Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Anthologie des méchants & autres salauds du cinéma Français
Alister  (Editions La Tengo)  novembre 2015

Pour qu’un film soit réussi, souvent il faut un bon méchant, parce que le gentil, bah il est gentil souvent à la limite du concon : "Holala il faut faire le bien et sauver des gens parce que il y a des vilains pas gentils c’est pas bath, et comme ça en plus je pourrai faire bisous bisous avec la jolie fille, et lui toucher les gougouttes hi hi hi !", c’est d’un ennui. Alors que le méchant, lui, il a de la personnalité, des objectifs qui passent de devenir maître du monde à tuer des gens pour le fun avec des plans machiavéliques, de la cruauté, et ce je-ne-sais-quoi qui rend parfois l’antipathie sympathique…

C’est en se basant sur ce constat simple qu’Alister, oui comme le chanteur, qu’est-ce qu’on va faire de lui, journaliste, animateur radio et cofondateur de Schnock, la revue des vieux de 27 à 87 ans, a décidé de bâtir son Anthologie des méchants & autres salauds du cinéma Français, découpée en dix grandes catégories, des nazis aux méchants en costumes en passant par les salopes et autres emmerdeuses. On ne va pas se mentir, les méchants sont un prétexte qu’Alister a trouvé pour rendre hommage à un certain cinéma français, principalement celui d’avant les années 2000. A tourner les pages, on se rend vite compte que c’est aussi une formidable déclaration d’amour aux acteurs et actrices, pas seulement les stars, pardon les vedettes, mais aussi les seconds couteaux, s’il consacre un chapitre au génial Jean Yanne, il en consacre également un à Michel Peyrelon, génial également mais beaucoup moins connu, je suis certain que vous ne savez pas qui c’est d’ailleurs alors qu’en fait, vous le connaissez.

En plus de découper en catégorie les méchants, Alister nous propose pour chaque type de méchants, la figure tutélaire et le film phare, en résumant des films des plus connus (Peur sur la ville) au plus double-vété-éphe (Kamikaze, Elles n’oublient jamais…), il nous fait prendre conscience de la richesse du Cinéma français, comment ils savait oser, créer loin des études de marché et où les films n’étaient pas des produits, de simples téléfilms pour le prime time de TF1. Des films imaginatifs, où les acteurs pouvaient briller, où ils n’avaient pas peur de jouer avec leurs images (sauf certain cf "Le syndrome Gabin").

Un livre certes un brin nostalgie mais amusant et surtout incroyablement documenté, qui donne envie de voir des films encore et encore et même pourquoi pas d’être méchant soi-même, mais ça, ça ne serait pas gentil quand même.

 

En savoir plus :
Le Facebook d'Alister


sy!         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 15 décembre 2019 : Pas de retraite pour le Père Noël

Si vous voulez piocher dans notre sélection culturelle quelques cadeaux pour noël, c'est le moment. Vous pouvez même encore commander quelques tote bags en édition limitées Froggy's Delight ici : Envoi garanti avant noel ! En attendant c'est parti pour du théâtre, des disques, des films, des expos... et même un joli casque de réalité virtuelle à mettre sous le sapin.

Du côté de la musique :

"American Utopia on Broadway" de David Byrne
"Le roi des ruines" de Andoni Iturrioz
Rencontre avec C GEM qui nous offre aussi une session avec son Red Moon Orchestra
"Street talk : Saxophone summit" de Dave Liebman, Joe Lovano et Greg Osby
"Single so over" de Kid Francescoli
"Brutal pop" de Sun
"Big bang" de Les Bons Becs
"Whosampled.com", mix numéro 6 de notre podcast Listen In Bed
"I don't know what i'm doing" de Molto Morbidi
"Aside" de My Imaginary Loves
"Hits hits hits hourra" de Marcel et son Orchestre
"Midnight colors" de Midnight Colors
Et pour finir, un petit tour aux aux 41eme Transmusicales de Rennes
et toujours :
"The undivided five" de A Winged Victory for the Sullen
Rencontre avec Lofofora autour de leur album "Vanités"
"Fly fly" de Céline Bonacina
"Romantic sketches" de Fred Perreard Trio
"Not married anymore" de Hasse Poulsen
"Enfer et paradis" de Les Nus
"Une certaine urgence", émission #6 de notre podcast Listen In Bed
"De temps et de vents" de Bodh'aktan
"Building site" de Mata Hari
"Gréty : Raoul Barbe Bleue" de Orkester Nord, Martin Wahlberg

Au théâtre :

les nouveautés avec :
"Warm" au Théâtre du Rond-Point
"Les Chiens" au Théâtre La Flèche
"L'Entrée en résistance" au Théâtre de la Reine Blanche
"Les Pâtes à l'ail" au Théâtre La Scène Parisienne
"Comme des soeurs" au Théâtre La Scène Parisienne
"Une femme se déplace" au Théâtre des Abbesses
"La Valse d'Icare" au Théâtre Le Lucernaire
"Monsieur X" au Théâtre de l'Atelier
"Dracula, Lecture rock dans la veine de Bram Stocker" à la Maison de la Poésie
"Les Wriggles - Complètement Red" au Palace
des reprises :
"Allers-Retours" au Théâtre de la Tempête
"Camille contre Claudel" au Théâtre Lepic
"Les Enivrés" au Théâtre de la Tempête
"Chanson Plus Bifluorée - Spécial Fêtes" au Théâtre La Bruyère
et la chronique des spectacles à l'affiche en décembre

Expositions avec :

"Sculptures infinies" aux Beaux-Arts

Cinéma avec :

"The Lighthouse" de Robert Eggers
et la chronique des films sortis en décembre

Lecture avec :

"La Wehrmacht, la fin d'un mythe" de Jean Lopez
"Au plus près" de Anneli Furmark & Monika Steinholm
"Evolution " de Marc Elsberg
"L'Amexique au pied du mur" de Clément Brault & Romain Houeix
"Rien que pour moi" de J.L. Butler
"Secret de polichinelle" de Yonatan Sagiv

Froggeek's Delight :

"Oculus Quest" Le casque de réalité virtuel autonome

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=