Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Rover
Let it glow  (Cinq 7 / Wagram)  novembre 2015

Fort du bon accueil public et critique réservé à son premier album en 2012, Rover est de retour aujourd’hui avec Let it Glow. Après d’innombrables concerts aux quatre coins de la France, c’est dans un studio en Bretagne qu’il a enregistré en comité restreint – seuls un ingénieur du son et un batteur l’ont accompagné – et en mode entièrement analogique ce nouvel album qui poursuit la voie d’un rock classique et intemporel.

Ce sont dix chansons habitées qui se dévoilent sur Let It Glow, guidées par la voix imposante et élastique, capable de grands écarts, de Timothée Régnier qui n’a besoin que de peu d’instruments – guitare, basse, batterie et piano – pour habiller sublimement, avec élégance, ces nouvelles chansons.

Résolument à part dans la milieu musical, il est difficile de le rattacher à des artistes contemporains. Ses références restent les grands anciens, David Bowie, John Lennon ou Marc Bolan. Mais Rover n’a pas les yeux bloqués dans le rétroviseur, il a l’intelligence de ne pas composer des chansons à l’odeur de naphtaline ou de rendre une copie stérile et scolaire de ses influences. C’est une inspiration sincère, sans recherche d’un revival glauque, qui irrigue le lyrisme et la puissance des nouveaux titres tels l’inaugural "Some Needs", "Inner hum" ou le single "Call my name".

Moins démonstratif, Rover gagne en subtilité et en respiration par rapport à son premier album mais sans rien perdre de la force mélodique de ses compositions, bâties sur des classiques et efficaces enchainements couplets – refrain comme l'épique "In the End" ou l'ample et ambitieux "Along". S'il n'est parfois jamais très loin de l’emphase ou de la démesure, Rover a su encore sur cet album trouver la juste retenue pour ne pas plonger dans le gouffre de la facilité ou dans l’étalage de technicité.

Ni passéiste ni futuriste, Let it Glow impose paradoxalement Rover et son savoir-faire comme un artiste atypique et désormais incontournable. Une réussite.

 

A lire aussi sur Froggy's Delight :

Rover parmi une sélection de singles (octobre 2011)
La chronique de l'album eponyme de Rover
Rover en concert au Festival Les Paradis Artificiels #6 (édition 2012) - mardi 17 avril
Rover en concert au Festival Art Rock 2012 - vendredi, samedi et dimanche
Rover en concert au Festival Solidays #14 (édition 2012) - samedi
Rover en concert au Festival Les Vieilles Charrues 2012 - jeudi
Rover en concert au Festival Les Vieilles Charrues 2012 - jeudi - 2ème
Rover en concert au Fil (vendredi 19 octobre 2012)
Rover en concert à Colisée (7 mars 2013)
Rover en concert au Festival Beauregard #5 (2013) - Samedi
Rover en concert au Festival Crazy Week !!! #4 (édition 2013) - vendredi
Rover en concert au Festival Art Rock 2016 - Dimanche 15 mai
Rover en concert au Festival Nancy Jazz Pulsations #44 (édition 2017)
L'interview de Rover (2 mars 2012)
L'interview de Rover (vendredi 19 juillet 2013)

En savoir plus :
Le site officiel de Rover
Le Bandcamp de Rover
Le Myspace de Rover
Le Facebook de Rover


Marc Ferrero         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

• A écouter aussi sur Froggy's Delight :

Rover (2 mars 2012)


# 7 mars 2021 : Mars et ca repart... peut être

Pas de nouvelles très réjouissantes du côté de la culture en ce mois de mars, veille de printemps. Rien sur les salles de spectacles, les musées et les cinémas de rares évocations de la réouverture des restaurants à midi "quand on pourra". Bref, pas de quoi se réjouir. Voici en tout cas notre sélection culturelle pour tenir le coup en attendant.
on commence par le replay de la MAG #22

Du côté de la musique :

"Collapsed in Sunbeams" de Arlo Parks
"Ma folie" de Bast Ferry
"Paradise" de Da Capo
"It's OK" de Fantomes
"L'effet waouh des zones côtières" de Institut
"Something joyful" de Jonathan Orland Quartet
"Haydn : Stabat mater, Symphonies N° 84 & 86" de Le Concert de la Loge & Julien Chauvin
"No black violins" le mix 15 de Listen In Bed à écouter à volonté
"Liberté" de Sego Len
"Où tout a commencé" de Tristesse Club
et toujours :
"Bareback" de Acquin
"Tu m'apprends" de Andréel
"Let my people go" de Archie Shepp & Jason Moran
"Roden crater / Basquiat's black kingdom / Laurel canyon" de Arman Méliès
"Monument ordinaire" de Mansfield TYA
"Glowing in the dark" de Django Django
"My shits" de Dye Crap
"Medicine at midnight" de Foo Fighters
"In a silent way" le mix #14 de cette saison 2 de Listen In Bed
"Alors quoi" de Meril Wubslin
"Old western star" de Nico Chona & the Freshtones

Au théâtre dans son salon :

"Le Gros, la Vache et le Mainate" de Pierre Guillois
"Intrigue et Amour" de Yves Beaunesne
"13 à table" de Marc-Gilbert Sauvageon
"Thé à la menthe ou t'es citron" de Patrick Haudecoeur
"J'étais dans ma maison et j'attendais que la pluie vienne" de Jean-Luc Lagarce
"Faut-il laisser les vieux pères manger seuls aux comptoirs des bars ?" de Carole Thibaut
"Eric-Antoine Montreux tout !" au Festival de Montreux

Expositions :

en virtuel :
"Vasarely - Le partage des formes" au Centre Pompidou
"Picasso poète" au Musée national Picasso
"Jean" à la Cité des sciences et de l'industrie
"Comme un parfum d'aventure" au Mac Lyon
"Omar Ba - Anomalies" à la Galerie Templon
"Les aventuriers des mers" à l'Institut du Monde Arabe

Cinéma :

at home :
"Exotica" d'Atom Egoyan
"L'Amant d'un jour" de Philippe Garrel
"Les Biens Aimés" de Christophe Honoré
"Dans les champs de bataille" de Danielle Arbid
"Eastern Plays de Kamen Kalev
"Mon frère s'appelle Robert et c'est un idiot" de Philip Gröning

Lecture avec :

"Que ma mort soit une fête" de Cristian Alarcon
"Normal people" de Sally Rooney
"Middlewest" de Skottie Young & Jorge Corona
"L'hôtel de verre" de Emily St.John Mandel
"De Staline à Hitler" de Robert Coulondre
et toujours :
"88" de Pierre Rehov
"Blanc autour" de Wilfrid Lupano & Stéphane Fert
"Dictionnaire des mafias et du crime organisé" de Philippe di Folco
"Le rapport Brazza" de Vincent Bailly & Tristan Thil
"Les amants d'Hérouville - un histoire vraie" de Romain Ronzeau, Thomas Cadène & Yann le Quellec
"Monstres anglais" de James Scudamore
"Vers le soleil" de Julien Sandrel

Du côté des jeux vidéos :

Les jeux de l'année selon Boris Mirroir de Doom à Minoria !
"DevilZ, Survival" sur PC

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=