Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Tangerine
Sean Baker  décembre 2015

Réalisé par Sean Baker. Etats-Unis. Comédie dramatique. 1h26 (Sortie le 30 décembre 2015). Avec Kitana Kiki Rodriguez, Mya Taylor, Karren Karagulian, Mickey O'Hagan, James Ransone, Arsen Grigoryan, Clu Gulager et Luiza Nersisyan.

Bien sûr, il faut d'emblée louer et évacuer le fait technique consistant, pour Sean Baker, à avoir réalisé son film avec un I-Phone 5S muni d'adaptateurs anamorphiques, lui permettant de filmer en grand angle et d'obtenir sans flous l'effet du scope.

Car, même s'il y a prouesse, elle ne doit pas cacher que l'on est avant toutes choses sur un film intrinsèquement hors norme, une fantaisie réjouissante et colorée comme 2015 et sa cohorte d'images sombres n'a pas eu beaucoup l'occasion d'en donner à voir.

"Tangerine" de Sean Baker n'est pas non plus uniquement un film LGBT offrant des beaux rôles à des transsexuels, peut-être d'ailleurs les plus beaux rôles jamais donnés à des transsexuels. Et quels transsexuels ! Personne n'oubliera Kitana Kiki Rodriguez en Sin Dee (Rella) à la langue bien pendue. Sin Dee qui n'est pas Sue, qui n'est pas perdue dans Manhattan, et qui est une bien belle Cendrillon à la recherche d'un maquereau charmant.

Si l'on veut commencer à définir "Tangerine", le mieux serait de dire qu'il s'agit du premier film indépendant new new-yorkais tourné à Los Angeles. On pourrait rajouter que c'est la rencontre improbable de Jim Jarmusch et de Quentin Tarantino, de "Stranger than Paradise" et de "Pulp Fiction".

Ici, comme là-bas, il y a des chauffeurs de taxi pas nets, et des communautés travailleuses qui découvrent pourquoi on a comparé Hollywood à Babylone la grande dépravée. Il y a aussi des chansons touchantes et des donuts à se partager dans la dèche. Ici aussi les Chinois sont les juges de paix et les cinéphiles les rois.

Dans le taxi arménien qui sent le vomi, on pourra ainsi reconnaître Clu Gulaguer, légende des soap western des années 1960-1970 et compagnon de Lee Marvin pour assassiner John Cassavetes dans "Les Tueurs" de Don Siegel. Sean Baker lui donne à lire un beau texte, qui n'aurait pas déplu au réalisateur de "Meurtre d'un bookmaker chinois" cité plus haut, et plus encore au Quentin de "Reservoir Dogs" qui, on le suppose fortement, a dû beaucoup aimé "Tangerine".

Si l'on essaie de remettre maintenant de l'ordre dans ce panégyrique d'un film divinement bordélique, "Tangerine" de Sean Baker est un vrai moment de plaisir qui rameute beaucoup d'éléments bien connus des films indépendants tout en installant les siens propres.

C'est ainsi que l'on suivra en parallèle les déambulations rectilignes, valise à roulette en mains et propos dus à un Michel Audiard yankee en bouche, d'une grande "fille" noire dans un L.A riche à la fois en ombre et en lumière, et les balades nocturnes d'un taxi, brave père de famille, s'adonnant à l'art de la fellation sur les instruments des dites "filles";

Tout ça pourrait, voire devrait, être glauque. Ce qui n'est absolument pas le cas. Avec un humour cru, qui n'aurait pas déplu à Reiser ou à Choron, Sean Baker sait viser la ligne jaune à ne pas dépasser.

Avec "Tangerine" de Sean Baker, on terminera l'année 2015 sur une note gaie, tout en espérant que son petit parfum de transgression saura longtemps imprégner 2016.

 

Philippe Person         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 28 février 2021 : Vaccin contre la morosité

Pas encore de vaccin, pas encore d'espoir de voir réouvrir les lieux culturels mais toujours notre sélection pour agiter vos sens et continuer de soutenir les artistes qui en ont bien besoin. Et n'oubliez pas, tous les jours un programme différent sur la TV de Froggy's Delight.

Du côté de la musique :

"Bareback" de Acquin
"Tu m'apprends" de Andréel
"Let my people go" de Archie Shepp & Jason Moran
"Roden crater / Basquiat's black kingdom / Laurel canyon" de Arman Méliès
"Monument ordinaire" de Mansfield TYA
"Glowing in the dark" de Django Django
"My shits" de Dye Crap
"Medicine at midnight" de Foo Fighters
"In a silent way" le mix #14 de cette saison 2 de Listen In Bed
"Alors quoi" de Meril Wubslin
"Old western star" de Nico Chona & the Freshtones
et toujours :
"Freeze where U R" de Brisa Roché et Fred Fortuny
"Richard Strauss : An Eisamer Quelle - A une source solitaire" de Christophe Sturzenegger
"Encounter" de Beyries
"I, the bastard" de Wassailer
"Debbie et moi" de Thomas Cousin
"Only Smith and Burrows is good enough" de Smith & Burrows
"Tango" de Pascal Contet
"If you know, you know" le mix #13 de Listen in Bed à écouter
"Paysages" de Raphaële Lannadère
"Les molécules fidèles" de Emmanuel Tugny & John Greaves
"Dynah" de Dynah

Au théâtre au salon :

avec les captations vidéo de :
"Fanny et Alexandre" d'Ingmar Bergman
"La Fuite !" de Mikhaïl Boulgakov
"King Kong Théorie" de Virginie Despentes
"Les Topor #2 - Prix de l'inattendu" au Théâtre du Rond-Point
"Chantons, faisons tapage" de Thomas Jolly et Laurent Campellone
"Darling chérie" de Marc Camoletti
"J'aime beaucop ce que vous faîtes" de Carole Greep
"Bonne année à toi même" de Pauline Daumale
"Chers" de Kaori Ito

Expositions :

en virtuel :
"Léon Spilliaert - Lumière et solitude" au Musée d'Orsay
"Plein air - De Corot à Monet" au Musée des Impessionnismes à Giverny
"Figure d'artiste" au Musée du Louvre
"Matisse - Comme un roman" au Centre Pompidou
"Le dessin sans réserve" au Musée des Arts Décoratifs
"Jardins d'Orient - De l'Alhambra au Taj Mahal' à l'Institut du Monde Arabe
"Ivan Navarro - Planetarium" à la Galerie Templon

Cinéma :

at home :
"A la recherche de Vivian Maier" de Charlie Siskel et John Maloof
"L'Amant d'un jour" de Philippe Garrel
"Les Brigades du Tigre" de Jérôme Cornuau
"There will be blood" de Paul Thomas Anderson
"Beyond the Sea" de Kevin Spacey
"Mishima, une vie en quatre chapitres" de Paul Schrader

Lecture avec :

"Diamants" de Vincent Tassy
"88" de Pierre Rehov
"Blanc autour" de Wilfrid Lupano & Stéphane Fert
"Dictionnaire des mafias et du crime organisé" de Philippe di Folco
"Le rapport Brazza" de Vincent Bailly & Tristan Thil
"Les amants d'Hérouville - un histoire vraie" de Romain Ronzeau, Thomas Cadène & Yann le Quellec
"Monstres anglais" de James Scudamore
"Vers le soleil" de Julien Sandrel
et toujours :
"Aucune terre n'est promise" de Lavie Tidhar
"Histoire de l'armée italienne" de Hubert Heyriès
"L'inconnu de la poste" de Florence Aubenas
"La bombe atomique" de Jean-Marc le Page
"La fille du chasse-neige" de Fabrice Capizzano

Du côté des jeux vidéos :

Les jeux de l'année selon Boris Mirroir de Doom à Minoria !
"DevilZ, Survival" sur PC

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=