Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Phantom Boy
Alain Gagnol et Jean-Loup Felicioli  octobre 2015

Réalisé par Alain Gagnol et Jean-Loup Felicioli. France/Belgique. Animation. 1h24 (Sortie le 14 octobre 2015).

Il y a déjà cinq ans, Alain Gagnol et Jean-Louis Felicioli enchantèrent petits et grands avec "Une vie de chat", un dessin animé qui se démarquait nettement de l'influence de Walt Disney et de Pixar, et, surtout, qui ne cherchait pas à imiter les codes anglo-saxons.

Avec son univers très personnel, ses dessins vraiment conçus par la main de l'homme, sa confiance dans une narration classique, "Une vie de chat", pur produit des Studios "Folimage", réussissait à capter son public et à le satisfaire complètement... Enchantement visuel et plaisir des mots se complétaient dans une aventure bondissante aux effets jamais appuyés.

Alain Gagnol et Jean-Loup Felicioli se sont remis au travail pour un nouveau récit encore plus maîtrisé que le premier.

Cette fois-ci, ils ont pris pour cadre New-York à qu'ils parviennent à donner une vie de papier tout autant trépidante que la réelle. Comme dans leur précédent film, les deux compères tissent une histoire avec des personnages conventionnels auxquels ils vont insuffler de la vie avec la bienveillance coutumière de leurs crayons et le talent des comédiens chargés de leur adjoindre la parole.

Il y aura un méchant, "L'homme au visage cassé", venant en droite ligne de la galaxie des insaisissables. Il y aura aussi Alex, un policier mal vu par son chef et prêt à en découdre seul contre toute l'institution policière. Il y aura également Mary, une journaliste courageuse et ingénue.

Et puis, un enfant malade et passionné d'absolu, qui va voler au-dessus de la grande ville pour contrecarrer les projets du méchant. Il s'appelle "Phantom Boy" et s'expose à bien des périls s'il sort de son corps, à commencer par disparaître peu à peu.

Vrai suspense, "Phantom Boy" d'Alain Gagnol et Jean-Loup Felicioni fait vite oublier qu'il est composé d'une quantité infinie de dessins. Il pourrait, ainsi, jouer en quelque sorte le rôle de chaînon manquant entre animation et fiction pour les chères petites têtes blondes farcies de "cartoons" et peu formées aux codes cinématographiques.

Car "Phantom Boy" est pratiquement exempt de cette mièvrerie sucrée qui dégouline d'ordinaire des dessins animés, y compris de ceux qui se croient cyniques et apôtres du second degré.

Hormis quelques trémolos dans les voix quand on évoque la maladie du petite bonhomme et son évanouissement dans une invisibilité pire que la mort, "Phantom Boy" sait se garder de tout pathos pour minos. Grâce soit rendue aux beaux organes d'Edouard Baer, Jean-Pierre Mariellle et Audrey Toutou. C'est eux qui donnent toute son humanité, toute sa crédibilité à ce joli polar moderne.

Et puis, il y a un merveilleux décor, celui de la ville de New-York, qui est en lui-même un chef d'oeuvre riche en subtilités. Quand le petit gars aux pouvoirs plus grands que son petit corps fragile parcourent les airs new-yorkais, on pourra constater combien les dessinateurs ont été inspirés dans leur manière de styliser la mégapole géante.

Leçon de couleur, leçon d'animation, leçon de récit, "Phantom Boy" d'Alain Gagnol et Jean-Loup Felicioli allie beauté et simplicité. On en redemande.

 

Philippe Person         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 7 mars 2021 : Mars et ca repart... peut être

Pas de nouvelles très réjouissantes du côté de la culture en ce mois de mars, veille de printemps. Rien sur les salles de spectacles, les musées et les cinémas de rares évocations de la réouverture des restaurants à midi "quand on pourra". Bref, pas de quoi se réjouir. Voici en tout cas notre sélection culturelle pour tenir le coup en attendant.
on commence par le replay de la MAG #22

Du côté de la musique :

"Collapsed in Sunbeams" de Arlo Parks
"Ma folie" de Bast Ferry
"Paradise" de Da Capo
"It's OK" de Fantomes
"L'effet waouh des zones côtières" de Institut
"Something joyful" de Jonathan Orland Quartet
"Haydn : Stabat mater, Symphonies N° 84 & 86" de Le Concert de la Loge & Julien Chauvin
"No black violins" le mix 15 de Listen In Bed à écouter à volonté
"Liberté" de Sego Len
"Où tout a commencé" de Tristesse Club
et toujours :
"Bareback" de Acquin
"Tu m'apprends" de Andréel
"Let my people go" de Archie Shepp & Jason Moran
"Roden crater / Basquiat's black kingdom / Laurel canyon" de Arman Méliès
"Monument ordinaire" de Mansfield TYA
"Glowing in the dark" de Django Django
"My shits" de Dye Crap
"Medicine at midnight" de Foo Fighters
"In a silent way" le mix #14 de cette saison 2 de Listen In Bed
"Alors quoi" de Meril Wubslin
"Old western star" de Nico Chona & the Freshtones

Au théâtre dans son salon :

"Le Gros, la Vache et le Mainate" de Pierre Guillois
"Intrigue et Amour" de Yves Beaunesne
"13 à table" de Marc-Gilbert Sauvageon
"Thé à la menthe ou t'es citron" de Patrick Haudecoeur
"J'étais dans ma maison et j'attendais que la pluie vienne" de Jean-Luc Lagarce
"Faut-il laisser les vieux pères manger seuls aux comptoirs des bars ?" de Carole Thibaut
"Eric-Antoine Montreux tout !" au Festival de Montreux

Expositions :

en virtuel :
"Vasarely - Le partage des formes" au Centre Pompidou
"Picasso poète" au Musée national Picasso
"Jean" à la Cité des sciences et de l'industrie
"Comme un parfum d'aventure" au Mac Lyon
"Omar Ba - Anomalies" à la Galerie Templon
"Les aventuriers des mers" à l'Institut du Monde Arabe

Cinéma :

at home :
"Exotica" d'Atom Egoyan
"L'Amant d'un jour" de Philippe Garrel
"Les Biens Aimés" de Christophe Honoré
"Dans les champs de bataille" de Danielle Arbid
"Eastern Plays de Kamen Kalev
"Mon frère s'appelle Robert et c'est un idiot" de Philip Gröning

Lecture avec :

"Que ma mort soit une fête" de Cristian Alarcon
"Normal people" de Sally Rooney
"Middlewest" de Skottie Young & Jorge Corona
"L'hôtel de verre" de Emily St.John Mandel
"De Staline à Hitler" de Robert Coulondre
et toujours :
"88" de Pierre Rehov
"Blanc autour" de Wilfrid Lupano & Stéphane Fert
"Dictionnaire des mafias et du crime organisé" de Philippe di Folco
"Le rapport Brazza" de Vincent Bailly & Tristan Thil
"Les amants d'Hérouville - un histoire vraie" de Romain Ronzeau, Thomas Cadène & Yann le Quellec
"Monstres anglais" de James Scudamore
"Vers le soleil" de Julien Sandrel

Du côté des jeux vidéos :

Les jeux de l'année selon Boris Mirroir de Doom à Minoria !
"DevilZ, Survival" sur PC

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=