Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Festival La Route du Rock #25 (dimanche 16 août 2015)
Father John Misty - Savages - Ride  (Fort de Saint-Père, Saint-Malo)  du 13 au 16 août 2015

Father John Misty

Costards et barbes de rigueur, le groupe de Josh Tillman (ex Fleet Foxes) entre en scène sous le soleil et les applaudissements. Dès les premières notes, le soft rock faussement sirupeux du groupe fait mouche. A fond dans son personnage de connard prétentieux en repentir, Father John Misty interprète divinement bien ses ballades aux textes cyniques et auto-critiques, jouant avec le public, le pied de micro et les caméras, balançant sa guitare à l’autre bout de la scène, et s’agenouillant volontiers pour prêcher la bonne parole.

La setlist fait la part belle au dernier album en date (I love you Honeybear, 2015) dans des versions assez proches du disque mais habitées, avec quelques morceaux du précédent (Jesus Christ Girl, lourd et tendu). Le concert se termine par "The Ideal Husband", Tillman hurle, sort ses tripes et nous laisse les larmes aux yeux. Un grand moment.

Savages

Dès les premières notes assenées par le quatuor anglais exclusivement féminin, on sent que ça va être intense. Une heure et demi de post-punk rageur, crowd surfing, longues montées en tension avec prise à partie du public, les quatre musiciennes ont une énergie et une précison impressionnantes.

Tailleur noir et escarpins léopard, la chanteuse met à profit ses talents d’actrice pour impliquer le public dans ses textes assez crus et engagés voire féministes, que la PJ Harvey des débuts n’aurait pas renié.

Maîtrisant très bien le français, elle parviendra rapidement à se mettre le public du festival dans la poche, avec l’appui du groupe qui maintient la pression à coup de rythmes sauvages et de guitares rugueuses et mélodiques. On regrettera parfois le côté monolithique de l’ambiance et des morceaux, mais cela reste une excellente prestation.

Ride

Moment le plus attendu du festival après l’annulation de Björk, la réformation de Ride est rodée par plusieurs mois de concerts. Les oxfordiens, créateurs du mouvement shoegaze, ont bercé l’adolescence d’une grande partie du public. Batterie infatigable, son de guitares amples et massifs, voix sèches et souvent en harmonie, tout y est pour nous ramener aux heures de gloire des années 90.

Le concert commence par leur plus gros tube "Leave them all behind", et enchaînera avec les classiques du groupe, alternant les morceaux chanté par Mark Gardener et Andy Bell, et la magie opère. Le groupe prend visiblement beaucoup de plaisir et c’est communicatif.

 

A lire aussi sur Froggy's Delight :

La chronique de l'album Fear Fun de Father John Misty
La chronique de l'album God's Favorite Customer de Father John Misty
Articles : Playlist des 30 sons Froggy's Delight - Idles - Shame - The Last Detail - Gruff Rhys - Soft Moon - Father John Misty
Savages parmi une sélection de singles (juillet 2012)
La chronique de l'album Silence Yourself de Savages
La chronique de l'album Adore Life de Savages
Savages en concert au Festival La Route du Rock #22 (samedi 11 août 2012)
Savages en concert au Festival Rock en Seine 2013 (vendredi 23 août 2013)
Savages en concert à Pitchfork Music Festival Paris #3 (édition 2013)
Savages en concert au Festival La Route du Rock #26 (dimanche 14 août 2016)
La chronique de l'album Ride paranaoïa de JR Ewing
La chronique de l'album Ride your heart de Bleached
La chronique de l'album This is not a safe place de Ride

En savoir plus :
Le site officiel du Festival La Route du Rock
Le Facebook du Festival La Route du Rock

Crédits photos : Jasmina Vulic (toutes les séries sur son Flickr)


Stéphane Garry         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :


# 23 février 2020 : Eclectisme n'est pas un gros mot

Classique, pop, rock, découvertes, artistes confirmés, comédies, drames, art moderne ou plus classique, romans et livres historiques, tout se cotoient encore dans cette nouvelle et riche édition de Froggy's Delight. C'est parti pour le sommaire.

Du côté de la musique :

"Contemporary" de Adélaide Ferrière
"Un moment musical chez les Schumann" de Cyrielle Golin & Antoine Mourias
Rencontre avec Cyril Adda, autour de on album "L'îlot" et de sa session live de 5 titres
"Beethoven : intégrale des sonates pour piano" de Fazil Say
"Happy mood !" de François Ripoche
"L'appel de la forêt" de Julien Gasc
"Satchidananda", nouveau et 11eme mix de Listen in Bed
"Song for" de Noé Huchard
"Amours, toujours !" de Smoking Joséphine
"Rêve d'un jour" de The Chocolatines
"The Bear and other stories" de The Fantasy Orchestra
"Saint Cloud" de Waxahatchee"
et toujours :
"Monolithe" de Octave Noire
"Origenes" de Sotomayor
"Perdida" de Stone Temples Pilots
"Endless voyage" de Sunflowers
"Brothers in ideals" de The Inspector Clouzo
"Come on in" de Thorbjorn Risager & The Black Tornado
"Bury the moon" de Asgeir
"The wall single" de Fontiac
"M. I. A." la 10ème émission de Listen in Bed à écouter en ligne
"Cailloux & météores" de Mira Cétii
"Ghosts" de Mokado
Frustration & The Jackson pollock au Fil de Saint Etienne

Au théâtre :

les nouveautés avec :
"Transmission" au Théâtre Hébertot
"Play Loud" au Théâtre La Flèche
"Satsang !" au Théâtre La Croisée des Chemins-Belleville
"Labiche Repetita" au Théâtre Le Funambule-Montmartre
"Le Tour du théâtre en 80 minutes" au Théâtre de Poche-Montparnasse
"Dieu est mort. Et moi non plus j'me sens pas trop bien !" au Théâtre Le Funambule-Montmartre
"Isabelle Vitari - Bien entourée" au Palais des Glaces
"Cabaret décadent - Revue Electrique n°25" au Cirque Electrique
"Les Amants de Varsovie" au Théâtre du Gymnase
les reprises :
"Dementia Praecox" au Théâtre Elizabeth Czerzuk
"Ruy Blas" au Théâtre Gérard Philippe de Saint-Denis
"Dieu, Brando et moi" au Studio Hébertot
et la chronique des spectacles à l'affiche en février

Expositions avec :

"Coeurs" au Musée de la Vie romantique
et la dernière ligne droite pour :
"Hans Hartung - La fabrique du geste" au Musée d'Art moderne de la Ville de Paris

Cinéma avec :

"Le Cas Richard Jewell" de Clint Eatswood
"L'Etat sauvage" de David Perrault
et la chronique des films sortis en février

Lecture avec :

"Ada & Rosie" de Dorothée de Monfreid
"De rien ni de personne" de Dario Levantino
"La mémoire tyranique" de Horacio Castellanos Moya
"Santa muerte" de Ganino Iglesias
"Tout pour la patrie" de Martin Caparros
"Bon Rundstedt, le maréchal oublié" de Laurent Schang
et toujours :
"Apaiser hitler" de Tim Bouverie
"L'odysée du plastique" de Eric Loizeau
"La résurrection de Joan Ashby" de Cherise Wolas
"Les lumières de Niteroi" de Marcello Quintanilha
"Préférer l'hiver" de Aurélie Jeannin
"Ted" de Pierre Rehov et "Grand froid" de Cyril Carrère
"Undercover" de Amaryllis Fox

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=