Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Low
Ones and Sixes  (Sub Pop Records / PIAS)  septembre 2015

Nombreux sont ceux qui ont pris le premier album de Low, I Could Live In hope, en pleine tronche au milieu des années 90. Ce disque sombre, poisseux, reste l’une des pierres angulaires du slowcore, ce genre musical où les guitares sont en berne et le moral dans les chaussettes. Difficile d’imaginer Alan Sparhawk faire de la musique festive. C’est une âme tourmentée. Il le sait. Il vit avec. Soyons clair : on ne parle pas du petit coup de blues passager qui se dissipe rapidement. On parle de dépression. De ce truc installé, de cette chape de plomb qui tombe sur ceux qui en souffre dès le réveil. En 2005, Alan Sparhawk a dû jeter l’éponge en pleine tournée pour "instabilité mentale". Dans une note bouleversante et lucide, il expliquait à ses fans que ça n’était plus possible et qu’il fallait qu’il s’arrête. Depuis une vingtaine d’années, Low est le moyen pour Sparhawk de tenter de contrôler les sorties de routes de son âme meurtrie. Un exutoire. Dans un style où il est très facile de sombrer dans une certaine routine et une certaine complaisance, Low s’en est toujours bien sorti. Sur The Great Destroyer (2005), on avait même senti poindre de belles éclaircies pop ("Monkey", "Califorinia").

Ones and Sixes est un disque bizarrement assez varié voire cyclothymique. Si certains morceaux évoquent la marque de fabrique du groupe comme le funeste "Gentle", les magnifiquement plombés "Lies" et "Landside" ou "DJ" où l’on retrouve ces guitares en capilotade, ce nouvel effort offre également des titres étonnamment accessibles et lumineux : "Kid In The Corner" avec sa basse chewing gum, le sublime et carrément tubesque "What Part Of me", et surtout le très aérien "No End". Car ce qui étonne surtout à l’écoute de ce disque, c’est sa production aérée et fluide. Le travail sur les voix est particulièrement saisissant, tout au long du disque. On comprend un peu mieux ce qu’Alan Sparhawk tentait d’expliquer au cours de l’interview sur le travail effectué par le producteur BJ Burton, sur les nouvelles possibilités qu’il a pu offrir au groupe avec cette production très ouverte et lumineuse.

Même si musicalement la comparaison est peu pertinente, Low est à rapprocher d’un groupe comme Yo La Tengo : même longévité, même carrière respectable sans vraiment rencontrer la succès mais même constat : la volonté, même au bout vingt ans de carrière, alors que l’on a plus grand chose à prouver, de sortir de très beaux disques comme Ones And Sixes. Au final, l’apanage des meilleurs" petits" groupes.

 

A lire aussi sur Froggy's Delight :

La chronique de l'album A lifetime of temporary relief de Low
La chronique de l'album The great destroyer de Low
La chronique de l'album Drums and guns de Low
La chronique de l'album Oh my god, Charlie Darwin de The Low Anthem
La chronique de l'album C'mon de Low
La chronique de l'album The Invisible Way de Low
La chronique de l'album Sélection singles & EP de Bantam Lyons - Clara Néville - Jay-Jay Johanson - Nadéah - Matt Low - OMOH - Zebra - Perez
La chronique de l'album eponyme de Vox Low
La chronique de l'album Double Negative de Low
Articles : Festival Rock en Seine 2010 - Programmation du vendredi - Minus The Bear - All Time Low - Roken is Dodelijk - Band of
Low en concert au Festival Primavera sound 2007 (vendredi)
Low en concert au Festival Rock en Seine 2010 (vendredi 27 août 2010)
Low en concert au Festival La Route du Rock #21 (samedi 13 août 2011)
Low en concert au Festival Beauregard #5 (2013) - Vendredi
Low en concert à la Salle Moebius du Beffroi (samedi 10 octobre 2015)
Low en concert au Grand Mix (vendredi 30 octobre 2015)
L'interview de Low (22 avril 2005)
L'interview de Low (février 2007)
L'interview de Low - Alan Sparhawk (juin 2015 )
L'interview de Matt Low (mardi 27 octobre 2015)

En savoir plus :
Le site officiel de Low
Le Facebook de Low


Julien P.         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

• A écouter aussi sur Froggy's Delight :

Matt Low (27 octobre 2015)


# 13 octobre 2019 : On Manque de Mains D'oeuvres

Alors que la mairie de Saint Ouen a décidé de la fermeture de la salle mythique Mains d'Oeuvres, il est plus que jamais nécessaire de se mobiliser pour la culture. Alors on continue de notre côté avec beaucoup de musique, la fin de la session de Orouni, des tas de livres, du théâtre pour tous les goûts, des expos et plein d'autres choses (mais rien sur Dupont de Ligonnès). C'est parti.

Du côté de la musique :

"Vie future" de La Féline
"Kino music" de Pierre Daven Keller
"Miracles" de Sarah Amsellem
Rencontre avec Orouni dans les rayons d'une librairie
et bien entendu, Orouni en session live, toujours dans une librairie, par ici
"Beethoven, 5 sonates pour piano" de Michel Dalberto
"Ship of women / Somewhere in a nightmare" de Olivier Rocabois
"Disaster serenades" de Parlor Snakes
"A life with large opening" de Samba de la Muerte
"Les géraniums" de Marie Sigal
"Amazona" de Vanille
"Pulse" de Vincent David
Festival Levitation #7 avec The Warlocks, Frustration, Fat White Family...
Listen in bed Emission #2, Vinyles
Listen in bed Mix #2, The Sopranos
et toujours :
"Pas plus le jour que la nuit" de Alex Beaupain
"Matriochka : Romantic fantasies & Transcriptions from Russia" de Alexandra Luiceanu
"La nuit devant" de Baden Baden
"aMour(s)" de Fabien Martin
"L'arbre rouge" de Hugues Mayot
"Why me ? why not" de Liam Gallagher
"Les disques dans notre vide poche" le podcast #1 de Listen in Bed
"Drive" le premier mix de Listen in Bed
"Mademoiselle in New York" de Lucienne Renaudin Vary
"Still life : A tribute to Philip Glass" de Maud Geffray
"The flood and the fate of the fish" de Rabih Abou Khalil
Rencontre avec The Great Old Ones
"Sprayed love" de Xavier

Au théâtre :

les nouveautés avec :
"Fausse note" au Théâtre de la Contrescarpe
"Sabordage" au Théâtre 71 à Malakoff
"Rêves d'Occident" au Théâtre de la Cité internationale
"Donnant Donnant !" au Théâtre Athénée
"Piège pour Cendrillon" au Théâtre Michel
"La Famille Ortiz" au Théâtre Rive Gauche
"La Promesse de l'aube" au Théâtre de l'Atelier
"Yannick Jaulin - Causer d'amour" au Théâtre des Bouffes du Nord
"Yannick Jaulin - Ma langue maternelle va mourir et j'ai du mal à pas parler d'amour" au Théâtre des Bouffes du Nord
"Ciel, ma belle mère !" au Théâtre d'Edgar
"De quoi je me mêle !" au Théâtre Athénée
"On est mal Macron, on est mal" au Théâtre des Deux Anes
"Looking for Beethoven" au Théâtre Le Ranelagh
des reprises :
"Adieu Monsieur Haffmann" au Théâtre Rive-GAuche
"Anna Karénine" au Théâtre de la Contrescarpe
"Les Crapauds fous" au Théâtre de la Renaissance
"La Convivialité" au Théâtre Tristan Bernard
"Il y aura la jeunesse d'aimer" au Théâtre Le Lucernaire
"Nature morte dans un fossé" au Théâtre du Gymnase
"Une leçon d'Histoire de France : de l'An mil à Jeanne d'arc" au Théâtre de Poche-Montparnasse
"Une leçon d'Histoire de France : de 1515 au Roi Soleil" au Théâtre de Poche-Montparnasse
"Vipère au poing" au Théâtre du Gymnase
et la chronique des spectacles à l'affiche en octobre

Expositions avec :

"Moderne Maharajh, un mévène des années 1930" au Musée des Arnts décoratifs
"Balzac & Granville, une fantaisie mordante" à la Maison de Balzac

Cinéma avec :

les sorties de la semaine :
"Martin Eden" de Pietro Marcello
"Little Monsters" de Nicolas
"Les Chemins de la haute ville" de Nicolas
la chronique des films de septembre
et la chronique des films à l'affiche en octobre

Lecture avec :

"L'héritage Davenall" de Robert Goddard
"L'horizon qui nous manque" de Pascal Dessaint
"La petite conformiste" de Ingrid Seyman
"La véritable histoire des douze Césars" de Virginie Girod
"Les roses de la nuit" de Arnaldur Indridason
"Pyongyang 1071" de Jacky Schwartzmann
et toujours :
"Archives des enfants perdus" de Valeria Luiselli
"De pierre et d'os" de Bérengère Cournut
"L'accident de l'A35" de Graeme Macrae Burnet
"Le mystère Sammy Went" de Christian White
"Les furtifs" de Alain Damasio
"Lost man" de Jane Harper
"Vers une nouvelle guerre scolaire" de Philippe Champy

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=