Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Sufjan Stevens
Le Grand Rex  (Paris)  mercredi 9 septembre 2015

Emplir de sons et de lumières ou tout simplement, de sa présence le Grand Rex, cathédrale de l’entertainment, n’est jamais une chose aisée. Sufjan Stevens a su transformer ce lieu en une véritable cathédrale, pour donner un récital de musique sacrée.

Silence religieux, sobriété constante, lumières et images de paysages panthéiques ou de films familiaux jaillissant à travers des formes géométriques rappelant des vitraux ou des tuyaux d’orgues. Il fallait créer une ambiance toute dédiée au recueillement pour célébrer son dernier album, le bouleversant Carrie & Lowell inspiré par la nostalgie et le deuil.

Entouré de musiciens brillants, dont le prestigieux Nico Muly ou la chanteuse Dawn Landes, notre Chamane pas vraiment showman mais pourtant si charismatique et émouvant a maintenu, tout au long de ces deux heures, une tension douce, une sobriété exubérante entre les sons et la lumière créant une présence humaine et musicale dense et mélodique saisissante de beauté.

La version époustouflante de presque dix minutes de "Blue Bucket of Gold" sonnant comme un envoi a clôturé la première partie du concert, ou plutôt de la cérémonie, consacrée au dernier album.

Ensuite, Sufjan Stevens a entonné ses classiques tirés des autres albums : "UFO", "John Wayne Gacy Jr" pour se terminer par "Chicago".

Dans cette deuxième partie, Sufjan Stevens et les musiciens se montraient un peu plus empathiques et décontractés, sortant de la religiosité de la première partie, pour se faire plus humains, rigolant entre eux ou s’adressant au public de manière très polie mais si respectueuse.

Cette dimension chaleureuse se retrouvait au merchandising, à la sortie, par d’étonnants tee-shirt "flashy" presque "disco" aux couleurs chatoyantes tranchant avec le gris, couleur dominante du dernier album.

Cette dernière évocation illustre bien cette soirée tout en équilibres subtils, entre profondeur et légèreté, joie et gravité, couleurs opposées et sonorités harmonieuses.

Au final, un public conquis savourant un moment rare de beauté, de musique et d’humanité. Revigoré par cette musique douce et rédemptrice, je me trouvais soudain transporté dans un état proche de l’Illinois ou du Michigan.

 

A lire aussi sur Froggy's Delight :

La chronique de l'album The Avalanche de Sufjan Stevens
La chronique de l'album The Age Of Adz de Sufjan Stevens
Sufjan Stevens en concert au Festival Les Inrocks 2005

En savoir plus :
Le site officiel de Sufjan Stevens

Crédits photos : François Remoué


François Remoué         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :


# 9 août 2020 : Vacances, j'oublie tout

Il fait beau et chaud, on reste à l'ombre, on traine à la plage, mais si vous avez encore un petit moment pour jeter un oeil à Froggy's Delight, nous sommes toujours là. Voici le programme light et rafraichissant de la semaine.
petit bonus, le replay de la MAG (Mare Aux Grenouilles) numéro #1

Du côté de la musique :

"Pain olympics" de Crack Cloud
"Waiting room" de We Hate You Please Die
"Surprends-moi" de Cheyenne
"Nina Simone 1/2" le mix numéro 20 de Listen in Bed
Interview de Bruno Piszczorowicz autour de son livre "L'ère Metal"
"Noshtta" de L'Eclair
"Moderne love" de Toybloid
  "Les îles" de Benoit Menut
"Echange" de Brussels Jazz Orchestra, Claire Vaillant & Pierre Drevet

Au théâtre :

Le compte-rendu de la 35ème édition du Festival Humour et Eau salée
et un spécial "Au Théatre ce soir dans un salon" avec les grands classiques de Barilet et Grédy :
"Peau de vache"
"Potiche"
"Folle Amanda"
"Le don d'Adèle"
"L'Or et la Paille"
et "Fleur de cactus" revisité par Michel Fau

Expositions :

en real life :
"Otto Freundlich - La révélation de l’abstraction" au Musée de Montmartre
"Turner, peintures et aquarelles - Collection de la Tate" au Musée Jacquemart-André
"Christan Louboutin - L'Exhibition[niste]" au Palais de la Porte Dorée
"Cézanne et les maîtres - Rêve d'Italie" au Musée Marmottan-Monet
"Coeurs - Du romantisme dans l'art contemporain" au Musée de la Vie romantique
"Monet, Renoir... Chagall - Voyages en Méditerranée" à l'Atelier des Lumières

Cinéma :

en salle :
"Voir le jour" de Marion Laine
"Le Défi du champion" de Leonardo D'Agostini
et at home avec des longs...
"2021" de Cyril Delachaux
"Les Robinsonnes" de Laurent Dussaux
"L'Ile aux femmes" de Eric Duret
"Quand j'avais 5 ans, je m'ai tué" de Jean-Claude Sussfeld
"The Storm" de Ben Sombogaart
...et des courts-métrages
"Odol Gorri" de Charlène Favier
"Poseur" de Margot Abascal

Lecture avec :

"Retour de service" de John Le Carré
"Un océan, deux mers, trois continents" de Wilfried N'Sondé
"Nous avons les mains rouges" de Jean Meckert
"Il était deux fois" de Franck Thilliez
"La goûteue d'Hitler" de Rosella Postorino
et toujours :
Interview de Bruno Piszczorowicz autour de son livre "L'ère Metal"
"Fleishman a des ennuis" de Taffy Brodesser-Akner
"Summer mélodie" de David Nicholls
"La Chine d'en bas" de Liao Yiwu
"La nuit d'avant" de Wendy Walker
"Isabelle, l'après midi" de Douglas Kennedy
"Les ombres de la toile" de Chris Brookmyre
"Oeuvres complètes II" de Roberto Bolano
"Un été norvégien" de Einar Mar Gudmundsson

Froggeek's Delight :

Toute la semaine des directs jeux vidéo, talk show culturel, concerts en direct sur la FROGGY'S TV

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=