Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Festival Le Cabaret Vert #11 (édition 2015) - samedi 22 août
Brothers - Drenge - Muddy Jack - John Butler Trio - Rouge Congo - Jungle - Algiers - Selah Sue - Rone - Limp Bizkit  (Square Bayard, Charleville-Mézières)  du 20 au 23 août 2015

Tout vient à point.

On arrive sur site alors que Brothers a déjà bien entamé son set. Ça a l’air beau et triste comme du Sean Lennon, d’ailleurs c’est gentiment rock comme les Beatles, ça berce les amoureux et ça chante plutôt juste. Mais c’est surtout Drenge qui m’intéresse, puisque le grunge, c’est la vie. Et ça passe comme une lettre à la poste : les petits jeunes n’innovent pas forcément en terme de compositions, mais tiennent tout à fait la route rock. Belle découverte.

Évidemment, les Muddy Jack font bien pâle figure juste après ce show bien pro. Le chanteur a bien quelque chose dans la voix, les musiciens ont beau dépenser toute l’énergie possible et inimaginable, ça fait penser à du sous-Nirvana, et forcément, ça déçoit. On est aussi assez agacé par les mauvais lancers de petits culottes de groupies de la première heure – ramassée avec une patience folle par le mec de la sécurité. Ça fait rock’n’roll, sans doute...

Imaginez l’hystérie collective lorsque le bouclé et bronzé John fait son apparition sur scène. Les John Butler Trio ont une superbe complicité sur scène, et un talent qui n’est plus à démontrer. C’est hyper bien calé, la setlist est bien équilibrée : ça passe de la country surexcitée au blues plus posé, en passant par un rock raisonnablement pêchu. Virtuose, sans doute... Ennuyeux, quelque peu.

On culpabilise de ne pas avoir donné de seconde chance à Rouge Congo – qu’on avait vu au Printemps de Bourges sans vraiment accrocher. On écoute de loin, et on se dit : bon peut-être qu’on aurait dû – puisque le style et le set collent bien avec l’ambiance solaire du festival... On en fait donc une musique d’ambiance sympatoche pour l’apéro au VIP, on revient sur ses impressions premières (parfois mauvaises, comme quoi) et on se promet de faire un effort la prochaine fois.

Voilà la bonne claque du jour : Jungle. J’avais vu passer le dernier clip du groupe ces derniers mois, en écoutant d’une demi-oreille. Là, je découvre un vrai groupe soucieux de bien faire, très pro, et avide de produire le son parfait – nervosité flagrante de Tom Mc Farland en tête. Totalement festif, groovy, soul et vintage, ça passe parfaitement en cette fin de journée.

Avouons d’emblée que la présentation d’Algiers – rock expérimental – me faisait un peu peur. Je découvre ici, entre deux nuages de fumée artificielle (la grande mode de ces quatre jours au Cabaret vert), un chanteur de grand talent aux intonations gospel confondantes et un son très intéressant, qui, certes, repousse les limites du genre rock et flirte avec le rock fusion, mais ne déstructure pas la musique au point d’être inécoutable. Ça reste du rock mais trituré dans les tous les sens, instrument par instrument. Complexe mais bien pensé.

Ça doit être mon côté midinette, mais j’aime bien Selah Sue. D’abord, parce qu’hors scène, elle est totalement abordable et souriante. Ensuite parce que, sur scène, elle donne tout et présente ses musiciens dès le quatrième morceau. Enfin, parce que, en dépit de ses affinités musicales et de sa notoriété fulgurante et commerciale, elle possède quand même une voix à couper le souffle.

J’apprécie chez Rone autant son électro complexe que l’univers dans laquelle elle s’inscrit – de la gestion de la lumière lors de son set à la qualité de l’animation qui l’auréole. Perché derrière son vaisseau, Rone cache bien son jeu, si l’on confronte sa trogne et sa bio – en terme de recherches musicales et de collaborations. On pourrait presque penser qu’il s’agit d’une électro pour intello, puisque pétrie d’influences pointues : mais l’aspect autant écoutable que supportable de sa musique porte à croire qu’il y a chez Rone une volonté de fédérer et de toucher, autant que d’expérimenter.

Et voici enfin le concert tant attendu, tant espéré, peut-être parce que je pensais y retrouver une seconde jeunesse et des souvenirs à la pelle... Entrée sur scène sur une petite musique d’Ennio Morricone, Wes Borland toujours aussi grimé et Fred Durst désormais barbu et bien caché derrière lunettes et sous capuche. Mais je m’aperçois que les Limp Bizkit, bien qu’inchangés, ne sont presque plus de mon âge, tout en produisant un set ultra bien mené – on passe sur la Marseillaise – avec une setlist qui n’oublie en rien les classiques de "Break Stuff" à "My Generation", en passant par une reprise de "Killing in the name" de RATM. Hop, un mythe de plus à mon actif, donc.

 

A lire aussi sur Froggy's Delight :

La chronique de l'album Crimes de The Blood Brothers
Brothers dans la rubrique Ni Vus Ni Connus
La chronique de l'album Brothers de The Black Keys
La chronique de l'album eponyme de Scala & Kolacny Brothers
La chronique de l'album The Phosphorescent Blues de Punch Brothers
La chronique de l'album Devil on TV de Balkun Brothers
La chronique de l'album Brothers of Destruction de The Lemon Twigs
La chronique de l'album Girl's Ashes de Dirty Work of Soul Brothers
La chronique de l'album From the day till the dawn de DD's brothers
La chronique de l'album Brothers in Ideals de The Inspector Cluzo
La chronique de l'album Brothers of String de Duplessy & The Violins of the World
Brothers en concert au Tryptique (15 mai 2004)
Brothers en concert au Festival Rock en Seine 2004
Brothers en concert au Festival Summercase 2007 (samedi)
Brothers en concert à L'Aéronef (lundi 22 février 2010)
Brothers en concert au Festival Les Nuits de l'Alligator 2011 (lundi 21)
Brothers en concert au Festival Les Vieilles Charrues 2015 - Du jeudi au dimanche
Brothers en concert au Festival Le Cabaret Vert #11 (édition 2015)
Brothers en concert au Festival de Beauregard #8 (édition 2016) - vendredi 1er juillet
L'interview de Blood Brothers (20 mars 2005)
La chronique de l'album eponyme de Drenge
La chronique de l'album Strange Creatures de Drenge
John Butler Trio en concert à l'Astrolabe (16 mars 2006)
John Butler Trio en concert au Festival Le Printemps de Bourges 2007 (vendredi)
John Butler Trio en concert au Festival Beauregard #6 (édition 2014)
John Butler Trio en concert au Festival de Beauregard #6 (édition 2014) - dimanche
John Butler Trio en concert au Festival Beauregard #11 (édition 2019)
John Butler Trio en concert au Festival Beauregard #11 (édition 2019) - Jeudi 4 juillet
Rouge Congo en concert au Festival Le Printemps de Bourges #39 - Edition 2015
La chronique de l'album Aie, aie, aie de Vaguement la jungle
Jungle parmi une sélection de singles (février 2011 )
La chronique de l'album Jungle Blues de C.W Stoneking
Jungle parmi une sélection de singles (janvier 2013)
La chronique de l'album The Heat EP de Jungle
La chronique de l'album Jungle contemporaine de Mesparrow
Jungle en concert au Festival de Beauregard #7 (édition 2015) - Vendredi
Jungle en concert au Festival Fnac Live #6 (édition 2016) - mercredi 20 juillet
Jungle en concert au Festival des Eurockéennes #30 (édition 2018) - samedi 7 juillet
Jungle en concert au Festival Hop Pop Hop #3 (édition 2018) - samedi 15
La chronique de l'album Algiers de Calexico
Algiers en concert au Festival La Route du Rock #25 (vendredi 14 août 2015)
La chronique de l'album eponyme de Selah Sue
La chronique de l'album George Benson - Jamie Cullum & Eric Cantona - Madeleine Peyroux - Angélique Kidjo - Bebel G de Jazz Loves Disney 2 - A Kind of Magic
Selah Sue en concert au Festival Art Rock 2010
Selah Sue en concert au Fil (vendredi 15 avril 2011)
Selah Sue en concert au Festival We Love Green #1 (édition 2011)
Selah Sue en concert au Festival We Love Green 2011 (1ère édition) - dimanche 11 septembre
Selah Sue en concert à L'Aéronef (mardi 29 novembre 2011)
Selah Sue en concert au Festival Solidays #14 (édition 2012) - vendredi
Selah Sue en concert au Festival Beauregard #4 (édition 2012) - Vendredi
Selah Sue en concert au Festival Les Vieilles Charrues 2012 - samedi
Selah Sue en concert au Festival Les Vieilles Charrues 2012 - samedi & dimanche
Selah Sue en concert au Festival Le Printemps de Bourges 2015 - vendredi 24 avril
Selah Sue en concert à Tourcoing Jazz Festival #30 (édition 2016) - samedi 22 octobre
La chronique de l'album Tohu Bohu de Rone
Rone en concert au Festival Marsatac #17 (édition 2015)
Limp Bizkit en concert au Festival Pukkelpop 2010 (vendredi 20 août 2010)
Limp Bizkit en concert à Mass Hysteria - Arch Enemy - Slayer - Limp Bizkit (du 5 au 15 août 2016)
Limp Bizkit en concert à Mass Hysteria - Arch Enemy - Slayer - Limp Bizkit (mercredi 10 août 2016)
Limp Bizkit en concert à Hellfest Open Air Festival #13 (édition 2018)
Limp Bizkit en concert à Hellfest Open Air Festival #13 (édition 2018) - samedi 23 juin

En savoir plus :
Le site officiel du Festival Le Cabaret Vert
Le Facebook du Festival Le Cabaret Vert

Crédits photos : Sophie Hébert (toutes les séries sur son site)


Sophie Hébert         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

• A écouter aussi sur Froggy's Delight :

Are We Brothers ? (22 mars 2010)
Verone (26 octobre 2013)
Verone (07 juin 2010)


# 29 mars 2020 : On continue à s'égayer le cerveau

On attaque la troisième semaine de confinement. On ne va pas baisser les bras, et nous vous proposons encore un joli contenu histoire de s'oxygéner le cerveau comme on peut. C'est parti.

Du côté de la musique :
"44" de François Puyalto
"Yene mircha" de Hailu Mergia
"Le silence et l'eau" de Jean-Baptiste Soulard
"Gigaton" de Pearl Jam
"Metal band" de Bernard Minet
"Connection loss" de Caesaria
"The black days session #1" de Daniel Roméo
"Sixième sens" de Faut Qu'ça Guinche
Péroké, Coco Bans, Al Qasar, quelques clips pour lutter contre l'ennui du confinement
"Alterations" de Robin McKelle
"Love of life" de Vincent Courtois, Robin Fincker et Daniel Erdmann
"No return" de We are Birds
et toujours :
"La course" de Bon Voyage Organisation
"Où ça en est ?" de Ceylon
"Blossom" de Coralie Royer
"Brothers of string" de Duplessy & the Violins of the World
"Atomised single" de Gogo penguin
"Onkalo" de Julie Campiche Quartet
"Single carry me home" de Kokoroko
"The pain, the blood and the sword" de Lion's Law
"Five for five" de Michael Fine
"Mon étrangère" de Valentin Vander

Au théâtre dans un fauteuil de salon avec :

en diffusion sur le net :
une comédie contemporaine avec la captation de la création originelle de "Art"
du boulevard avec :
le streaming de "Fleur de cactus"
le streaming de "Jo"
un classique revisité avec la captation de "Peer Gynt"
une évocation de l'univers de Lewis Caroll avec la captation de "Lewis versus Alice"
dans la rubrique "Au Théâtre ce soir" :
"Peau de vache"
avec Sophie Desmarets
et "La Puce à l'oreille" avec Louis de Funès
une gourmandise pour fan addict avec Fabrice Luchini en vidéo dans "Le point sur Robert"
et des spectales à voir ou a revoir en DVD :
"Le Paradoxe amoureux"
"Dieu habite Dusseldorf"
"ABC D'airs"

Expositions :

en toute tranquillité mais musicales avec sur le Musée de la Sacem :
"L'Opérette" de son Age d'or à la Belle Epoque au regain d'engouement avec sa réactivation par des compagnies contemporaines tels "Azor" et "La Grande duchesse de Gerolstein"
et celle dédiée à son roi "Jacques Offenbach"
au Musée de la Monnaie de Paris :
la visite virtuelle des collections permanentes et la visite de sa dernière exposition en date "Kiki Smith"
et passer les frontières avec la visite virtuelle des collections du Musée Guggenheim de New York

Cinéma :

Ciné-Club at home avec :
"Blue Velvet" de David Lynch
"Casanova" de Federico Fellini
"Les 39 marches" d'Alfred Hitchock
le téléfilm "Paris Best" de Philippe Lioret
et des films récents sortis en DVD :
"Les Eblouis" de Sarah Suco
"Alice et le maire" de Nicolas Pariser
"Noura" de Hinde Boujemaa

Lecture avec :

"Banditi" de Antoine Albertini
"Champ de tir" de Linwood Barclay
"Chasseurs et collectionneurs" de Matt Suddain
"Les cents derniers jours d'Hitler" de Jean Lopez
"Les plumes du pouvoir" de Michaël Moreau
"Nefertari dream" de Xavier-Marie Bonnot
et toujours :
"Confession téméraire" de Anita Pittoni
"L'âne mort" de Chawki Amari
"L'archipel des larmes" de Camilla Grebe
"Riposte" de David Albertyn
"Temps noirs" de Thomas Mullen
"Toute la violence des hommes" de Paul Colize
"Une île sur la Volga" de Iwan Lépingle

Froggeek's Delight :

"Shadow, le cloud computing", retour d'expérience de l'utisation d'un PC dans les nuages
Une sélection de jeux pour moins vous ennuyer pendant le confinement et plus tard
"Call of Cthulhu" sur Switch, PS4, Xbox One et PC
"Call of Duty Modern warfare" sur PS4, XboxOne, PC

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=