Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce The Other Side
Roberto Minervini  novembre 2015

Réalisé par Roberto Minervini. France/Italie. Documentaire. 1h32 (Sortie le 25 novembre 2015).

L'année dernière, le précédent film de Robert Minervini, "Le cœur battant" (Stop the pounding heart) avait été un choc.

Sa plongée dans un Texas pauvre, par l'intermédiaire d'une jeune fille appartenant à une communauté agricole de fondamentalistes chrétiens et d'un jeune homme cherchant à s'en sortir par le rodéo, donnait à voir une Amérique cachée, celle de ces nombreuses minorités hors du temps réel étasunien qui par leurs seules existences en contestent l'essence.

Cette fois-ci, dans "The Other Side", c'est en Louisiane que Roberto Minervini poursuit son exploration de la "marginalité" américaine.

En Mark, le réalisateur a trouvé un très beau personnage, un homme à fleur de peau qui met sa liberté au-dessus de tout et le paie en prison et en drogue. Avec Lisa, de vingt ans son aînée, il forme un couple plein de contradiction et d'amour. Physiquement marqué, alors qu'il doit être à peine dans la trentaine, il porte les stigmates familiaux, celle d'une pauvreté endémique qui se lit chez les siens, jeunes et vieux.

En écho contraire à cette souffrance sans fin, vécue comme la seule condition humaine possible, Minervini filme un groupe de cinglés des armes, des crétins haineux qui sentent le terrible parfum du fascisme.

La juxtaposition des deux communautés laisse le goût d'une Amérique du chacun pour soi, de l'absence de solidarités. Pas question que ces paramilitaires s'intéressent à Mark et à sa famille, sauf peut-être pour en faire un jour des cibles.

"The Other Side" de Robert Minervini raconte une Amérique en guerre perpétuelle, minée par l'intolérance, le déni de l'altérité, la peur absolue de la différence.

Comme dans "Le cœur battant", le cinéaste italien mélange deux univers, mais dans "The Other Side", les deux communautés ne peuvent pas du tout communiquer, même par le hasard de deux jeunes gens qui se croisent.

Le constat est dramatique : chacun est enfermé en lui-même. Manque d'amour pour Lisa et Mark, haine d'Obama, de tout ce qui n'est pas blanc, pour les fous de la gâchette.

Ce que traduit "The Other Side" de Robert Minervini, c'est une atmosphère lourde, celle d'un Amérique qui se prépare, volontairement ou pas, à quelque chose comme une guerre civile. Quand les communautés dissidentes qui foisonnent ici et là finiront par rentrer en contact, ce ne sera certainement pas le temps de la fusion et de l'effusion. Leurs heurts annoncera l'heure d'un temps apocalyptique.

On l'avait déjà signalé pour "Le cœur battant", c'est loin d'être un hasard si la monteuse du film est Marie-Hélène Dozo, la monteuse attitrée des frères Dardenne. Elle n'hésite pas à garder beaucoup des longues séquences filmées par Minervini. Particulièrement justes en durée sont les plans accordées à Mark et à ses proches.

"The Other Side" de Robert Minervini n'est pas totalement un film sans espoir. Ne s'y lit aucun cynisme, aucun sensationnalisme malsain. Quelque part, malgré toute cette noirceur, on y espère un déclic autre que le clic des mitraillettes que l'on charge.

 

Philippe Person         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
  
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 24 janvier 2021 : Cette semaine c'est CONCERT !

C'est reparti pour une semaine rythmée par le couvre feu, en attendant pire ? peut être. Mais d'ici là voici quelques découvertes culturelles qui espérons-le vous plairont. Par ailleurs, samedi on reprend les concerts en ligne, venez nombreux soutenir les artistes ! Et bien entendu on commence par le replay de la MAG #19.

Du côté de la musique :

"Timbaland" le mix #10 de la saison 2 de Listen In Bed à écouter en ligne
"Avenue des Falquières" de 17f
"Go" de Célia Forestier & Komorebi
"Accents" de Ensemble K & Simone Menezes
"Live recital 'Correspondance'" de Jean-Baptiste Fonlupt
"A place that has no memory of you" de Laurent Dehors & Matthew Bourne
"Là, la lumière particulière" de Léopoldine HH
"C'est une parole" de Louis Arti
"A la ligne" de Michel Cloup, Pascal Bouaziz & Julien Rufié
"Night network" de The Cribs
Interview de Yann Landry autour du nouveau label Tadam Records
et toujours :
"The missing view" de Sol Hess en concert sur la TV de Froggy le 30 janvier
"Théo Charaf" de Théo Charaf
"Welfare jazz" de Viagra Boys
"Adonais" de Bruno Ducol
"Collector" de Chapi Chapo
"Regard 1882" de Duo Neria
"Mozart piano 4 hands" de Duo Pégase
"The fates EP" de Grandma's Ashes
"Folies berbères" de Karimouche
"Wasteland : What ails our people is clear" de Lice
"Another night in" le mix #9 de Listen In Bed

Au théâtre au salon :

avec les captations vidéo de :
"Le Chemin de fortune et Le Legs" de Marivaux
"Le Pays lointain (Un Arrangement)" de Jean-Luc Lagarce
"Féminines" de Pauline Bureau
"La Chose commune" de Emmanuel Beix et David Lescot
"Treize à table" de Marc-Gilbert Sauvajon
"Le plus beau jour" de David Foenkinos
"Madame Arthur dépoussière Queen"

Expositions :

en virtuel :
"Bruce Nauman" à la Tate Modern
"David Hockney - Ma Normandie" à la Galerie Lelong
"Marc Riboud - Histoires possibles" au Musée Guimet
"Voyages d'hiver - Regards sur les collections" au MuMa Le Havre
"Paris Romantique 1815-1848" au Petit Palais
"Léonard de Vinci" au Musée du Louvre
"Bacon en toutes lettres" au Centre Pompidou
"Esprit es-tu là ? Les peintres et les voix de l'au-delà" au Musée Maillol

Cinéma :

at home :
"Plein Sud" de Sébastien Lifshitz
"La mécanique de l'ombre" de Thomas Kruithof
"Un chat un chat" de Sophie Fillières
"Dieu seul me voit" de Bruno Podalydès
"Au loin s'en vont les nuages" d'Aki Kaurismaki
"The Swann" de Asa Helga Hjörleifsdóttir

Lecture avec :

"Créatures" de Crissy Van Meter
"La traversée" de Pajtim Statovci
"Le rêve de l'assimilation : de la Grèce antique à nos jours" de Raphael Doan
"Les enfants de la clarée" de Raphael Krafft
"Solitudes" de Niko Tackian
"Une gifle" de Marie Simon
et toujours :
"Belladone" de Hervé Bougel
"Le chant du perroquet" de Charline Malaval
"Les grandes occasions" de Alexandra Matine
"Nos corps étrangers" de Carine Joaquim

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=