Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep Twitch
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Taj Mahal
Nicolas Saada  décembre 2015

Réalisé par Nicolas Saada. France/Belgique. Drame. 1h310 (Sortie le 2 décembre 2015). Avec Stacy Mart, Louis-Do de Lencquesaing, Gina McKee, Alba Rohrwacher, Frédéric Epaud et Praveena Vivekananthan.

Les hasards de la programmation vont donner à "Taj Mahal" de Nicolas Saada un écho différent de celui que le film aurait eu s'il était sorti à une autre période.

En effet, ce qui aurait été surtout perçu comme un suspense hitchcockien mâtinée d'une grosse pincée d'univers polanskien résonne aujourd'hui tout autrement. L'enjeu ne va plus être le face-à-face d'une jeune fille avec elle-même dans un hôtel, symbolisant le monde adulte, qui la plonge dans une situation effrayante, comme dans un film de terreur psychologique. L'enjeu va être le surgissement, désormais hissé en première peur chez la majorité des Occidentaux, du cauchemar terroriste ;

Louise et ses parents, qui arrivent en Inde, qui découvrent l'univers particulier de Bombay et les charmes désuets du splendide "Taj Mahal Palace", vont en effet avoir la malchance d'être au mauvais endroit le mauvais jour.

Car, en ce 26 novembre 2008, un commando de combattants islamistes va semer la mort à différents endroits de Bombay. Il s'acharnera particulièrement sur deux hôtels de luxe, dont le Tao Mahal, faisant 195 morts et 300 blessés. C'est dans cet attentat que sera assassinée Loumia Hiridjee, la franco-indienne créatrice de mode et fondatrice de Princesse Tam Tam.

Dans le scénario imaginé par Nicolas Saada, Louise a décidé de rester seule dans sa belle chambre d'hôtel, située dans les étages supérieurs du "Taj Mahal",pendant que ses parents passent la soirée à l'extérieur. Entendant des bruits de fusillade, elle comprend peu à peu ce qui advient et téléphone à ses parents, qui lui conseillent de se calfeutrer dans sa chambre.

Dès lors s'ensuit un récit qui n'aurait pu avoir lieu il y a dix ans : celui où l'horreur a deux visages grâce au portable. Car si Louise est dans une angoisse indicible, coincés à l'autre bout du fil électronique, ses parents, qui cherchent par tous les moyens à revenir à l'hôtel alors que la ville est en ébullition, sont impuissants mais aussi au cœur de l'angoisse.

On retiendra de "Taj Mahal » de Nicolas Saada la belle prestation de la jeune Stacy Martin vue chez Lars Von Trier. "Face à elle", dans des "rôles téléphoniques", Gina McKee et Louis-Do de Lencquesaing n'ont pas la partie facile puisqu'ils sont dans la pire schizophrénie, celle ou l'on est à la fois acteurs et spectateurs.

Doté d'une fin hitchcockienne en diable, le film fait ressentir comment l'on doit, en pareilles circonstances, surmonter l'idée "raisonnable" que tout ça n'est qu'un "cauchemar irréel" pour très vite comprendre que c'est "la réalité vraie" qu'il faut affronter au péril de sa vie.

"Taj Mahal" de Nicolas Saada décrit le premier ce qui sera sans doute l'un des sujets de prédilection des cinéastes de demain. Puissent-ils n'être que des fictions et pas des descriptions d'événements ayant eu leu.

 

Philippe Person         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 18 février 2024 : Au soleil ou sous la pluie

Que ce soit en terme de météo ou de géopolitique, on ne sait plus sur quel pied danser. Mais quand même continuons de danser parce que si que restera-t-il ? Voici notre sélection hebdomadaire pour se changer les idées.

Du côté de la musique:

"La lune sera bleue" de Aline
"Brahms le Tzigane" du Choeur de Chambre Mélisme(s), Colette Diard & Bankal Trio
"Folklores" de Dumka
"Songes" de Elodie Vignon
"Et il y avait" de Geins't Naït, Laurent Petitgrand & Scanner
"Caravan party II" de Johan Farjot & Friends
"Hors-piste" de Le Pied de la Pompe
"Pop sauvage" de Métro Verlaine
"Bright" de Soulmate
"Family and friends" de The Twin Souls
"Haydn all stars (Haydn, Ravel, Fontyn, Brahms)" de Trio Ernest
"Tindersticks, les reprises" nouvel épisode de notre podcast Le Morceau Caché
et toujours :
Akira & Le Sabbat, Les Vulves Assassines en live au Cargö de Caen
"Ferel" de Fuzeta
quoi de neuf du côté de Gad Zukes - Sweet Needles - Johnnie Carwash - Chasing Daisy
"Colère" de Lox
"Colors" de Royal Pantone
"Part time believer" de The Strumbellas
et toujours :
quoi de neuf du côté des clips ? avec Down To The Wire - Karkara - 20 Seconds Falling Man - Little Odetta
"Le cap" de For The Hackers
"For the hive" de Last Quarter
rencontre avec Nicolas Jules lors de son passage au Poly'Sons de Montbrison
"Hell, fire and damnation" de Saxon
"La société de préservation du roseau" de The Reed Conservation Society

et toujours :
"Time whispers" de Back and Forth
"Distances" de Bertille
"Ce que la nuit" de Kloé Lang
"Première nuit" de Lucas Lombard
"Big Sigh" de Marika Hackman
"Credo" de Pierre de Bethmann
"Relapse" de Venus Worship

Au théâtre

les nouveautés de la semaine :

"Holyshit !" au Théâtre de La Reine Blanche
"Le petit Prince" à La Scala
"Frida Kahlo" à La Scala
"Les petits chevaux, une histoire d'enfants des lebensborn" au Théâtre de La Reine Blanche
et toujours :
"Burn baby burn" au Petit Théâtre du Gymnase Marie Bell
"Looking for Jaurès" au Théâtre Essaïon
"L'addition" au Théâtre Sylvia Monfort
"Tout le monde il est Jean Yanne" Au Théâtre Le Funambule Montmartre
"Les Travailleurs de la mer" au" au Théâtre Le Lucernaire
"Ds Ombres et des Armes" à La Manufacture des Abbesses
"Les Caroline" au Théâtre Les Enfants du Paradis
et les autres spectacles à l'affiche

Du cinéma avec le film de la semaine "Universal Theory" de Timm Kroger
et toujours:
"Elaha" de Milena Aboyan

Lecture avec :

"Disparue à cette adresse" de Linwood Barclay
"Metropolis" de Ben Wilson
et toujours :
"Archives de la joie" et "Le vent léger" de Jean-François Beauchemin
"Le diable sur mon épaule" de Gabino Iglesias
Morceaux choisis de la masterclass de Christophe Blain à Angoulême
"Camille s'en va" de Thomas Flahaut
"Le fantôme de Suzuko" de Vincent Brault
"Melody" de Martin Suter
"tempo" de Martin Dumont

Et toute la semaine des émissions en direct et en replay sur notre chaine TWITCH

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
twitch.com/froggysdelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=