Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Les Chemins de Compostelle
Lydia B. Smith  octobre 2015

Réalisé par Lydia B. Smith. Eats Unis/Espagne. Documentaire. 1h24 (Sortie le 7 octobre 2015).

Il y a quelques mois, sortait un film intitulé "Sur le chemin de Compostelle". Réalisé par Freddy Mouchard, il suivait la route de Compostelle depuis la France ou la Suisse et ponctuait ses images de voix off de pèlerins.

Toujours en salles, il a connu et connaît encore grand succès sans pourtant bénéficier d'une réputation critique ni d'un gros budget publicitaire.

On souhaite vivement le même destin à un autre film sur Compostelle, "Les Chemins de Compostelle" de Lydia B. Smith. D'autant qu'en termes cinématographiques, il est objectivement bien meilleur. Car Lydia B. Smith a choisi un angle d'attaque plus fort et plus intéressant que Fredy Mouchard : elle filme des pèlerins. Non seulement, elle les filme mais les suit du début de leur "épopée" jusqu'à leur délivrance à Compostelle.

Contrairement à Freddy Mouchard, elle ne démarre pas son film à Paris ou à Lausanne, mais à Saint-Jean Pied de Port, là où débute le "camino frances", le chemin officiel long de 800 kilomètres qui mène à Saint-Jacques de Compostelle.

L'avantage de Lydia, c'est de ne pas faire une suite de belles photos touristiques, de la cathédrale de Chartres au pont de Cahors, en passant par le col de Roncevaux. Non, dans "Les Chemins de Compostelle", le tourisme et les villes sont quasiment absents.

Ce qui compte ce sont les routes, les chaussures, les ampoules, la pluie, le froid, l'envie, le renoncement, les rires et les pleurs, la solitude et la fraternité, les extrêmes tensions et les doux relâchements. Bref, la vie au jour le jour d'un marcheur avec ses hauts et ses bas, son pourquoi et ses comments.

Lydia a choisi six pèlerins, tous différents et tous semblables, ayant la même quête mais pas les mêmes raisons de la mener. Elle sait remarquablement tous les saisir, les rendre complexes, les faire parler, ne pas les juger et ne jamais montrer si elle a eu ou non des préférés ou des préférences.

Son film, magnifiquement photographié par Pedro Valenzuela, donne envie - au moins pendant sa durée - d'imiter tous ces insensés que l'on finit par trouver raisonnables. On est saisi par la beauté des paysages espagnols qui, aux éoliennes près, semblent inchangés depuis mille ans. On est aussi saisi par l'ambiance de cette longue marche et par la diversité du troupeau qui y participe.

Dans son film, à la différence de celui de Freddy Mouchard, Lydia B Smith sait aussi être terre à terre : grâce à elle, on comprend comment "ça marche". A chaque étape, les pèlerins font tamponner leurs passeports et peuvent dîner et dormir dans des auberges diverses et variées.

On suppose qu'ils ont tous réglé avant de partir et qu'on est ici devant la forme la plus aboutie du "tourisme culturel (ou cultuel)" de masse. En voyant leurs assiettes pleines de choses succulentes et roboratives, on se dit aussi que ce "camino" n'est pas que pavé de pierres et de ronces...

Au bout du voyage plaisant que "Les Chemins de Compostelle" de Lydia B Smith propose, on sera presque devenu des amis des six pèlerins filmés et on se souviendra d'autres rencontrés au détour de plusieurs étapes, comme cette truculente et mystérieuse coréenne.

On se posera certainement tous aussi la question obligatoire : "irai-je ou pas... un jour ?" En tout cas, à l'issue de ce film aussi beau qu'un "Connaissance du monde" d'antan, on aura eu l'impression d'avoir usé une paire de bons souliers pendant une heure et demie.

 

Philippe Person         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 22 mai 2022 : Culture et vous - A vos agendas !

Il fait beau, il fait chaud, mais il n'y pas que les terrasses dans la vie. La culture bat son plein et, avant que le ciel ne nous tombe sur la tête, il est temps de se montrer curieux pour découvrir les nouveautés de la semaine de la musique et du spectacle vivant ainsi que du cinéma, de la lecture et des expositions.

Du côté de la musique :

"Godowsky - Bach" de Dimitri Papadopoulos
"Being alive" le nouveau mix à écouter de Listen In Bed
Rencontre avec Lofofora
"Des corps dans le décor" de Mauvais Sang
"Litz - once upon a time"
"Misia" de Revue Blanche
"Murmures et rumeurs" de Tom Bourgeois
et toujours :
"J'ai horreur de l'amour" de Bertrand Betsch
"Caroline" de Caroline
"Revenant" de Cascadeur
"Hell stairs" de CDSM
"Unica" de DeLaurentis
"Polar star" de Initiative H
"Fear of the dawn" de Jack White
"The line is a curve" de Kae Tempest
"Zadie Smith" 16ème émission de la saison 3 de Listen In Bed à écouter
"Bassoon steppes" de Lola Descours & Paloma Kouider
"Oan Kim & the Dirty Jazz" de Oan Kim
"Gabril Fauré : Horizons II" de Simon Zaoui, Pierre Fouchenneret, Raphaël Merlin, Parie Chilemme & Quatuor Strada
"Keep on falling" de The Boo Radleys

Au théâtre :

les nouveautés de la semaine :
"Antoine et Cléopâtre" aux Ateliers Berthier
"Feel Good" à la Manufacture des Abesses
"Double Je" au Théo Théâtre
"Tous les marins sont des chanteurs" au Théâtre du Rond-Point
"Cry me a river" au Monfort Théâtre
"Carmen ou presque" au Théâtre Trévise
une reprise avec "Mister Paul" au Théâtre du Petit Montparnasse
et les autres spectacles à l'affiche

Expositions :

"Monnaies & Merveilles" à la Monnaie de Paris
dernière ligne droite pour :
"Aux frontières de l'Humain" au Musée de l'Homme
"Maurice Denis - Le Bonheur rêvé" au Musée Maurice Denis
"Le Monde de Steve McCurry" au Musée Maillol
et les autres expositions à l'affiche

Cinéma :

en streaming gratuit avec :
"Juste la fin du monde" de Xavier Dolan
"La belle époque" de Nicolas Bedos
"Mustang" de Deniz Gamze Ergüven
"Les Eternels" de Zhangke Jia

"Le Traître" de Marco Bellocchio
"It must be heaven" de Elia Suleiman
en salle pour les cinéphiles : "Les Femmes des autres" de Damiano Damiani

Lecture avec :

"De la guerre, Mook 2" de Jean Lopez
"Les routes oubliées" de S.A. Cosby
et toujours :
"Amnistie" de Aravind Adiga
"Le réalisme magique du cinéma chinois" de Hendy Bicaise
"Nobles de coeur" de Marc Alexandre Oho Bambe & Fred Ebami
"Le silence est ma langue natale" de Sulaiman Addonia

Et toute la semaine des émissions sur notre chaine twitch

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=