Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Absolutely Anything
Terry Jones  août 2015

Réalisé par Terry Jones. Grande-Bretagne/Etats-Unis. Comédie. 1h25 (Sortie le 12 août 2015). Avec Simon Pegg, Kate Beckinsale, Rob Riggle, Sanjeev Bhaskar, Eddie Izzard, Joanna Lumley, Marianne et Meera Syal.

Membre émérite des Monty Python et co-réalisateur de leurs plus grands films, comme "Sacré Graal" ou "La Vie de Brian", Terry Jones n'avait plus signé de film depuis "Du Vent dans les saules" (1996), malheureusement jamais sorti en France, mais dont on peut heureusement se délecter en DVD.

C'est donc avec une grande confiance que l'on attendait son retour à la mise en scène. Mais, à l'image de son vieux complice Terry Gilliam dont le dernier film, "Zero Theorem" laissait perplexe, Terry Jones semble être un peu passé à côté de cet "Absolutely Anything" qui, sur le papier, donnait fort envie.

En effet, des extra-terrestres voulant en savoir plus sur les humains ont décidé d'accorder à l'un d'eux, un monsieur-tout-le-monde joué par Simon Pegg, la réalisation de tous ses souhaits. Il suffit qu'il pense à quelque chose et elle se réalise. Cela lui donnera ainsi l'occasion d'avoir un chien qui parle et des compatriotes affublés de palmes de canard en guise de pieds...

L'argument a des avantages : il permet d'entendre encore une fois Robin Williams dans le rôle du cabot et de reconstituer vocalement les Monty Python qui doublent avec un bonheur très british des extra-terrestres bien trop sûr d'eux. Il a aussi des limites : celles de s'en tenir à des gags très prévisibles et souvent datés.

Car Neil Clarke, le petit prof timide et désabusé qui voit sa vie transfigurée par ses nouveaux pouvoirs, n'a pas des rêves très transcendants, sauf se faire respecter dans son travail et rentrer dans la vie de sa charmante voisine.

Le film en pâtit un bon moment, et l'on a l'impression de patiner sur place dans un épisode d'un feuilleton farfelu anglais des années soixante-dix, avec fausse ambiance psychédélique qui rêverait de décoller pour atteindre le niveau de "The Party" de Blake Edwards.

Sentant le danger, et pour ne plus trop tourner en rond, Terry Jones passe à la vitesse supérieure question scénario. Puisqu'il y a des extra-terrestres, pourquoi ne pas rivaliser, à la façon Monty Python, avec "Star Wars" et Cie ? Simon Pegg abandonne ainsi ses plaisants démêlés avec la mignonnette Kate Beckinsale pour sauver la planète...

"Absolutely Anything" de Terry Jones n'est certes pas un modèle de film parfait, mais il a une chose rare dans le cinéma moderne : il a un bon esprit.

Loin des petits malins et des calculateurs, Terry Jones prend plaisir à écrire et filmer les aventures de son sympathique héros. A la longue, son plaisir est communicatif et l'on ne sortira pas grognon de ce film désuet qui aurait pu être réalisé il y a trente ans et qui, finalement, est une réelle alternative à la production standardisée du moment.

 

 

 

Philippe Person         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 18 avril 2021 : En avril ne te cultive pas d'un fil

Pas de nouvelle bonne nouvelle... pas sûr. En attendant de pouvoir aller à nouveau vers la culture, faisons la venir vers nous. Voici notre sélection de tout un tas de choses à écouter, lire, voir et (re)découvrir. On commence évidemment avec le replay de la MAG #25 ! et oui déjà, en on n'est pas peu fier !

Du côté de la musique :

"Djourou" de Ballaké Sissoko
"A live full of farewells" de The Apartments
"Racine carrée de vos utopies" de Les Marteaux Pikettes
"Detectorists" le 19ème mix de la saison 2 de Listen In Bed
"Bach en miroir" de Marie-Andrée Joerger
"Drot og Marsk" de Peter Heise
"Bye bye baby" de Requin Chagrin
"Good for you" de Slim Paul
et toujours :
"In time Brubeck" de Duo Fines Lames
"Navegar" de Joao Selva
"Le style (avec Guillaume Long et Flavien Girard" la 8ème émission de Listen In Bed
"Dusk" de Paddy Sherlock
"Live at the Berlin philarmonie 1969" de Sarah Vaughan
Les petites découvertes de la semaine en clips avec : Hanna & Kerttu, Texas, A Certain Ratio, Johnny Mafia, Chevalrex + Thousand

Au théâtre au salon :

avec les captations vidéo de :
"La Collection" d'Harold Pinter
"Le Cabinet horrifique" de Valérie Lesort
"Vêtir ceux qui sont nus" de Luigi Pirandello
'Féminines" de Pauline Bureau
"Noire" de Tania de Montaigne
"Love & Politics" de Dan Turden
"NinaLisa" de Thomas Pédour
"Le Bœuf-musical Boris Vian" au Hall de la Chanson
"Hippolyte et Aricie" de Rameau

Expositions :

en virtuel :
"Trésors Nabis" du Musée d'Orsay
"Bonnard, Le Cannet, une évidence" au Musée Bonnard au Cannet
"Yan Pei-Ming - Au nom du père" au Musée Unterlinden à Colmar
"Crinolines et chapeaux, la mode au temps des impressionnistes" au Musée de la Corderie Valois en Normandie
"Camille Moreau-Nélaton, Une femme céramiste au temps des impressionnistes" au Musée de la céramique à Rouen
"Jean Ranc, un montpelliérain à la Cour des rois" au Musée Fabre à Montpellier

Cinéma :

at home :
"Généalogies d'un crime" de Raoul Ruiz
"La course navette" de Maxime Aubert
des films cultes :
"Au revoir les enfants" de Louis Malle

"Little Odessa" de James Gray
"37°2 le matin" de Jean-Jacques Beyneix
"C'est arrivé près de chez vous" de Rémy Belvaux et André Bonzel
"La Balance" de Bob Swaim
et un court métrage "La pince à ongles" de Jean-Claude Carrière

Lecture avec :

"C'est quoi ton genre ?" de Agnès Vannouvong
"La petite ville des grands rêves" de Fredrik Backman
"Les somnambules" de Chuck Wending
"Mondes en guerre : tome IV, guerre sans frontières" de Louis Gautier
"Séquences mortelles" de Michael Connely
et toujours :
"Elmet" de Fiona Mozley
"Le savoir grec" de Jacques Brunschwig, Geoffrey Ernest Richard Lloyd & Pierre Pellegrin
"Seul entouré de chiens qui mordent" de David Thomas
"Sur la route, vers ailleurs" de Benjamin Wood

Du côté des jeux vidéos :

Retrouvez les jeux vidéos en live sur la TV de Froggy's Delight chaque soir de la semaine à partir de 21H

 

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=