Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep Twitch
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Je suis mort mais j'ai des amis
Guillaume Malandrin et Stéphane Malandrin  juillet 2015

Réalisé par Guillaume et Stéphane Malandrin. Belgique/France. Comédie. 1h36 (Sortie le 22 juillet 2015). Avec Bouli Lanners, Wim Willaert, Lyes Salem, Serge Riaboukine, Eddy Leduc, Jacky Lambert et Marie-Renée André.

Stéphane Malandrin et Guillaume Malandrin livrent avec "Je suis mort mais j'ai des amis" une comédie "rock','roll" irrésistiblement joyeuse qui dérouille les zygomatiques.

Ce road-movie burlesque, jubilatoire et totalement jouissif qui aurait pu s'intituler "Punk-rock chez les Inuits" (au demeurant introduit par une blague inuite délivrée par un autochtone) entraîne le spectateur dans le microcosme du groupe Gros Ours composé de vétérans du punk-rock qui se sont fait une belle petite réputation - locale - dans le Plat pays devenu la deuxième patrie du rock outre Amérique.

Depuis bien plus de vingt ans, ces quinquas, qui font figure de ridicules dinosaures dont se gaussent les jeunes générations, continuent de réaliser leur rêve et ne vivent que pour les soirées de concert suivies de folles équipées sauvages jusqu'au bout d'une nuit fortement alcoolisée qui s'achève près d'une … baraque à frites, bien évidemment.

Et c'est au cours de l'une d'elle que survient, dans des circonstances stupides et à la veille d'une tournée américaine, la mort du chanteur (Jacky Lambert). Mais qu'à cela ne tienne, il n'est pas question de renoncer à la tournée mythique qui constituerait le point d'orgue de leur carrière et "fiat lux" : le chanteur sera bien présent mais sous sa forme "calcinée" !

Encore faut-il arriver sur place et tout n'est pas gagné pour cette bande de pieds nickelés embarqués dans une équipée aux péripéties rocambolesques qui prend la tournure d'un périple funéraire et d'un voyage initiatique pour vieux ados aux cheveux gras et idées courtes qui rejoint, de manière moins glauque, la thématique de la trilogie littéraire "Vernon Subutex" de Virginie Despentes.

Les atouts imparables de ce film : une réalisation un peu foutraque qui sied à un scénario délirant sur le thème du road-movie mâtiné de course-poursuite et qui repose sur un fantastique duo de clowns, des personnages savoureux, un seul, mais épatant personnage féminin à la belle tendresse émouvante (Marie-Renée André), une bande-son qui nettoie les tympans avec les opus mythiques de groupes improbables, tels les Olivensteins, exhumés par le label indépendant Born Bad Records et un humour... belge.

Surtout, des acteurs fantastiques qui, chacun à sa façon, a une "gueule" : Serge Riaboukine en ancien-batteur qui veut s'offrir un dernier trip et débarqué de l'aventure pour cause de fragilité lombaire, Wim Willaert, le guitariste, sorte de Droopy flamand adepte de la fumette et Bouli Lanners, le bassiste Yvan le terrible au coeur de midinette qui se la joue biker à la wallonne. Et puis Lyes Salem pour camper l'inattendu quatrième mousquetaire, un beau militaire "cumulard" puisque arabe et homosexuel.

Nourris au bon lait de "Strip-tease" et plus proches des frères Coen que des frères Dardenne, leurs compatriotes, les frères Malandrin n'ont pas raté leur coup et envoient du lourd dans les amplis !

 

MM         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 09 juin 2024 :Les nouveautés débarquent

Entre 2 tours de scrutin, il reste du temps pour découvrir notre sélection culturelle hebdomadaire. Cette semaine, c'est aussi le retour des sessions Froggy et ça fait plaisir !
Pensez aussi à nous soutenir en suivant nos réseaux sociaux et nos chaînes YouTube et Twitch.

Du côté de la musique :

Rencontre avec Baptiste Dosdat autour de son album "Batist & The 73", agrémenté d'une session
"The afternoon of our lives" de Olivier Rocabois
"Ciel, cendre et misère noire" de Houle
Alain Chamfort était au Point Ephémère
"Middle class luxury" de Beau Bandit
"As seasons changed" de Indigo Birds
"Jusqu'où s'évapore la musique" de Jérôme Lefebvre / FMR Ochestra
We Hate You Please Die, Jules & Jo et Hippocampe Fou dans un petit tour des clips de la semaine
"Upside down" de Manila Haze
"Volupté" de Marie Pons & Geoffrey Jubault
"Hey you" de Mazingo
"Réalité" de Moorea
"Bleu" de Olivier Triboulois
"Thalasso" de Soft Michel
"Rockmaker" de The Dandy Wharols
et toujours :

"Nos courses folles" de Les Fouteurs de Joie
quelques clips avec Lux, Tramhaus, Coeur Joie, Mélys, Resto Basket
"Ravage club" de Ravage Club
"A life of suitcase" de The Rapports
"The giant rooster" de Trigger King
"Homecoming" c'est le 31ème épisode du Morceau Caché

Au théâtre :

les nouveautés :

"Du domaine des murmures" au Théâtre Le Lucernaire
"Hepta, le grand voyage du Petit Homme" au Théâtre Essaïon
"Pourquoi Camille ?" au Théâtre La Flèche (et bientôt Avignon)

"Les vagues" au Théâtre de La Tempête
"Molly ou l'Odyssée d'une Femme" au Théâtre Essaïon

"Dictionnaire amoureux de l'inutile" au Théâtre La Scala
"La contrainte" au Théâtre La Verrière de Lille
"Les possédés d'Illfurth" au Théâtre du Rond Point
"Les tournesols" au Théâtre Funambule Montmartre
"Un faux pas dans la vie d'Emma Picard" au Théâtre Essaïon
et toujours :
"L'affaire Rosalind Franklin" au Théâtre de la Reine Blanche
"Un mari idéal" au Théâtre Clavel
"Chère insaisissable" au Théâtre Le Lucernaire
"La loi du marcheur" au Théâtre de la Bastille
"Le jeu des ombres" au Théâtre des Bouffes du Nord
"Capharnaüm, poème théâtral" au Théâtre de la Cité Internationale
"Jean Baptiste, Madeleine, Armande et les autres" au Théâtre Gérard Philipe
"Majola" au Théâtre Essaïon
"Mon pote" au Théâtre de la Manufacture des Abbesses

Cinéma avec :

"La Gardav" de Thomas et Dimitri Lemoine

"Heroico" de Davis Zonana
"Roqya" de Saïd Belktibia
"L'esprit Coubertin" de Jérémie Sein
et toujours :
"Le déserteur" de Dani Rosenberg
"Marilu" de Sandrine Dumas
"Que notre joie demeure" de Cheyenne-Marie Carron
"Amal" de Jawad Rhalib
"L'île" de Damien Manivel
"Le naméssime" de Xavier Bélony Mussel
"Yurt" de Nehir Tuna
"Le squelette de Madame Morales" de Rogelio A. Gonzalez

Lecture avec :

"Joli mois de mai" de Alan Parks
"Se perdre ou disparaitre" de Kimi Cunningham Grant
"Vic Chestnutt, le calme et la fureur" de Thierry Jourdain
et toujours :
"La cité des mers" de Kate Mosse
"Merci la résistance !" par un Collectif d'auteurs
"Mon homme marié" de Madeleine Gray
"Rien de spécial" de Nicole Flattery
"Le temps des cerises" de Montserrat Roig
"Neuf mois" de Philippe Garnier
"De sable et d'acier" de Peter Caddick-Adams
"Je ne suis pas un héros" de Eric Ambler
"Après minuit" de Gillian McAllister

Et toute la semaine des émissions en direct et en replay sur notre chaine TWITCH

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
twitch.com/froggysdelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=