Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Mala Vida
Marc Fernandez  (Editions Préludes)  octobre 2015

Que se passe-t-il quand un journaliste spécialiste du polar pose son clavier objectif pour écrire un subjectif polar ? Cela donne Mala Vida, premier roman solo de Marc Fernandez : un croque-mitaine, des bébés (qui ne le sont plus depuis longtemps), un peu de sang et quelques curieux chipoteurs.

Qui de mieux que le sombre Franco pour croque-mitaine ? Un dictateur ordinaire, option meurtres en sourdine et enfermement politique, additionné d’enlèvements et de bâillonnements des libertés individuelles.

L’histoire se passe de nos jours, mais en Espagne, l’ombre de Franco plane toujours, surtout depuis que la droite dure vient de remporter les élections. Diego Martin, notre héros ordinaire tente de faire de son mieux, entre purge médiatique et censure grandissante. Pas de bol sous les étoiles, il est journaliste radio spécialisé en affaire criminelles. Et une belle affaire lui tombe sur le coin des oreilles. Lui sent le croustillant de l’enquête, son gouvernement un peu moins.

Et la course poursuite a commencé avant même que vous ne le réalisiez… Parce que tout a commencé bien avant les meurtres : un homme politique, un médecin, une religieuse… Comment relier les affaires ? En remontant dans le temps.

Non, il ne s’agit pas là d’une histoire de journaliste mal orienté (ah ces CPE !), qui résout l’affaire bien mieux qu’un détective de métier. Mala Vida a plutôt le profil d’une chasse aux secrets (on ne sait plus vraiment qui sont les sorcières), des non-dits à déterrer du fond des années où le Caudillo espagnol partageait quelques idéaux d’un certain Adolf H germanique.

Même si les personnages m’ont semblé peu attachants, l’histoire qu’ils racontent émeut forcément : celle des bébés volés en pleine guerre civile de l’ère franquiste. Le procédé était simple : simuler la mort du bébé à des parents éplorés (les opposés au régime), pour le proposer (contre trébuchantes monnaies) aux amis du parti. Mais les bébés ont grandi, les parents très vieillis et désireux d’accéder à l’Eden se déchargent des secrets qui pèsent un peu lourd dans la balance des âmes : "Mon fils adoré, je t’ai acheté quand tu nouveau-naissais". Imaginez le choc pour les enfants en question, et l’envie de vengeance qui en découle. Isabel en est.

Diego et elle se lient d’amitié pour dénicher ne serait-ce qu’un seul témoignage pour prouver la véracité de ce qui semble n’être qu’une vague légende urbaine pour ados attardés. Pas évident. Mais Marc Fernandez connaît son sujet, et c’est en toute pudeur et angoisse qu’il soulève le coin du voile. Flippant. Et superbe. Ni tout noir, ni tout blanc, criant de vérités, Mala Vida est un troublant voyage réflexif qui nous pose la sempiternelle question : "et nous, qu’aurions nous fait ?"

Un beau roman, juste assez pour comprendre l’ampleur, pas assez pour détailler l’ampleur des secrets instigués par Franco-Caudillo. Un passé qui commence tout juste à faire couler de l’encre, et qui n’a pas fini de noircir des pages.

Marc Fernandez signe là une sorte de prélude à une longue série de mystères irrésolus. Une poignante prise de conscience de la réalité des hommes, ces cruels personnages qui font parfois n’importe quoi pour un dictateur, ou un bébé…

 
 

A lire sur Froggy's Delight :
La chronique de "Bandidos" du même auteur

En savoir plus :
Le Facebook de Marc Fernandez


Nathalie Bachelerie         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :


# 19 mai 2019 : Préparez vos cadeaux

On ne va pas couper à la Fête des mères, alors autant offrir des chouettes cadeaux. Voici une sélection de disques, spectacles, livres et même jeux vidéo pour vos mamans. C'est parti !

Du côté de la musique :

Interview de Romain Humeau de Eiffel autour de "Stupor Machine" accompagnée d'une session acoustique avec le groupe au complet
"Chostakovitch" de Artemis Quartet
"Marilou" de Equipe de Foot
"Le fil d'ariane" de Marianne Piketty & Le Concert idéal
"Trois frères de l'orage : Quatuors de Schulhoff, Haas, Thèmes et variations de Krasa" de Quatuor Béla
"Saisons" de Quintette Aquilon
Jean Pierre Kalfon et Jad Wio aux Rendez vous d'ailleurs
et toujours :
"Beatnik or not to be" de Elias Dris
"Dogrel" de Fontaines D.C.
"Dans le lieu du non-où" de L'Etrangleuse
"Leopold Mozart : Missa Solemnis" de Bayerische Kammerphilarmonie & Alessandro de Marchi
"Traversée" de Chrystelle Alour
"L'odysée remix" de Fred Pallem & Le Sacre du Tympan
présentation du Hellfest Open Air Festival #14
"Les cuivres sur le toit" de Paris Brass Quintet
Hublot EP" de Solal Roubine
"Home is everywhere EP" de Nara

Au théâtre :

les nouveautés de la semaine :
"Happy Child" au Théâtre de la Bastille
"True Copy" au Centquatre
"Cataract Valley" aux Ateliers Berthier
"Folie" au Théâtre du Rond-Point
"Dans la solitude des champs de coton" à la Grande Halle de La Villette
"Logiquim-pertubable-dufou" au Théâtre du Rond-Point
"The importance of being earnest" au Théâtre Athénée-Louis Jouvet
"Amours, mode d'emploi" au Théâtre des Mathurins
"Déshonorée" au Théâtre de l'Opprimé
"Jacob, Jacob" au Théâtre-Sénart
"Qui croire " à la Comédie de Reims
les reprises :
"Roses" au Théâtre de la Bastille
"Fin de partie" au Théâtre Essaion
"La Mate" au Théâtre du Rond-Point
et la chronique des autres spectacles à l'affiche en mai

Cinéma :

Oldies but Goodies avec "Divorce à l'italienne" de Pietro Germi
et la chronique des autres sorties de mai

Lecture avec :

"A la droite d'Hitler" de Nicolaus Von Below
"Des hommes en noir" de Santiago Gamboa
"Honorer la fureur" de Rodolphe Barry
"Les anges de Babylone" de Ghislain Gilberti
"Sa majesté des ombres" de Ghislain Gilberti
"Travelling" de Christian Garcin & Tanguy Viel
et toujours :
"A jeter sans ouvrir" de Viv Albertine
"Carnets clandestins" de Nicolas Giacobone
"Le sauvage" de Guillermo Arriaga
"Les carnets de guerre de Louis Barthas 1914-1918" de Fredman
"Toute une vie et un soir" de Anne Griffin
"War is boring" de David Axe & Matt Bors

Froggeek's Delight :

"A plage tale : Innocence" de Asobo / Focus sur PS4, XBOX et PC

"Day's Gone" sur PS4

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=