Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Angelo, tyran de Padoue
Nest-Théâtre  (Thionville)  octobre 2015

Drame de Victor Hugo, mise en scène de Cécile Arthus, avec Eugénie Anselin, Heidi Brouzeng, Lazare Herson Macarel, Fabien Marais et Estelle Meyer.

Souvent Victor Hugo est maltraité au théâtre, et curieusement plus souvent quand on adapte ses pièces que ses romans.

Il faut dire que ce monument des lettres française aime le monumental et qu'il est un dramaturge excessif, concevant des œuvres ost-shakespeariennes pleines de bruit et de fureur, propices aux effusions et opposant pléthore de personnages.

Passionné de drames et fabricant de mélodrames, alliant le sérieux et le laisser-aller, précurseur du second degré mais accroché à la littéralité des textes, le bonhomme n'est pas commode. Encore moins à suivre dans ces délires d'imagination. Les écueils sont donc légion pour les inconscients qui se jettent dans son œuvre.

A commencer par celui de ne pas vraiment le comprendre, de tout prendre à la farce et de ne pas explorer la force de son romantisme.Car il ne faut pas oublier que Victor Hugo aime la grandiloquence et que s'il ne refuse pas qu'on s'en amuse, il souhaite aussi qu'on la respecte.

C'est ce qu'a très bien compris Cécile Arthus en adaptant la version que Jean-Marie Piemme a tiré d' "Angelo, tyran de Padoue". Recentré, resserré, le mélodrame de Victor Hugo a perdu des scènes et des personnages. Il a gagné aussi en universalité en se dégageant de son côté "pièce à costumes".

Au lieu d'être engoncés dans des tenues "Renaissance", de porter l'épée au côté, les héros d'Hugo portent ici la jupe et sont habillés de bric et de broc, dans des tenues quasi clownesques.

Évidemment, quand le spectateur se retrouve face aux décors et aux costumes conçus par Ingrid Petitgrew, il peut franchement avoir une certaine appréhension. Car sur le sol repose une marée de ballons de baudruche, parmi laquelle détonnent quelques amas de pistolets et de mitraillettes. En son centre, il y a une espèce de kiosque fermé par un rideau argenté. Pour couronner le tout, une banderole "love" apparaît en lettres de baudruche

Tout cela n'annonce-t-il pas un spectacle au énième degré qui aurait pour mentor Vincent Macaigne revu et corrigé par Quentin Tarentino ?

Mais, bien vite, l'amateur d'Hugo sera rassuré : son esprit, voire sa lettre, sera respecté par Cécile Arthus et l'excellente distribution qu'elle a dirigée. Car dans sa version, l'essentiel d'Angelo est là. Compris, assimilé, à l'aise dans un cadre qui n'a finalement pas d'autre importance que d'éviter la lourdeur mélodramatique finale.

Même le principe d'une narratrice qui introduit et commente l'action ne paraît pas superflu. Au contraire, elle donne le "la" distancié : "Ce soir, vous et moi nous allons traverser l’épaisse forêt des élans amoureux Ce soir, je serai votre guide Ce soir, il sera question d’amour"

D'amour, de jalousie et de pouvoir et c'est une histoire implacable, un tourbillon de passions humaines dévastant tout à deux-cents à l'heure qui va se jouer entre Angelo, Catarina, Rodolfo et Tisbé.

Alors, le sang coulera et les cadavres s'amoncelleront jusqu'à épuisement du stock d'acteurs et de leurs bonnes ou mauvaises raisons de succomber. A la logorrhée de mots succèdera celle des morts. Avec la même gratuité, le même excès. Cécile Arthus ne commet pas de contresens et sert bien Hugo, flot baroque dans une mer romantique.

Et ce romantisme, tous les acteurs l'ont chevillé au corps. A commencer par Eugénie Anselin qui joue une reine déchirée et déchirante, et Estelle Meyer qui marque de son empreinte le rôle de Tisbé, la maîtresse royale.

Toutes les deux font face à Vincent Chatraix qui fait d'Angelo un tyran d'une douceur déconcertante. Yann Berthelot, Heidi Brouzeng, Lazare Herson Macarel et Fabien Marais complètent avantageusement cette distribution homogène qui prend plaisir à jouer ensemble.

Grâce à eux tous, "Angelo, tyran de Padoue" n'est pas qu'une curiosité mais un vrai beau moment de théâtre.

 

Philippe Person         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 13 septembre 2020 : On ira où tu voudras quand tu voudras

Cet été indien qui s'annonce n'est pas désagréable et apporte un peu de joie dans cette année bien triste. Plus modestement, voici notre sélection culturelle de la semaine pour vous réjouir, espérons-le, avec évidemment le traditionnel replay de la Mare Aux Grenouilles #10 toute fraiche

Du côté de la musique :

"Transience of life" de Elysian Fields
"Cerna vez" de Thomas Bel
"Bandit bandit" de Bandit Bandit
"Twins" de Collectif La Boutique
"Run run run (hommage à Lou Reed" de Emily Loizeau
Emily Loizeau en concert au CentQuatre
"Papillon blanc" de Gabriel Tur
"Dix chansons naturelles et sauvages" de Hugo Chastanet
"Both sides" le spectacle de Jeanne Added au CentQuatre
et toujours :
"Comme un ours" de Alexis HK
"Love songs" de Inflatable Dead Horse
"Charango" de Lisza
"Woman Soldier" de Morgane Ji
"Beethoven : Waldstrein & Hammerklavier" de Théo Fouchenneret

Au théâtre :

les nouveautés :
"Bananas (and the kings)" au Théâtre de la Reine Blanche
"Le Nez" au Théâtre 13/Jardin
"Un conte de Noël" au Théâtre Gérard Philippe à Saint-Denis
"Un Ennemi du peuple" au Théâtre de Belleville
les reprises :
"Edmond" au Théâtre du Palais Royal
"Une Ombre dans la nuit" au Théâtre du Guichet-Montparnasse

"Derniers coups de ciseaux" au Théâtre des Mathurins
"Noire" au Théâtre du Rond-Point
"Mon dîner avec Winston" au Théâtre du Rond Point
"Elisabeth Buffet - Obsolescence programmée" au Grand Point Virgule

"Alexandra Pizzagali - C'est dans la tête" au Théâtre du Marais
"Olivia Moore - Egoïste" à la Comédie de Paris
et les spectacles déjà à l'affiche

Expositions :

"Yves Klein, l'infini du bleu" à l'Atelier des lumières
"Le Monde selon Roger Ballen" à La Halle Saint Pierre
"Otto Freundlich - La révélation de l’abstraction" au Musée de Montmartre
"Turner, peintures et aquarelles - Collection de la Tate" au Musée Jacquemart-André
"Harper's Bazaar, premier magazine de mode" au Musée des Arts Décoratifs
"Christan Louboutin - L'Exhibition[niste]" au Palais de la Porte Dorée
"Cézanne et les maîtres - Rêve d'Italie" au Musée Marmottan-Monet
"Coeurs - Du romantisme dans l'art contemporain" au Musée de la Vie romantique
les Collections permanentes du Musée Cernushi
"Helena Rubinstein - La collection de Madame" et "Frapper le fer" au Musée du Quai Branly
"Monet, Renoir... Chagall - Voyages en Méditerranée" à l'Atelier des Lumières

Cinéma :

en salle :
"Les Choses qu'on dit, les choses qu'on fait" d'Emmanuel Mouret
"Adolescentes" de Sébastien Lifshitz
at home :
"Vers un destin insolite sur les flots bleus de l'ete" de Lina Wertmüller
"Volt" de Tarek Ehlail
"Les Héritiers" de Marie-Castille Mention-Schaar
"Les Guichets du Louvre" de Michel Mitrani
"Chambre 666" de Wim Wenders
et des curiosités:
"Impressions de la Haute Mongolie (Hommage à Raymond Roussel)" de Salvador Dali
"The Confessions of Robert Crumb" de Terry Zwigoff
"L'Homme à la camréa" de Dziga Vertov

Lecture avec :

clickez ici pour Notre sélection des livres de la rentrée mais aussi

"Apeirogon" de Colum McCann
"Ce lien entre nous" de David Joy
"Dans la vallée du soleil" de Andy Davidson et "Les dynamiteurs" de Benjamin Whitmer
"Ensemble, on aboie en silence" de Gringe
"Hourra l'Oural encore" de Bernard Chambaz
"Mes fous" de Jean-Pierre Martin et "Et si on arrêtait de faire semblant" de Jonathan Franzen
et toujours :
"Churchill" de Andrew Roberts
"Des vies à découvert" de Babara Kingslover
"La chasse aux âmes" de Sophie Blandinières
"La discrétion" de Faiza Guene
"La grâce" de Thibault de Montaigu
"La préhistoire, vérités et légendes" de Eric Pincas
"Le lièvre d'Amérique" de Mireille Gagné
"Le monde du vivant" de Florent Marchet
"Qui sème le vent" de Marieke Lucas Rijneveld

Froggeek's Delight :

"A short hike" sur Windows, Mac, Linux, Switch

Toute la semaine des directs jeux vidéo, talk show culturel, concerts en direct sur la FROGGY'S TV

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=