Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Les Chiche Capon - LA 432
Apollo Théâtre  (Paris)  octobre 2015

Spectacle d'humour écrit, mis en scène et interprété par Fred Blin, Matthieu Pillard et Ricardo Lo Giudice dans une mise en scène de Karim Adda et Raymond Raymondson.

"Un spectacle intelligent pour ceux qui ne veulent pas réfléchir". C'est ce qu'on peut lire sur l'affiche des "Chiche Capon" et l'on a tout de suite envie d'ajouter : "ils sont quatre et ils ont autant d'esprit que quarante académiciens".

Intelligents, les Chiche Capon ? Certainement, sinon ils n'auraient pas trouvé leur "raison sociale" à Saint-Agil, dans une salle de classe où trônait Martin Squelette. Il faudrait cependant leur signaler que les Chiche-capon inventés par Pierre Véry et qui disparaissaient mystérieusement à Saint-Agil n'étaient que trois. Qui, alors, est de trop parmi eux ?

Est-ce Ricardo, le musicien bon gars ? Patrick, le maigre, créature de bande dessinée élastique aux déplacements improbables ? Frédéric dit Fred, le beau gosse à la voix de fausset ? Mathieu qui a quelque chose de Michael Palin et qu'il l'ignore puisqu'il croit avoir quelque chose de Roy Atkinson ?

Allez. On passera pour cette fois : les Trois mousquetaires étaient bien quatre... comme les Chiche Capon.

Et puis, une chose est sûre : les bestiaux sont talentueux. Dès qu'on les découvre les uns après les autres, on les adopte immédiatement. Cette empathie instantanée, c'est un sacré plus et ça les range tout de suite dans le rayonnage des grands.

Oui, soyons fous comme eux : il y a dans ce groupe préposé au non sens un arrière-petit goût de Marx Brothers. Ils pratiquent leur art avec une folie aussi contagieuse que celle que mettait dans leurs shows les trois furieux frères.

Improvisateurs hors pair, capables de faire passer de multiples incidents techniques pour des choses contenues dans le spectacle, les Chiche-capon sont d'abord drôles. Ensuite, ils sont drôles et pour finir ils sont drôles. Mais certains drôles leur reprochent leur goût du comique de répétition.

On ne les suivra pas et on saluera plutôt toute leur palette comique. Ils savent étirer des gags jusqu'à tard dans la nuit, ils n'hésitent pas à les téléphoner ou à les rater exprès. Même quand ils se hasardent dans la poésie, ils cherchent le gag qui préserve de l'émotion facile. Ils n'aiment pas le mièvre, surtout celui du samedi soir.

Un grand hebdomadaire de programmes télé, qui parle de tout sauf de télé, leur reprochait leur "humour potache". C'est au contraire ce qui est appréciable chez eux, ce goût du gros humour qui potache, bien plus difficile à imposer sur la durée que le rire réaliste d'observation.

Créatifs jusqu'au bout des cheveux, musiciens et acrobates, capables de se transformer au-delà du ridicule, ils n'ont pas "leur" univers propre, mais s'approprient toutes les planètes qui leur passent par la tête.

On en redemande avant même que le spectacle s'achève. Contrairement à ce qu'ils annoncent, le public ne sort pas de chez eux avec un cerveau disponible pour la médiocrité du dehors. Au contraire, il a gagné des neurones joyeux et quelques points de QI, car, grâce aux Chiche Capon, l'imagination est au pouvoir et leur bonne bêtise chasse la mauvaise. Un régal.

 

Philippe Person         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 27 septembre 2020 : Autumn Sweater

Voici les premiers jours d'automne, les premiers froids, la pluie et l'envie de s'auto-confiner avec une boisson réconfortante, du chauffage, de la bonne musique, un bon livre, film, jeu voire avec des amis autour d'un bon repas. Bref, c'est l'automne et voici le programme réconfortant de la semaine. Sans oublier le replay de la MAG #11 du 26/09.

Du côté de la musique :

"Echos" de Romain Humeau
"American head" de The Flaming Lips
"Grand écran" de Ensemble Triptikh
"Beethoven : op 109, 110, 111" de Fabrizio Chiovetta
"B.O. d'une scène de meurtre" première émission de la saison 2 de Listen In Bed
"Oiseau(x) scratch" de Luc Spencer
"Debussy" de Philippe Bianconi
"Tête Blême" de Pogo Car Crash Control
"XIII" de Quatuor Ardeo
et toujours :
"In and out of the light" de The Apartments
"Chrone EP" de Atrisma
"State of emergency" de Babylon Circus
"Nomadic spirit" de La Caravane Passe
"Règle d'or" de Marie Gold
"Berg, Webern, Schreker" de Orchestre National d'Auvergne & Roberto Forès Veses

Au théâtre :

les nouveautés :
"Le Grand Inquisiteur" au Théâtre national de l'Odéon
"Iphigénie" aux Ateliers Berthier
"Philippe K. ou la flle aux cheveux noirs" au Théâtre de la Tempête
"Le Grand Théâtre de l'épidémie" au Théâtre de Poche-Montparnasse
"Crise de nerfs" au Théâtre de l'Atelier
"Le Quai de Ouistreham" au Théâtre 14

"Les Pieds tanqués" au Théâtre 12
"Le nom sur le bout de la langue" au Théâtre de la Huchette
"La Folle et inconvenante Histoire des femmes" au Théâtre Le Funambule-Montmartre
les reprises :
"Un Vers de Cid" au Théâtre Essaion
"Album de famille" au Studio Hébertot
"A la recherche du temps perdu" au Théâtre de la Contrescarpe
"Félix Radu - Les mots s'improsent" au Théâtre des Mathurins
"Contrebrassens" au Studio Hébertot
"Leonard de Vinci, naissance d'un génie" au Studio Hébertot
"J'aime Brassens" au Théâtre d'Edgar
et les spectacles déjà à l'affiche

Expositions :

la nouvelle saison muséale avec :
"Victor Brauner - Je suis le rêve. Je suis l'inspiration" au Musée d'Art Moderne de Paris
"Alaïa et Balenciaga - Sculpteurs de la forme" à la Fondation Azzedine Alaïa
"Pierre et Gilles - Errances immobiles" à la Galerie Templon
"Sarah Moon - PasséPrésent" au Musée d'Art Moderne de Paris

Cinéma :

en salle :
"L'Ordre moral" de Mario Barroso
at home :
"Drôles d'oiseaux" de Elise Girard
"Mise à mort du cerf sacré" de Yorgos Lanthimos
"Terror 2000 - Etat d'urgence en Allemagne" de Christoph Schlingensief
"Vers un destin insolite sur les flots bleus de l'été" de Lina Wertmüller
"Ruth et Alex" de Richard Loncraine

Lecture avec :

"Ici finit le monde occidental" de Matthieu Gousseff
"L'heure des spécialistes" de Barbara Zoeke
"Mémoires" du Général von Choltitz
"Porc braisé" de An Yu
"Portraits d'un royaume : Henri III, la noblesse et la Ligue" de Nicolas Le Roux
"Sublime royaume" de Yaa Gyasi

et toujours :
clickez ici pour Notre sélection des livres de la rentrée mais aussi
"De soleil et de sang" de Jérôme Loubry
"Fin de combat" de Karl Ove Knausgaard"
"KGB" de Bernard Lecomte et "Napoléon, dictionnaire historique" de Thierry Lentz
"La danse du vilain" de Fiston Mwanza Mujila
"Louis XIV, roi du monde" de Philip Mansel

Froggeek's Delight :

Toute la semaine des directs jeux vidéo, talk show culturel, concerts en direct sur la FROGGY'S TV

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=