien internet en exploitant les possibilités de sa première chanson, "Hush My Children" (écrite deux semaines après qu'elle ait appris à jouer de la guitare !), enregistrée sur Garage Band et postée sur Myspace et en realisant ses propres vidéos sur Vimeo et YouTube. Une image rétro à l'attitude très moderne, elle confirme : "Ma musique sonne comme celle d’un disque suranné, mais je suis une fille de mon époque : je suis très active sur Instagram, Facebook. J’aime cet équilibre !".

Le premier morceau s'intitule "Show me" dont elle parle en interview au magazine Paulette : "Une chanson comme "Show Me", je ne savais pas vraiment ce que j’écrivais à l’époque. Je devais avoir une quinzaine d’années. Je parle de la mort". On pense à Vashti Bunyan et de Sibylle Baier pour la mélancolie épaisse de cet album enregistré à Los Angeles, au soleil de la Californie, et aussi bizarre que cela puisse paraître, Flo soutient : "La Californie, en particulier Los Angeles, est aussi un endroit triste et isolé".

Il y a aussi un peu de France dans cet album, avec "If You Can't Love it All Goes Away", ballade produite par le français Philippe Zdar, au coeur de Pigalle dans le studio Motorbass.

"Pages of Gold" est peut-être le morceau le plus pop au niveau des arrangements mais cache une douce tristesse dans les paroles : "A year has passed / and I still am engrossed, how I feel, I forget".

Le goût de la chanson lui vient de son père et de son grand-frère qui lui faisaient écouter dans la voiture Devendra Banhart, Nick Drake et Bob Dylan, et c'est sur ce son folk onirique qu'on écoute la voix sussurrante de Flo sur "Betrayed" : "I'm bewildered by how things can change / and I still remain the same / How can people succumb to such ways ?" qui offre une sagesse contrastant avec son âge.

Un album de rêves doux, d'espoir dans "Sleeplessly Dreaming" ("Please don't think I'm sad / Happiness is my friend"), d'échos d'une voix langoureuse, interrompue par les confessions d'une adolescente comme dans "I Only Like His Hat, Not Him", ou la beauté fragile à la Nick Drake de "Wildflower".

Dans "Woman of Gold Secret", "dix sourires emmènent au paradis" et dans "Why", le piano accompagne l'idée que quand même tout ça n'est pas si mal ("It's not so bad"). Elle chante "Things go round in circles / tomorrow will be beautiful" dans "Tomorrow will be beautiful", le dernier morceau qui donne son titre à l'album, car la musique de Flo Morrissey est un jeu de conscience qui révèle la nature intime des personnes.

Un album à écouter dans l'indolence de cet été et une fille sur laquelle garder l'oeil !

 

En savoir plus :
Le site officiel de Flo Morrissey
Le Soundcloud de Flo Morrissey
Le Facebook de Flo Morrissey


Paola Simeone         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 2 août 2020 : Une petite pause s'impose

Le mois d'août arrive. Sans les festivals, l'actualité culturelle sera plus calme mais nous serons toujours là pour vous tenir compagnie chaque semaine notamment sur Twitch. Commençons par le replay de la Mare Aux Grenouilles #8 (la prochaine sera le 29 août) et bien entendu le sommaire habituel.

Du côté de la musique :

"Pain olympics" de Crack Cloud
"Waiting room" de We Hate You Please Die
"Surprends-moi" de Cheyenne
"Nina Simone 1/2" le mix numéro 20 de Listen in Bed
Interview de Bruno Piszczorowicz autour de son livre "L'ère Metal"
"Noshtta" de L'Eclair
"Moderne love" de Toybloid
  "Les îles" de Benoit Menut
"Echange" de Brussels Jazz Orchestra, Claire Vaillant & Pierre Drevet

Au théâtre :

chez soi avec des comédies blockbusters at home :
"Lady Oscar" de Guillaume Mélanie
"La vie de chantier" de Dany Boon
"Post-it" de Carole Greep
"Mon meilleur copain" de Eric Assous
"L'ex-femme de ma vie" de Josiane Balasko
"Un point c'est tout" de Laurent Baffie
et de l'eclectisme lyrique avec :
"L'Ange de feu" de Serge Prokofiev revisité par Mariusz Trelinski
les antipodes stylistiques avec "L'Enfant et les Sortilèges" de Maurice Ravel par James Bonas et "Dracula, l'amour plus fort que la mort" de Kamel Ouali
et le concert Hip-Hop Symphonique avec des figures du rap et l'Orchestre Philharmonique de Radio France

Expositions :

en virtuel :
"Warhol" à la Tate Modern de Londres Exhibition Tour avec l'exhibition tour par les commissaires et et 12 focus
"Plein air - De Corot à Monet" au Musée des impressionnismes de Giverny
avec l'audioguide illustré ainsi qu'une approche en douze focus
en real life :
"Le Monde selon Roger Ballen" à La Halle Saint Pierre
"Otto Freundlich - La révélation de l’abstraction" au Musée de Montmartre
"Turner, peintures et aquarelles - Collection de la Tate" au Musée Jacquemart-André
"Harper's Bazaar, premier magazine de mode" au Musée des Arts Décoratifs
"Christan Louboutin - L'Exhibition[niste]" au Palais de la Porte Dorée
"Cézanne et les maîtres - Rêve d'Italie" au Musée Marmottan-Monet
"Coeurs - Du romantisme dans l'art contemporain" au Musée de la Vie romantique
les Collections permanentes du Musée Cernushi
"Helena Rubinstein - La collection de Madame" et "Frapper le fer" au Musée du Quai Branly
"Monet, Renoir... Chagall - Voyages en Méditerranée" à l'Atelier des Lumières

Cinéma :

en salle :
du vintage avec la version restaurée de "Quelle joie de vivre" de René Clément
un documentaire "Dawson City : le temps suspendu" de Bill Morrison
des films récents dans son salon :
"Hauts les coeurs !" de Solveig Anspach
"La Famille Wolberg" de Axelle Ropert
"Pieds nus sur des limaces" de Fabienne Berthaud
"Le Voyage aux Pyrénées" de Jean-Marie Larrieu et Arnaud Larrieu
"Dans Paris" de Christophe Honoré
"La promesse" de Luc et Jean-Pierre Dardenne

Lecture avec :

"Nous avons les mains rouges" de Jean Meckert
"Il était deux fois" de Franck Thilliez
"La goûteue d'Hitler" de Rosella Postorino
et toujours :
Interview de Bruno Piszczorowicz autour de son livre "L'ère Metal"
"Fleishman a des ennuis" de Taffy Brodesser-Akner
"Summer mélodie" de David Nicholls
"La Chine d'en bas" de Liao Yiwu
"La nuit d'avant" de Wendy Walker
"Isabelle, l'après midi" de Douglas Kennedy
"Les ombres de la toile" de Chris Brookmyre
"Oeuvres complètes II" de Roberto Bolano
"Un été norvégien" de Einar Mar Gudmundsson

Froggeek's Delight :

Toute la semaine des directs jeux vidéo, talk show culturel, concerts en direct sur la FROGGY'S TV

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=