Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Villa Maria
La Loge  (Paris)  septembre 2015

Spectacle immersif conçu par Julien Drion, avec Clara Hédouin, Julien Drion, Macha Dussart, Maximilien Seweryn, Pierre Giafferi et Sylvain Levitte.

Que se passe-t-il à la Villa Maria ? Mystère, mystère... On ne s'y rend pas, on y est convoqué. L'élégant cerbère qui garde son entrée s'empresse de poser sur le poignet gauche de chacun des candidats à la visite un bracelet de papier estampillé "Villa Maria".

On conseillera à tous ceux qui oseront faire cette expérience de bien mémoriser le numéro qui est inscrit sur ce bracelet...

Alignés hors de la villa, les spectateurs - qu'on définira plutôt comme des "spectacteurs" - attendent la bonne volonté du cerbère pour pénétrer chacun à leur tour à l'intérieur de la maison mystérieuse. On lit une certaine angoisse chez les participants, qui sont assez rudement poussés ou projetés dans ce lieu foetal où ils vont devoir passer une heure de leur vie.

Si l'on a pris la précaution de lire la petite carte présentant cette proposition théâtrale, on sait que la Villa Maria est une ancienne chapelle, qu'elle est habitée, et que chaque heure, ses habitants accueillent une quinzaine de spectateurs. Ceux-ci vont vite découvrir que la Villa Maria est avant tout une auberge espagnole où l'on trouvera surtout ce qu'on y a apporté.

Spectacle participatif où le murmure et le chuchotement sont de rigueur, où chacun déambule à travers les pièces au gré de son propre questionnement, "Villa Maria" est un capharnaüm, un tohu-bohu, un joyeux bordel.

Ici, les tenants de l'ordre théâtral où chacun est à sa place de part et d'autre de la scène en seront pour leurs frais. Les autres, ouverts à une autre expérience, en profiteront pour s'interroger sur la forme théâtrale...

Est-on vraiment au théâtre quand on franchit le seuil de la Villa Maria ? N'est-on pas plutôt dans un dispositif qu'aurait pu imaginer une Sophie Calle ? Ou ne va-t-on pas participer à un simulacre de "jeu de rôles", voire à une séance de la "ligue d'impro" ?

Si l'on veut complètement profiter des bienfaits de la "Villa Maria", il faudra y mettre du sien, accepter le face à face avec des personnages qu'on sait incarner par des acteurs, et inventer instantanément ses propres règles de fonctionnement.

Ainsi, certains préféreront papillonner d'une pièce à l'autre, lire les textes et les graffitis qui se trouvent sur les murs, visiter chacun des habitants et découvrir leurs univers respectifs, les interroger sur ce qu'ils signifient. D'autres souhaiteront garder leurs distances, écouter les conversations que les habitants tiennent avec d'autres visiteurs sans vraiment intervenir.

En tout cas, si tous les participants ne seront pas convaincus qu'ils sont allés au "théâtre" en visitant la Villa Maria, tous seront d'accord d'avoir eu en face d'eux de vrais acteurs.

A chacune des heures de visite, ils doivent redonner vie à un personnage forcément phobique ou décalé pour s'être retrouvé là. Ils doivent en adoucir les côtés caricaturaux tout en respectant "la Bible" du spectacle qui définit les personnages pour qu'ils agissent entre eux avec un minimum de cohérences. Certains, par exemple, on ne les dénoncera pas, disent des choses horribles sur leurs colocataires. On suppose ainsi que ces inimitiés ont été préalablement établies par les concepteurs du spectacle, Julien Drion et Alexis Gilot.

Comme spectateur, on constatera que tous les acteurs ont du répondant, et savent esquiver les questions insidieuses. Forcément, chacun aura ses préférés ou trouvera que certains rôles sont plus intéressants que d'autres. Augustin est-il un violeur de pré-adolescentes ? Victor, un pyromane dangereux ? Que penser du syncrétisme religieux de Morgane ? André est-il un fou furieux ?

Toutes les questions restent ouvertes et l'on n'oubliera aucun des six acteurs en quête de personnages : Julien Drion, Macha Dussart, Pierre Giafferi, Clara Hédouin, Sylvain Levitte et Maximilien Seweryn sont à l'unisson pour animer la Villa Maria.

Sans trahir tous les secrets de ce lieu étrange, et pour rassurer ceux qui auraient peur de s'y rendre, aucun spectateur n'est molesté ni brutalisé pendant l'expérience.

C'est peut-être d'ailleurs dommage puisqu'en pénétrant dans la villa, on est accueilli par une vidéo de "La Corde" d'Hitchcock qui annonçait le pire. Mais, pour les spectateurs timorés, c'est une bonne nouvelle qui devrait les inciter à venir se confronter à ce passionnant jeu théâtral.

 

Philippe Person         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 22 mai 2022 : Culture et vous - A vos agendas !

Il fait beau, il fait chaud, mais il n'y pas que les terrasses dans la vie. La culture bat son plein et, avant que le ciel ne nous tombe sur la tête, il est temps de se montrer curieux pour découvrir les nouveautés de la semaine de la musique et du spectacle vivant ainsi que du cinéma, de la lecture et des expositions.

Du côté de la musique :

"Godowsky - Bach" de Dimitri Papadopoulos
"Being alive" le nouveau mix à écouter de Listen In Bed
Rencontre avec Lofofora
"Des corps dans le décor" de Mauvais Sang
"Litz - once upon a time"
"Misia" de Revue Blanche
"Murmures et rumeurs" de Tom Bourgeois
et toujours :
"J'ai horreur de l'amour" de Bertrand Betsch
"Caroline" de Caroline
"Revenant" de Cascadeur
"Hell stairs" de CDSM
"Unica" de DeLaurentis
"Polar star" de Initiative H
"Fear of the dawn" de Jack White
"The line is a curve" de Kae Tempest
"Zadie Smith" 16ème émission de la saison 3 de Listen In Bed à écouter
"Bassoon steppes" de Lola Descours & Paloma Kouider
"Oan Kim & the Dirty Jazz" de Oan Kim
"Gabril Fauré : Horizons II" de Simon Zaoui, Pierre Fouchenneret, Raphaël Merlin, Parie Chilemme & Quatuor Strada
"Keep on falling" de The Boo Radleys

Au théâtre :

les nouveautés de la semaine :
"Antoine et Cléopâtre" aux Ateliers Berthier
"Feel Good" à la Manufacture des Abesses
"Double Je" au Théo Théâtre
"Tous les marins sont des chanteurs" au Théâtre du Rond-Point
"Cry me a river" au Monfort Théâtre
"Carmen ou presque" au Théâtre Trévise
une reprise avec "Mister Paul" au Théâtre du Petit Montparnasse
et les autres spectacles à l'affiche

Expositions :

"Monnaies & Merveilles" à la Monnaie de Paris
dernière ligne droite pour :
"Aux frontières de l'Humain" au Musée de l'Homme
"Maurice Denis - Le Bonheur rêvé" au Musée Maurice Denis
"Le Monde de Steve McCurry" au Musée Maillol
et les autres expositions à l'affiche

Cinéma :

en streaming gratuit avec :
"Juste la fin du monde" de Xavier Dolan
"La belle époque" de Nicolas Bedos
"Mustang" de Deniz Gamze Ergüven
"Les Eternels" de Zhangke Jia

"Le Traître" de Marco Bellocchio
"It must be heaven" de Elia Suleiman
en salle pour les cinéphiles : "Les Femmes des autres" de Damiano Damiani

Lecture avec :

"De la guerre, Mook 2" de Jean Lopez
"Les routes oubliées" de S.A. Cosby
et toujours :
"Amnistie" de Aravind Adiga
"Le réalisme magique du cinéma chinois" de Hendy Bicaise
"Nobles de coeur" de Marc Alexandre Oho Bambe & Fred Ebami
"Le silence est ma langue natale" de Sulaiman Addonia

Et toute la semaine des émissions sur notre chaine twitch

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=