Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep Twitch
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Médiation
Théâtre de Poche-Montparnasse  (Paris)  janvier 2016

Comédie de Chloé Lambert, mise en scène de Julien Boisselier, avec Julien Boisselier, Raphaëline Goupilleau, Chloé Lambert et Ophelia Kolb.

Il y a deux ans, un film américain,"In the family" de Patrick Wang, hélas pas assez vu, prouvait, en assumant sa théâtralité, que le thème de la "médiation familiale" pour déterminer qui devait avoir la garde d'un enfant, pourrait fournir l'argument d'une pièce.

Ce que Patrick Wang réussissait outre-Atlantique dans une optique dramatique, Chloé Lambert le démontre avec "Médiation" sous l'angle de la comédie.

Aux larmes qui accompagnaient le film, elle a substitué le rire, sans toutefois se priver d'emprunter, au fur et à mesure que se déroule la médiation, les voies de l'émotion, une émotion contenue et qui se refuse aux facilités mélodramatiques.

La grande force de "Médiation" réside à la fois dans la simplicité de son point de départ, un couple se sépare et tente de s'entendre sur le partage de la garde d'Archimède, leur fils unique de trois ans, et dans la compréhension que cet argument linéaire, qui aurait suffi à nourrir une comédie moyenne, devait se combiner avec une autre intrigue pour prendre toute sa mesure.

Les deux combattants de l'amour perdu ne devaient pas simplement s'affronter sous le regard d'un médiateur arbitre. C'est pour cela, qu'elle a eu l'idée qu'il y ait autant de juges que de parties et que les deux médiatrices faisant face aux plaignants devaient avoir une histoire commune, qui, peu à peu, pouvait prendre corps et gagner en importance face au couple Chloé Lambert-Julien Boisselier.

Dès lors, l'enjeu des trois séances de conciliation auxquelles on va assister n'est pas de simplement connaître le résultat factuel de la médiation - même si cela s'opère au prix d'un suspense assez jouissif - mais c'est avant tout un très large questionnement sur ce que vivre ensemble veut dire.

Grâce à une écriture d'une grande qualité, un réel sens de la réplique qui fait mouche, Chloé Lambert gagne son pari. Héritière de la comédie cinématographique italienne d'antan, elle mêle les situations drôles et les moments de réelle tension. Dans ce contexte, elle permet à ses partenaires d'avoir tous de quoi jouer.

Julien Boisselier, par ailleurs maître d'oeuvre d'une mise en scène sans temps morts, est un mari élégant et farfelu, égoïste et de mauvais foi, qui n'a qu'un véritable tort : il ne sait pas aimer simplement ou simplement aimer. Plein de charme, Boisselier est de la race en voie de disparition des acteurs sympathiques qui savent se rendre odieux.

Chloé Lambert ne s'est pas ménagée en jouant les femmes bafouées et les mères excessives. Elle a su construire un personnage dont on doute parfois de la sincérité et qui évolue dans les nuances là où d'autres sombreraient dans la caricature.

Les deux médiatrices forment un couple aussi fort que l'autre. Ophelia Korb a su transformer un personnage qui n'aurait pu être qu'anecdotique en véritable moteur de la pièce. Quant à Raphaëline Goupilleau, elle acquiert, dans son rôle de juge pas si arbitre que ça, l'épaisseur des grandes comédiennes matures capables de tout et se hisse au niveau d'une Popesco ou d'une Maillan.

Avec ce texte qui a l'intelligence de l'évidence, ces comédiens qui sont poussés à leur meilleur, on a tout de suite une sensation de plénitude et la certitude qu'on va passer un agréable moment. Chloé Lambert tient là les rênes d'un spectacle qui devrait attirer les spectateurs avant de collectionner les Molière.

 

Philippe Person         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 2 octobre 2022 : La culture bien au chaud

C'est l'automne, on reste au coin du feu et on écoute de la musique, on lit des bouquins et on se connecte à la TV de Froggy's Delight pour le concert de Colin Chloé vendredi 7 octobre ! Pour les sorties culturelles, voici le programme.

Du côté de la musique :

"Ti'bal tribal" de André Minvielle
Rencontre avec Bukowski autour de leur album du même nom, "Bukowski"
"Time is color" de Cédric Hanriot
"Stravinsky, Ravel, Prokofiev : Ballets" de Jean-Baptiste Fonlupt
"Ozark" le retour de Listen In Bed pour la saison 4 en direct (ou presque) de Malte
"Viva la vengeance" de Panic! At The Disco
"Symphonie Fantastique, Hector Berlioz" de Quatuor Aeolina
quelques petites news de Shaggy Dogs, KissDoomFate, Trigger King et Mind Affect
"Emerson enigma" de Thierry Eliez
et toujours :
"Bobo playground" de Alexis HK
"Ca pixellise" de Dimoné
"The portable Herman Dune Vol 1" de Herman Dune
"La mélodie, le fleuve et la nuit" de Jérôme Minière
"Kramies" de Kramies
"Mémoires d'une femme" de Myriam Barbaux-Cohen
"The hardest part" de Noah Cyrus
"Dvorak : Quatuor américain, valses" de Quatuor Talich
"Fauré le dramaturge" de Takénori Némoto, Cécile Achille, Cyrille Dubois et Ensemble Musica Nigella

Au théâtre :

les nouveautés de la semaine :
"L'Homosexuel ou la difficulté de s'exprimer" au Théâtre de la Cité Internationale
"Les Enfants" au Théâtre de l'Atelier
"Pères & fils" au Théâtre des Abbesses
"Le comble de la vanité" à la Pépinière Théâtre
"Boulevard Davout" au Théâtre de la Colline
"Et pourquoi moi je devrai parler comme toi" au Théâtre de la Colline
"Black Legends, le musical" à Bobino
"Gazon maudit" au Théâtre Les Enfants du Paradis
"Jean-Paul Farré - Dessine-moi un piano" au Studio Hébertot
les reprises :
"Adieu Monsieur Haffmann" au Théâtre de la Tour Eiffel
"Le Montespan" au Théâtre du Gymnase
"François Rabelais" au Théâtre Essaion
"Racine par la racine" au Théâtre Essaion
"Los Guardiola - La Comédie du Tango" au Théâtre Essaion
"Léonard de Vinci, l'enfance d'un génie" au Studio Hébertot
"Isabelle Vitari - Bien entourée" au Grand Point Virgule
"Félix Radu - Les mots s'improsent" au Théâtre de l'Oeuvre
et les spectacles à l'affiche

Expositions :

"Face au soleil" au Musée Marmottan Monet
"Yves Klein, l'infini du bleu" aux Carrières des Lumières aux Baux-de-Provence
les autres expositions de la rentrée :
"Frida Khalo, au-delà des apparences" au Palais Galliera
"Hyperréalisme - Ceci n'est mon corps" au Musée Maillol
'Miroir du monde - Chefs d'oeuvre du Cabinet d'art de Dresde" au Musée du Luxembourg
et les expositions à l'affiche

Cinéma :
en salle :
"Les Mystères de Barcelone" de Luis Danès
en streaming gratuit :
"A ma soeur" de Catherine Breillat
"Barbara" de Christian Petzold
"So long my son" de Wang Xiaoshuai
"Borga" de York-Fabian Raabe
"Love trilogy" de Yaron Shani
et le cinéma de Claire Denis en 3 films

Lecture avec :

"L'inconnue de Vienne" de Robert Goddard
"Mordew" de Alex Pheby
"Napalm et son coeur" de Pol Guasch
"Un bon indien est un indien mort" de Stephen Graham Jones
et toujours :
"Les masques éphémères" de Donna Leon
"La guerre de cent ans" de Amable Sablon du Corail
"D'où vient l'amour" de Yann Queffélec

Et toute la semaine des émissions en direct et en replay sur notre chaine TWITCH

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
twitch.com/froggysdelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=