Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Taj Mahal
Nicolas Saada  décembre 2015

Réalisé par Nicolas Saada. France/Belgique. Drame. 1h310 (Sortie le 2 décembre 2015). Avec Stacy Mart, Louis-Do de Lencquesaing, Gina McKee, Alba Rohrwacher, Frédéric Epaud et Praveena Vivekananthan.

Les hasards de la programmation vont donner à "Taj Mahal" de Nicolas Saada un écho différent de celui que le film aurait eu s'il était sorti à une autre période.

En effet, ce qui aurait été surtout perçu comme un suspense hitchcockien mâtinée d'une grosse pincée d'univers polanskien résonne aujourd'hui tout autrement. L'enjeu ne va plus être le face-à-face d'une jeune fille avec elle-même dans un hôtel, symbolisant le monde adulte, qui la plonge dans une situation effrayante, comme dans un film de terreur psychologique. L'enjeu va être le surgissement, désormais hissé en première peur chez la majorité des Occidentaux, du cauchemar terroriste ;

Louise et ses parents, qui arrivent en Inde, qui découvrent l'univers particulier de Bombay et les charmes désuets du splendide "Taj Mahal Palace", vont en effet avoir la malchance d'être au mauvais endroit le mauvais jour.

Car, en ce 26 novembre 2008, un commando de combattants islamistes va semer la mort à différents endroits de Bombay. Il s'acharnera particulièrement sur deux hôtels de luxe, dont le Tao Mahal, faisant 195 morts et 300 blessés. C'est dans cet attentat que sera assassinée Loumia Hiridjee, la franco-indienne créatrice de mode et fondatrice de Princesse Tam Tam.

Dans le scénario imaginé par Nicolas Saada, Louise a décidé de rester seule dans sa belle chambre d'hôtel, située dans les étages supérieurs du "Taj Mahal",pendant que ses parents passent la soirée à l'extérieur. Entendant des bruits de fusillade, elle comprend peu à peu ce qui advient et téléphone à ses parents, qui lui conseillent de se calfeutrer dans sa chambre.

Dès lors s'ensuit un récit qui n'aurait pu avoir lieu il y a dix ans : celui où l'horreur a deux visages grâce au portable. Car si Louise est dans une angoisse indicible, coincés à l'autre bout du fil électronique, ses parents, qui cherchent par tous les moyens à revenir à l'hôtel alors que la ville est en ébullition, sont impuissants mais aussi au cœur de l'angoisse.

On retiendra de "Taj Mahal » de Nicolas Saada la belle prestation de la jeune Stacy Martin vue chez Lars Von Trier. "Face à elle", dans des "rôles téléphoniques", Gina McKee et Louis-Do de Lencquesaing n'ont pas la partie facile puisqu'ils sont dans la pire schizophrénie, celle ou l'on est à la fois acteurs et spectateurs.

Doté d'une fin hitchcockienne en diable, le film fait ressentir comment l'on doit, en pareilles circonstances, surmonter l'idée "raisonnable" que tout ça n'est qu'un "cauchemar irréel" pour très vite comprendre que c'est "la réalité vraie" qu'il faut affronter au péril de sa vie.

"Taj Mahal" de Nicolas Saada décrit le premier ce qui sera sans doute l'un des sujets de prédilection des cinéastes de demain. Puissent-ils n'être que des fictions et pas des descriptions d'événements ayant eu leu.

 

Philippe Person         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 29 novembre 2020 : Culture Globale

Ca y est vous n'avez plus d'excuse pour ne pas vous rendre dans les librairies, disquaires et autres lieux de culture chers à nos coeurs, alors FONCEZ ! si vous avez besoin d'un prétexte : On n'a jamais été aussi proche de Noël !

Du côté de la musique :

"I know that you know" de Eau Rouge
"In town" de Switch Trio
"May our chambers be full" de Emma Ruth Rundle & Thou
"The messenger" de Hélène Grimaud
"Songs" de Patrick Messina & Fabrizio Chiovetta
"Star feminine band" de Star Feminine Band
"Signs" de Vaiteani
"Stay" de Valerie June
"Grand plongeoir" de Yves Marie Bellot
"Selectorama" Le nouveau mix (S2M4) de Listen In Bed
"De là" de Clarys
et toujours :
"Sweet roller" de Al Pride
"After the great storm" et "How beauty holds the hand of sorrow" de Ane Brun
"Bisolaire" de Fredda
"Stillness" de Laetitia Shériff
"Un soir d'été" de Aurore Voilqué Trio
"Warning bell" de Daniel Trakell
"Trip" de Lambchop assortie de la nouvelle émission de Listen in Bed "Lambchop's Trip"
"Glo" de Manuel Bienvenu
"Serpentine prison" de Matt Berninger
"Je ne vous oublierai jamais" de Morgane Imbeaud
"Lockdown care bundle EP" de Nadeah
"Nashville tears" de Rumer

Au théâtre at home :
avec les captations vidéo de :
"Les Géants de la montagne" de Luigi Pirandello
"Très chère Mathilde" de Israel Horovitz
"Une des dernières soirées de carnaval" de Carlo Goldoni
"Un amour de jeunesse" de Ivan Calbérac
"La Vérité" de Florian Zeller
"Ils se sont aimés" de Pierre Palmade et Muriel Robin
"La croisière ça use" de Emmanuelle Hamett
"Cyrano m'était conté" de Sotha
et un air d'opéra avec "Miranda" d'après Shakespeare et Purcell

Expositions :

en virtuel :
"Gabrielle Chanel - Manifeste de mode" au Palais Galliera
"Cristo et Jeanne Claude" au Centre Pompidou
"Jim Dine - A day longer" à la Galerie Templon

"Kiki Smith" à la Monnaie de Paris
"Pierre Soulages" à l'espace culturel départemental Lympia à Nice
"La "Collection Emil Bührle" au Musée Maillol
"Paris Romantique 1815-1848" au Petit Palais
"Léonard de Vinci" au Musée du Louvre
"La vitrine Gallé" au Musée des Arts et Métiers
et les collections du Musée Guggenheim de New York

Cinéma :

at home en steaming gratuit :
"Caché" de Michael Haneke
"Au loin s'en vont les nuages" de Aki Kaurismaki
"Une valse dans les allées" de Thomas Stuber
"La Lune de Jupiter" de Kornel Mundruczo
"L'enfant d'en-haut" de Ursula Meier
"Le beau monde" de Julie Lopes Curval

Lecture avec :

"L'intériorité dans la peinture" de Pierre Soulages & Anne-Camille Charliat
"Coco de Paris" de France de Griessen
"Considérations sur le homard tome 2" de David Foster Wallace
"Intuitions" de Paul Cleave
"Les aveux" de John Wainwright
"Les ratés de l'aventure" de Titayna
"Un été de neige et de cendres" de Guinevere Glasfurd
et toujours :
"Lire les morts" de Jacob Ross
"La mer sans étoiles" de Erin Morgenstern
"Les filles mortes ne sont pas aussi jolies" de Elizabeth Little
"Batailles" de Isabelle Davion & Béatrice Heuser
"De Gaulle et les communistes" de Henri Christian Giraud

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=