Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce HK & Les Saltimbanks
Rallumeurs d'étoiles  (Blueline / PIAS)  avril 2015

Ah ! La guitare sud-américaine ! Elle donne des envies de se trémousser et met de la gaïeté dans les ghettos ! Dès les premières notes, il donne le sourire, cet HK avec ses saltimbanques. Kaddour Hadadi à la ville, il est HK & Les Saltimbanks sur scène. Connu pour être le paternel du revendicatif "On lâche rien", scandé lors de manifestations plus ou moins valables, mais toujours dans l’idée du rassemblement. C’est son mot d’ordre : rassemblement !

Je revois la patrouille des éléphants dire raaaaaassseeeemmmbblleeemmmeeennnnttt ! Avant d’allègrement ravager la jungle en chantant. C’est notre mauvaise humeur qu’il ravage avec son rassemblement dans Rallumeurs d’étoiles. Bien sûr que ça se rallume une étoile, c’est un sourire, un espoir, une main tendue, la persistante idée que nous ne sommes jamais seuls face à l’adversité, et que nous sommes toujours entourés face aux jolies choses. Et un clin d’œil à Apollinaire, ce visionnaire.

Sa musique est joyeuse, entre musique populaire algérienne (celle qui fait tournoyer les bras écartés), accordéon, guitare soleil, percussions dindons, c’est une joyeuse basse-cour dans laquelle il fait bon se rouler, parce que ce n’est pas si compliqué d’être heureux ! "Si tout le monde y dit merci, ça irait mieux la France" ("Merci").

Il est français d’origine soleil, il sait allumer la lumière dans les chaumières désabusées. Mais comment fait-il ? Il lit son horoscope et boit le café avec ses potes au bistrot du coin. Il défend ses idéaux et croit en ce qu’il chante : "De résistance en désobéissance, nos vies n’ont plus aucun sens depuis que nos rêves sont indexés sur le prix de l’essence" ("Sans haine, sans armes et sans violence").

Des refrains accrocheurs, des cœurs d’enfants (les mini-saltimbanks) ou féminin, des associations (DJ Boulaone, Leon Pena Casanova et Aboubacar Kouyaté), des airs à chantonner, des airs plus hip-hop et d’autres plus mélodiques, HK sait aussi se faire troubadour et insuffler la poésie des débuts de soirée : "Chante chante, mets-y ta vie et ton âme, tes cordes usées à fleur de peau" ("Le manouche du ghetto").

Les sujets sont variés : la télé réalité qui coupe complètement du réel, "Un gars pas très fréquentable" qui n’a plus que son chien comme ami véritable parce qu’il a choisi lui-même de plonger dans son malheur et ne s’est jamais repris en main. "Fukushima mon amour" : "je sens ton poison dans mes veines" fait écho à une certaine promesse présidentielle ? "Sur la même longueur d’onde" : "Ici ensemble et maintenant, tout nous semble tellement plus évident, dans le froid nous avions cru que jamais nos n’aurions pu y arriver".

Ni donneur de leçon, ni politicien, HK & les Saltimbanks porte la voix des sauveurs d’humanité, des partisans de l’association, des mains tendues et des promesses tenues. Allez au soleil et bonne écoute !

 
## Les Saltimbanks##

En savoir plus :
Le site officiel de HK & Les Saltimbanks
Le Soundcloud de HK & Les Saltimbanks
Le Facebook de HK & Les Saltimbanks


Nathalie Bachelerie         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 18 août 2019 : Au rythme des vacances

Petite édition toute en légèreté mais avec quelques belles choses à découvrir notamment pas mal de livres de la rentrée littéraire et une session du Flegmatic pour vous rafraichir les idées. C'est parti pour le sommaire.

Du côté de la musique :

"Time for a change" de Pokett
"Tone of musette" de Le Balluche de la Saugrenue
"Symi" de Symi
Une autre interview de Inspector Clouzo à Terre de sons, après notre rencontre avec The Inspector Clouzo lors de leur passage à Foreztival
et toujours :
"Onda" de Jambinai
"Fire" de Part Time Friends
"Simon Chouf & le Hardcordes trio" de Simon Chouf
"EP n°1" de The Reed Conservation Society

Au théâtre :

une nouveauté :
"What is love" au Théâtre de la Contrescarpe
des reprises
"La Chute" au Théâtre de la Reine Blanche
"Le corps de mon père" au Théâtre Essaion
"Louise Weber dite La Goulue" au Théâtre Essaion
et la chronique des spectacles à l'affiche en août

Expositions avec :

"Champs d'amours - 100 ans de cinéma arc-en-ciel" à l'Hôtel de Ville
et dernière ligne droite pour "Helena Rubinstein - L'Aventure de la Beauté" au Musée d'Art et d'Histoire du Judaïsme

Cinéma avec :

"Roubaix, une lumière" de Arnaud Desplechin
"Thalasso" de Guillaume Nicloux
et Oldies but Goodies avec "Paris est toujours Paris" de Luciano Emmer en version restaurée

Lecture avec :

"Cavalier seul" de Fred & Nat Gévart
"Ce qu'elles disent" de Miriam Toews
"Cent millions d'années et un jour" de Jean Baptiste Andrea
"Chaque fidélité" de Marco Missiroli
"Où bat le coeur du monde" de Philippe Hayat
et toujours :
"Koba" de Robert Littell
"Back up" de Paul Colize
"La grande escapade" de Jean Philippe Blondel
"Un peu de nuit en plein jour " Erik L'Homme
"Une bête au paradis" de Cécile Coulon
"Une joie féroce" de Sorj Chalandon

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=